23 septembre 2008 | à 09h45

Anciens Rennais : Emerson refait parler de lui

Anciens Rennais : Emerson refait parler de lui

Le Brésilien Emerson, resté une énigme lors de son passage à Rennes, fait de nouveau parler de lui dans la rubrique faits divers.

Déjà, plus tôt dans sa carrière, le « Scorpion » - comme on le surnomme au Qatar - avait défrayé la chronique en étant arrêté par la police brésilienne le 20 janvier 2006. L’attaquant s’était rendu coupable d’avoir falsifié son passeport transformant son nom de Marcio Passos de Albuquerque en Marcio Emerson Passos, et se rajeunissant de 3 ans.

Aujourd’hui, cette affaire vieille de près de 3 ans reprend son importance. Sélectionné avec l’équipe nationale du Qatar, Emerson a joué un match de qualifications pour le Mondial 2010 face à l’Irak, remporté 2-0. Mais le Brésilien n’y était pas autorisé, ayant déjà fait partie des équipes de jeunes de la Seleção.
Dans ce cas, le règlement de la FIFA sont clairs : la partie est perdue sur tapis vert par le Qatar, donnant la victoire aux Irakiens 3-0.

Mais renversement de situation, la FIFA n’a pas considéré la fédération qatarie comme coupable... lui laissant la victoire acquise sur le terrain. En effet, il a été jugé que celle-ci ne pouvait pas être au courant de la sélection d’Emerson avec le Brésil, le joueur n’ayant pas le même nom à l’époque.
S’estimant flouée, la Fédération irakienne a fait appel devant le Tribunal arbitral du sport.

Pour conclure, on se souviendra avec amusement que l’une des motivations d’Emerson a son arrivée en Bretagne était de s’imposer en Europe... pour espérer porter le maillot Auriverde de l’équipe nationale du Brésil.