Coupe de France

Derniers articles de la rubrique

9 mai 2009
Guingamp rit, Rennes pleure

Le Stade Rennais s'est incliné en finale de la Coupe de France face à son voisin guingampais. La première mi-temps est à la fois crispée et équilibrée, entre des Rennais dominateurs dans la possession de balle, mais incapables de se montrer dangereux devant, et des Guingampais bien regroupés derrière et rapide en contre. Ce sont d'ailleurs les Costarmoricains qui se créent les premières occasions par Eduardo, puis Soumah, mais Douchez reste vigilant. Côté rennais, seul Leroy, d'une demi-volée limpide, parvient à éclairer le ciel francilien. Mais le ballon frappe la barre transversale. La seconde mi-temps démarre mieux pour les Rennais, avec Sow repositionné dans l'axe. Celui-ci trouve à son tour la barre, alors qu'il se présentait face à Gauclin. Rennes domine, et la partie se tend. À la 68e, un coup-franc de Cheyrou est repris victorieusement de la tête par Bocanegra qui ouvre le score. On croit à un avantage décisif, mais Guingamp a de la ressource. Trois minutes plus tard, Eduardo profite d'une approximation défensive pour remettre son équipe à égalité. Et dix minutes plus tard, ce même Eduardo profite d'un mauvais placement de la défense pour enfoncer le clou d'une frappe croisée (78e). Le coup est rude pour les Rennais qui ne s'en remettront pas, et voient la coupe partir pour les Côtes d'Armor. Sombre désillusion.

9 mai 2009
La journée à suivre en direct et en photos

En cette journée historique pour le football breton, Stade Rennais Online de suivre le fil de la journée en direct, minute par minute. L'occasion également de découvrir, pour ceux qui n'auraient pas la chance d'aller au Stade de France, les photos de l'un de nos correspondants, qui fait le voyage en car jusqu'à Paris.

8 mai 2009
La coupe aux lèvres

Rennais et Guingampais se disputeront samedi l'édition 2009 de la Coupe de France. Frères ennemis, les deux clubs cumulent différences, représentations identitaires... quand leurs deux équipes semblent avoir adopté un mimétisme confondant. Entre défenses solides et pression du résultat, la finale risque d'être extrêmement disputée, quand bien même une division d'écart existe entre les deux formations. Décryptage.

5 mai 2009
Faites-nous vivre votre finale !

Samedi prochain, le Stade Rennais a rendez-vous avec l’histoire. 38 ans après, les « Rouge et Noir » se retrouvent à nouveau en finale de la Coupe de France. Que vous vous trouviez au Stade de France, à Rennes ou ailleurs le soir de la finale, Stade Rennais Online vous propose de partager ces moments avec l’ensemble des supporters et passionnés du Stade Rennais FC. Pour ce faire, nous vous proposons de nous envoyer vos photos, vidéos, prises avant, pendant, et après l’événement. Les meilleures seront publiées sur Stade Rennais Online dans les jours suivants la rencontre.

22 avril 2009
Le Stade Rennais supérieur à tous les étages

Le Stade Rennais a parfaitement négocié sa demi-finale de Coupe de France à Grenoble. Maîtres du ballon, les « Rouge et Noir » ont su faire la différence en fonctionnant de façon très compacte et rationnelle, devant une équipe grenobloise au jeu plus décousu. Analyse du jeu et des prestations des 22 acteurs de la rencontre.

21 avril 2009
Ils auront rendez-vous avec l'histoire

Ils l'ont fait ! Le Stade Rennais disputera la finale de la Coupe de France le 9 mai prochain ! Auteurs d'une prestation solide, les Rennais peuvent savourer cette qualification, acquise sans contestation possible. Les quarante premières minutes voient les joueurs de Guy Lacombe poser leur emprise sur le match, et c'est tout naturellement que Sow ouvre le score de la tête, après une première tentative de Thomert repoussée par Le Crom (21e). Malgré quelques occasions, les « Rouge et Noir » ne parviennent pas à faire le break, et c'est Grenoble qui se montre dangereux en fin de mi-temps. Le Camerounais Boya touche d'abord la barre d'une frappe à bout portant, avant de placer une tête de peu à côté. Le renversement de tendance est proche, d'autant que Douchez est contraint de sortir à la mi-temps, remplacé par N'Diaye. Pour autant, les Bretons ne s'affolent pas et sont à deux doigts de concrétiser leurs occasions en contre. Côté grenoblois, on se montre incapable d'inquiéter le portier n°2 du Stade Rennais. Au terme de quarante-cinq minutes sous tension, le Stade Rennais s'impose sur la plus petite des marges. Mais l'essentiel est là : il disputera dans un peu moins de deux semaines la cinquième finale de Coupe de France de son histoire.

