Attaquants

Derniers articles de la rubrique

1er janvier 2005
Adama Diakhaby

Adama Diakhaby vient renforcer la réserve du Stade rennais en cours de saison 2015-2016. Né à Ajaccio, formé au Stade Malherbe de Caen, il choisit de ne pas poursuivre son parcours avec le club bas-normand au printemps 2014. Sans club durant un an et demi, bloqué par son ancien club, il réalise plusieurs essais à l'étranger. Finalement testé par le Stade rennais, il s'engage finalement avec le club breton pour un contrat amateur d'un an, en novembre 2015. Après avoir d'abord évolué avec l'équipe C en DSE pour retrouver du rythme, Diakhaby intègre l'effectif espoirs de Julien Stéphan, et fait quelques apparitions en CFA2. En juillet 2016, il signe avec Rennes son premier contrat professionnel, d'une durée de trois ans, et fait, dans la foulée, ses débuts en Ligue 1.

1er janvier 2005
Pedro Henrique

Brésilien aux racines allemandes, Pedro Henrique est originaire du Rio Grande do Sul, l'État le plus méridional du Brésil. Il réalise sa formation à Santa Cruz, à Florianopolis, puis enfin au sein du prestigieux Grêmio (club formateur de Ronaldinho), où il termine sa formation, mais où il ne parvient pas à passer professionnel. Pedro Henrique poursuit alors sa progression dans de modestes clubs brésiliens, en troisième division, mais réussit néanmoins à taper dans l'œil des recruteurs européens. En janvier 2012, comme beaucoup, il traverse l'Atlantique pour tenter sa chance sur le vieux continent, et signe au FC Zurich. Après une saison et demie moyenne, perturbée par une blessure, il réalise un très bon exercice 2013-2014, avec onze buts marqués et un succès en Coupe de Suisse. Suffisant pour convaincre les dirigeants rennais de miser sur lui, afin de renforcer le secteur offensif des Rouge et noir. En juin 2014, Pedro Henrique signe un contrat de quatre ans en faveur du Stade rennais. En concurrence avec Kamil Grosicki, ses débuts sont mitigés, mais il est l'un des rares joueurs rennais à surnager au cours d'une période hivernale peu brillante pour le collectif de Philippe Montanier. Au final, sa première saison se révèle correcte, avec trois buts et cinq passes décisives, mais l'ailier brésilien doit tenter d'avoir plus d'influence sur le jeu.

1er janvier 2005
Wesley Saïd

Depuis son plus jeune âge, Wesley Saïd a toujours été présenté comme un joueur très prometteur. Né en Île-de-France, il débarque en Bretagne en novembre 2006 quand son père, originaire de Rennes, y revient. Le Stade rennais récupère alors un mini-phénomène, qu'il surclasse systématiquement dans toutes les catégories d'âge. Né en 1995, il n'évolue quasiment jamais avec les joueurs de sa génération, faisant ses armes face à des joueurs âgés de deux ou trois ans de plus que lui. Forcément classé parmi les joueurs les plus prometteurs du centre de formation, il devient professionnel en 2013, à dix-huit ans. Après quelques maigres apparitions en Ligue 1 lors de la saison 2013-2014 (six matchs, dont deux titularisations), il est prêté à Laval (Ligue 2) en août 2014 afin de gagner du temps de jeu, et parvient à réaliser quelques bonnes performances à ce niveau. De retour à Rennes, il prolonge son contrat jusqu'en 2019, et rejoint à nouveau la L2, cette fois à Dijon, pour continuer sa progression. Malgré la montée dans l'élite du club bourguignon, sa saison est gâchée par une multitude de blessures.

1er janvier 2005
Habib Habibou

Formé au PSG, Habib Habibou fait son arrivée à Rennes lors du dernier jour du mercato estival 2014, après une carrière majoritairement passée en Belgique. Cet attaquant polyvalent a en effet évolué au Sporting Charleroi, au SV Zulte Waregem et à la Gantoise, connaissant également quelques prêts à Tubize (Belgique), au Steaua Bucarest (Roumanie) et à Leeds (Angleterre). Joueur de grande taille (1,92 m), puissant et physique, doté d'une bonne technique, « il ne vient pas pour être le remplaçant d’Ola Toivonen », selon les mots de son entraîneur Philippe Montanier. Pourtant, c'est bien dans l'ombre du grand suédois que l'attaquant reste durant sa première saison à Rennes. Profitant d'une blessure de Toivonen, Habibou en profite pour se mettre en lumière durant l'automne, mais rentre vite dans le rang au retour de son coéquipier. Alors qu'il est régulièrement la cible des critiques en raison de sa maladresse balle au pied, le bilan d'Habibou pour ses débuts en Bretagne reste relativement médiocre. Mis au placard par Montanier durant la première partie de saison 2015-2016, il ne dispute que 8 minutes de jeu en l'espace de six mois. C'est donc logiquement qu'il quitte le club pour chercher du temps de jeu : en janvier 2016, il est prêté avec option d'achat au club turc de Gaziantepspor.

