Attaquants

Derniers articles de la rubrique

1er janvier 2005
Adama Diakhaby

Adama Diakhaby vient renforcer la réserve du Stade rennais en cours de saison 2015-2016. Né à Ajaccio, formé au Stade Malherbe de Caen, il choisit de ne pas poursuivre son parcours avec le club bas-normand au printemps 2014. Sans club durant un an et demi, bloqué par son ancien club, il réalise plusieurs essais à l'étranger. Finalement testé par le Stade rennais, il s'engage finalement avec le club breton pour un contrat amateur d'un an, en novembre 2015. Après avoir d'abord évolué avec l'équipe C en DSE pour retrouver du rythme, Diakhaby intègre l'effectif espoirs de Julien Stéphan, et fait quelques apparitions en CFA2. En juillet 2016, il signe avec Rennes son premier contrat professionnel, d'une durée de trois ans, et fait, dans la foulée, ses débuts en Ligue 1.

1er janvier 2005
Wesley Saïd

Depuis son plus jeune âge, Wesley Saïd a toujours été présenté comme un joueur très prometteur. Né en Île-de-France, il débarque en Bretagne en novembre 2006 quand son père, originaire de Rennes, y revient. Le Stade rennais récupère alors un mini-phénomène, qu'il surclasse systématiquement dans toutes les catégories d'âge. Né en 1995, il n'évolue quasiment jamais avec les joueurs de sa génération, faisant ses armes face à des joueurs âgés de deux ou trois ans de plus que lui. Forcément classé parmi les joueurs les plus prometteurs du centre de formation, il devient professionnel en 2013, à dix-huit ans. Après quelques maigres apparitions en Ligue 1 lors de la saison 2013-2014 (six matchs, dont deux titularisations), il est prêté à Laval (Ligue 2) en août 2014 afin de gagner du temps de jeu, et parvient à réaliser quelques bonnes performances à ce niveau. De retour à Rennes, il prolonge son contrat jusqu'en 2019, et rejoint à nouveau la L2, cette fois à Dijon, pour continuer sa progression. Malgré la montée dans l'élite du club bourguignon, sa saison est gâchée par une multitude de blessures.

1er janvier 2005
Giovanni Sio

Attaquant aux origines ivoiriennes, Giovanni Sio naît en Loire-Atlantique. Il grandit dans l'agglomération nantaise, dans le quartier de Bellevue, où il fait ses débuts balle au pied. À l'âge de neuf ans, il intègre les équipes de jeunes du FC Nantes, puis son centre de formation. Peu à peu, il franchit toutes les étapes jusqu'à parvenir aux portes de l'effectif professionnel. Mais, malgré une apparition sur une feuille de match de L1, Sio ne se voit pas proposer de contrat pro, et n'est pas conservé. Il file alors en Espagne, où la Real Sociedad lui propose de terminer son apprentissage. Laissé principalement à disposition de la réserve, il ne dispute que deux matchs avec l'équipe première, qui évolue alors en D2. Libre de tout engagement en 2009, il fait un essai à Vannes, mais finit par signer à la fin de l'été au FC Sion. C'est là que, après une saison d'adaptation, l'attaquant se révèle, inscrivant 21 buts toutes compétitions confondues en une saison et demie, et remportant au passage la Coupe de Suisse. Transféré à Wolfsburg en janvier 2012, il connaît beaucoup moins de réussite en Allemagne. Prêté à deux clubs différents en 2012-2013, il ne rencontre pas le succès à Augsbourg, avant de réussir ses débuts en L1 avec Sochaux, dont il contribue au maintien. Des performances suffisantes pour convaincre Bâle d'obtenir son transfert, mais après une saison globalement réussie (12 buts et un titre de champion), la suite est moins concluante et Sio est de nouveau prêté en L1, cette fois à Bastia, où il montre une nouvelle fois ses qualités. En 2015, c'est décidé à se stabiliser qu'il finit par intégrer le secteur offensif du Stade rennais, avec lequel il signe un contrat de trois ans.