18 mars 2009
Le Stade Rennais trace sa route vers Saint-Denis

Courageux mais limité, le valeureux petit poucet ruthénois n'aura pas pesé bien lourd face à des Rennais toujours aussi appliqués dans leur quête de Coupe de France. Vite en action, les hommes de Guy Lacomne auront sevré les Aveyronnais de ballon, pour mieux maîtriser la rencontre. Ne restait plus qu'à marquer. Sow par trois fois butait sur Sopalski (8e, 36e, 72e), mais heureusement ses coéquipiers se montraient plus réalistes. Sur un corner tiré par Leroy, Sopalski se trouait, ce dont profitait parfaitement Mbia devant la ligne de but (32e). Le score ouvert, il fallait faire le break, histoire d'assurer définitivement la qualification. Au cœur d'une seconde mi-temps parfaitement maîtrisée, Sow côté droit centrait pour Briand. Ce dernier, parti dans le dos de la défense, marquait tranquillement de la tête (60e). Qualifié pour les demi-finales de l'épreuve, le Stade Rennais est à 90 minutes de sa première finale au Stade de France !

18 mars 2009
Ne pas rater l'occasion

Stade Rennais - Rodez. Une affiche qui s'annonce déséquilibrée pour ce quart de finale de la Coupe de France. Derrière les discours de circonstance incitant à la prudence se cache pourtant une occasion unique de figurer dans le dernier carré d'une compétition qui pourrait enfin venir enrichir le palmarès du Stade Rennais. Au-delà de cette hypothèse en forme de souhait, il s'agira évidemment de bien appréhender ce match face au club aveyronnais. Analyse des tenants et des aboutissants de la rencontre.

4 mars 2009
Le Stade Rennais passe brillamment

Contrat parfaitement rempli pour le Stade Rennais qui a totalement dominé le FC Lorient et s'est logiquement qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France. Les Merlus n'auront fait illusion que vingt minutes, avant que deux coups d'accélérations rennais ne plient le match. Lancé en profondeur par Mbia, c'est d'abord Briand qui lobbe parfaitement Cappone pour ouvrir le score (24e). Quelques minutes plus tard, sur une magnifique action collective, Briand lance Danzé du talon. Ce dernier se présente seul face au gardien adverse, et le bat sans trembler (30e). Le break fait, les « Rouge et Noir » vont gérer leur avantage sans laisser à leurs adversaires la perspective d'un hypothétique retour. Mieux, ils parviennent à enfoncer le clou dans les arrêts de jeu. Sow réalise un joli numéro côté gauche et parvient à centrer. La remise de la tête de Danzé est parfaite, et Kembo Ekoko clôt la marque d'une frappe qui ne laisse aucune chance à Cappone. Solides, sérieux, souvent inspirés, les Rennais sont en quarts de finale, et réaffirment un peu plus leurs ambitions dans cette Coupe de France.

24 janvier 2009
Le Stade Rennais au petit trot

Au terme d'une partie sérieuse, le Stade Rennais s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Devant des Stéphanois assez peu dangereux sur les buts de Douchez, les joueurs de Guy Lacombe (qui avait aligné son équipe-type), mettent 40 minutes à imposer leur domination aux Verts, et - dès lors - ne lâcheront plus leur emprise sur le match. Sur une énorme erreur de la défense stéphanoise, Briand s'en va battre Janot en face-à-face et ouvre le score avec réalisme (44e). En seconde mi-temps, les occasions de faire le break s'accumulent, sans que Sow, Pagis ou Leroy ne parviennent à concrétiser. Mais à trois minutes de la fin, ce dernier adresse un centre parfait pour Briand qui crucifie Janot de la tête (87e). Une victoire logique et méritée, et une qualification assurée pour la suite de la compétition.

0 | 10