1er janvier 2005
Kamil Grosicki

Né à Szczecin, au Nord-Ouest de la Pologne, Kamil Grosicki débute chez les professionnels avec le club de sa ville, qui est également son club formateur. Repéré par le Legia Varsovie, il y est transféré dès ses 19 ans, mais n'y joue que très peu. Il connaît d'abord un prêt catastrophique à Sion, terminant son séjour en Suisse par un séjour avec la réserve, puis est de nouveau prêté pour la fin de saison 2008-2009 au Jagiellonia Białystok, un autre club du championnat polonais. Là-bas, où il est transféré définitivement suite à son prêt, il remporte la Coupe de Pologne et devient international. Suffisant pour changer de nouveau de club en janvier 2011 : direction cette fois la Turquie et le club de Sivasspor. Ailier rapide, au profil de passeur, pouvant évoluer à droite comme à gauche, il reste durant trois ans en Turquie. De quoi lui permettre de se faire remarquer par Jean-Luc Buisine, qui le fait venir à Rennes en janvier 2014.

1er janvier 2005
Giovanni Sio

Attaquant aux origines ivoiriennes, Giovanni Sio naît en Loire-Atlantique. Il grandit dans l'agglomération nantaise, dans le quartier de Bellevue, où il fait ses débuts balle au pied. À l'âge de neuf ans, il intègre les équipes de jeunes du FC Nantes, puis son centre de formation. Peu à peu, il franchit toutes les étapes jusqu'à parvenir aux portes de l'effectif professionnel. Mais, malgré une apparition sur une feuille de match de L1, Sio ne se voit pas proposer de contrat pro, et n'est pas conservé. Il file alors en Espagne, où la Real Sociedad lui propose de terminer son apprentissage. Laissé principalement à disposition de la réserve, il ne dispute que deux matchs avec l'équipe première, qui évolue alors en D2. Libre de tout engagement en 2009, il fait un essai à Vannes, mais finit par signer à la fin de l'été au FC Sion. C'est là que, après une saison d'adaptation, l'attaquant se révèle, inscrivant 21 buts toutes compétitions confondues en une saison et demie, et remportant au passage la Coupe de Suisse. Transféré à Wolfsburg en janvier 2012, il connaît beaucoup moins de réussite en Allemagne. Prêté à deux clubs différents en 2012-2013, il ne rencontre pas le succès à Augsbourg, avant de réussir ses débuts en L1 avec Sochaux, dont il contribue au maintien. Des performances suffisantes pour convaincre Bâle d'obtenir son transfert, mais après une saison globalement réussie (12 buts et un titre de champion), la suite est moins concluante et Sio est de nouveau prêté en L1, cette fois à Bastia, où il montre une nouvelle fois ses qualités. En 2015, c'est décidé à se stabiliser qu'il finit par intégrer le secteur offensif du Stade rennais, avec lequel il signe un contrat de trois ans.

1er janvier 2005
Kermit Erasmus

Le 28 janvier 2016, à la surprise générale, le Stade rennais annonce l'arrivée dans ses rangs de Kermit Erasmus. Attaquant sudafricain, capable de jouer dans l'axe comme à droite, il vient compenser numériquement le départ en prêt d'Habib Habibou, et concurrencer Giovanni Sio pour le poste d'avant-centre. Avant d'arriver à Rennes, cet attaquant de poche avait connu une première expérience européenne, aux Pays-Bas. Recruté par le Feyenoord Rotterdam en 2008, après avoir été sacré champion d'Afrique du sud, il y avait connu l'échec, avant d'être prêté - avec un peu plus de réussite - en deuxième division néerlandaise en 2009-2010. Insuffisant néanmoins pour convaincre le Feyenoord de le conserver, Kermit Erasmus rentrant alors dans son pays. Devenu international en 2010, il ne participe cependant pas à la Coupe du monde avec les Bafana Bafana, mais enrichit son palmarès de deux coupes d'Afrique du sud, gagnées avec le Supersport United, puis avec les Orlando Pirates, club où il est transféré en 2013. Cinq ans après son retour au pays, c'est donc pour une deuxième tentative de carrière européenne qu'il rejoint la Bretagne. À Rennes, Erasmus ne fait que deux courtes apparitions lors de ses premiers mois au club. La saison suivante, il n'entre pas dans les plans de Christian Gourcuff, qui ne le titularise qu'une seule fois en championnat, et est prêté à Lens, en Ligue 2, un an après son arrivée au Stade rennais.

1er janvier 2005

Aldo Kalulu est un pur produit de la formation lyonnaise. Natif de Lyon, il fait ses débuts à Saint-Fons, un club de quartier, avant de rejoindre rapidement l'OL. Avec les Gônes, le petit attaquant fait toutes ses classes, jusqu'à rejoindre le groupe pro à l'été 2015. Après avoir signé son premier contrat pro, il fait ses débuts en Ligue 1 en septembre 2015, puis marque son premier but à ce niveau quelques jours plus tard. Barré à Lyon en raison de la forte concurrence, il dispute quatorze matchs de L1 en l'espace d'une saison et demie, et marque trois buts. En janvier 2017, après le départ de Paul-Georges Ntep en Allemagne, il est prêté sans option d'achat au Stade rennais jusqu'à la fin de la saison 2016-2017.