1er janvier 2005

Aldo Kalulu est un pur produit de la formation lyonnaise. Natif de Lyon, il fait ses débuts à Saint-Fons, un club de quartier, avant de rejoindre rapidement l'OL. Avec les Gônes, le petit attaquant fait toutes ses classes, jusqu'à rejoindre le groupe pro à l'été 2015. Après avoir signé son premier contrat pro, il fait ses débuts en Ligue 1 en septembre 2015, puis marque son premier but à ce niveau quelques jours plus tard. Barré à Lyon en raison de la forte concurrence, il dispute quatorze matchs de L1 en l'espace d'une saison et demie, et marque trois buts. En janvier 2017, après le départ de Paul-Georges Ntep en Allemagne, il est prêté sans option d'achat au Stade rennais jusqu'à la fin de la saison 2016-2017.

1er janvier 2005

Originaire de la Côte d'Azur, Morgan Amalfitano grandit à Cannes. Après des débuts à la Bocca, un club de quartier, il réalise toute sa formation à l'AS Cannes, où il joue de 8 à 19 ans. Loin de son faste d'antan, le club azuréen perd son statut professionnel en 2004, après plusieurs années passées en National. Ses meilleurs jeunes quittent le centre de formation. Morgan Amalfitano prend alors la direction des Ardennes, et rejoint Sedan. Avec les Sangliers, il découvre la Ligue 2. Sa première saison professionnelle est marquée par une épopée en Coupe de France, à l'issue de laquelle Sedan s'incline en finale contre Auxerre (match auquel Amalfitano ne participe pas). Devenu titulaire, il participe à la remontée du club ardennais en Ligue 1 en 2006, mais ne parvient pas à éviter une descente immédiate. En 2008, après une troisième saison en L2, le jeune ailier est recruté par le FC Lorient, alors réputé pour sa capacité à révéler des joueurs issus de ce niveau. Sous la houlette de Christian Gourcuff, Amalfitano gagne sa place de titulaire en L1. En trois saisons, il dispute 110 matchs de championnat, marque 14 buts et donne 19 passes décisives, dont 13 sur la seule saison 2010-2011. Des performances qui lui permettent d'être recruté par l'Olympique de Marseille. Mais après de bons débuts sur la Canebière, qui lui valent de connaître une première sélection en équipe de France, son temps de jeu décline rapidement. Mis au placard en 2013-2014, il prend alors la direction de la Premier League : d'abord prêté à West Bromwich Albion, il est ensuite recruté par West Ham. Mais si ses performances à West Brom sont honorables, il est mis au placard lors de sa deuxième saison à Londres, et résilie son contrat en octobre 2015. Quelques mois plus tard, Morgan Amalfitano rentre en France, et signe à Lille, mais il ne s'y montre pas convaincant et résilie une nouvelle fois son contrat, un an après son arrivée, le 31 janvier 2017. Le lendemain, il s'engage avec le Stade rennais, pour y remplacer Kamil Grosicki parti la veille rejoindre l'Angleterre.

1er janvier 2005

Après le départ de Paul-Georges Ntep en Allemagne, Firmin Mubele vient renforcer le secteur offensif du Stade rennais. Cet attaquant congolais s'est d'abord illustré dans les rangs de l'AS Vita, un club de la capitale Kinshasa : champion national en 2015, il dispute également la finale de la Ligue des champions africains, perdue contre les Algériens de Sétif, et termine co-meilleur buteur de la compétition. Repéré par Al Ahli, il signe au Qatar en juillet 2015, et y joue durant une saison et demie. Le temps pour ce joueur, « capable d'évoluer aux trois postes en attaque » selon Christian Gourcuff de marquer 16 buts en 36 matchs de championnat. En janvier 2017, après avoir disputé la CAN avec le Congo, il s'engage pour trois ans et demi avec le Stade rennais.