Défenseurs

Derniers articles de la rubrique

1er janvier 2005
Joris Gnagnon

Convoité par l'AS Saint-Étienne, avec qui il avait réalisé un essai quelques mois auparavant, Joris Gnagnon rejoint finalement le Stade rennais durant l'été 2014. Défenseur central au physique massif et puissant, ce Francilien aux origines ivoiriennes montre rapidement ses qualités en Bretagne : dès sa première saison, il participe activement au bon parcours rennais en Coupe Gambardella (titulaire jusqu'en demi-finale, perdue contre Lyon), et fait ses premiers pas en CFA2. Originaire de Seine-Saint-Denis, Joris Gnagnon avait auparavant débuté le football à l'âge de 8 ans, et évolué successivement à Clichy-sous-Bois puis Montfermeil. Un parcours qui le garde longtemps éloigné des centres de formation des clubs professionnels, ne souhaitant pas quitter trop jeune le cocon familial. C'est donc sur le tard, à l'âge de 17 ans, qu'il finit par rejoindre le Stade rennais. Un choix payant car, une saison et demie plus tard, le défenseur fait ses débuts en Ligue 1, avant de signer son premier contrat professionnel.

1er janvier 2005
Sylvain Armand

Transféré au Stade rennais en juin 2013, Sylvain Armand doit apporter toute son expérience à la défense bretonne. Révélé au grand public par son passage au FC Nantes, entre 2000 et 2004, Armand a été formé à l'AS Saint-Étienne, le club de sa ville natale, où il a fait toutes ses classes. En 1998, le jeune défenseur a même remporté la Coupe Gambardella avec les Verts, en compagnie notamment de Julien Sablé. Non conservé par l'ASSE suite à ce succès, Armand a alors dû passer par l'anonymat du club de L'Étrat avant d'être repéré par Clermont Foot. C'est là, en National, que le FC Nantes flaire la bonne affaire, et le recrute en 2000. Treize ans plus tard, à l'heure de signer au Stade rennais, Sylvain Armand a remporté toutes les compétitions nationales avec les Canaris puis le PSG, dont deux titres de champion, et cumulé plus de 400 matchs dans l'élite. Un vécu important qu'il tentera de transmettre à ses coéquipiers rennais.

1er janvier 2005
Ludovic Baal

Originaire de Guyane, Ludovic Baal débute chez les jeunes à Tours, avant de partir au Mans. Avec le club sarthois, il remporte la Coupe Gambardella en 2004, puis signe son premier contrat professionnel deux ans plus tard, mais doit patienter jusqu'en janvier 2008 avant de faire ses débuts en Ligue 1. Après deux saisons au cours desquelles il découvre l'élite (12 puis 15 matchs), il réalise ensuite deux années pleines en 2009-2010 et 2010-2011, cette dernière saison ayant été disputée en Ligue 2 avec Le Mans. Il est d'ailleurs, pour l'anecdote, le premier buteur de l'histoire au MMArena. Libre de tout contrat, il signe ensuite à Lens, qui évolue également en L2, en 2011. Après trois saisons disputées avec les Sang et Or à cet échelon, il retrouve la Ligue 1 en 2014. C'est de nouveau libre de tout contrat qu'il s'engage alors avec le Stade rennais en juin 2015. Milieu gauche de formation, également capable d'évoluer au poste de milieu récupérateur, c'est cependant au poste de latéral gauche qu'il est replacé lors de ses débuts au Mans. Au Stade rennais, qui avait déjà tenté de s'attacher ses services en 2010, il arrive en même temps que son coéquipier lensois Dimitri Cavaré, qui évolue lui sur le côté droit de la défense.

1er janvier 2005
Mexer

Né au Mozambique, d'où lui vient son surnom de « Mexer » (« bouger », en portugais), Edson André Sitoe arrive au Portugal en janvier 2010. Il lui faut pourtant attendre plusieurs mois avant de faire ses débuts en Liga, puisqu'il ne joue alors pas avec le Sporting, qui le prête à Olhanense pour les deux saisons suivantes. Mexer signe ensuite au Nacional de Madère, où il reste deux années avant de s'engager avec Rennes en juin 2014, après une première tentative de transfert qui avait échoué au dernier moment six mois plus tôt. Il arrive ainsi en Bretagne avec l'expérience de près d'une centaine de matchs de championnat portugais.

1er janvier 2005
Dimitri Cavaré

Originaire de Guadeloupe, Dimitri Cavaré débute la pratique du football avec plusieurs clubs de l'île antillaise, au Moule et à Sainte-Anne. Repéré par le RC Lens alors qu'il évolue avec le CS du Moule, il arrive en métropole et intègre le centre de formation artésien à l'âge de 15 ans, en 2010. Attaquant à son arrivée dans le Pas-de-Calais, il recule progressivement pour se fixer au poste d'arrière droit. Joueur physique, mais aussi très rapide (Philippe Montanier dit de lui qu'il peut « rivaliser avec Paul-Georges Ntep » dans ce domaine), Dimitri Cavaré fait ses débuts professionnels en Ligue 2 au tout début de la saison 2013-2014, et signe son premier contrat professionnel quelques semaines plus tard. Mais c'est la saison suivante qu'il fait son trou dans l'équipe professionnelle, en devenant titulaire en Ligue 1 à l'âge de 19 ans. Empêtré dans des problèmes financiers, le RC Lens finit par choisir de se séparer de quelques uns de ses meilleurs espoirs dès l'hiver 2014-2015. C'est ainsi que Cavaré est transféré au Stade rennais en février 2015, et est immédiatement prêté à son club formateur pour le reste de la saison, avec l'objectif de postuler à une place de titulaire en Bretagne pour 2015-2016. Quelques semaines plus tard, une rupture des ligaments croisés vient néanmoins mettre un terme à sa saison, et compromettre le début de la suivante.

1er janvier 2005
Mehdi Zeffane

Né dans l'agglomération lyonnaise, Mehdi Zeffane est logiquement formé à l'OL. Arrière droit franco-algérien, il fait ses débuts professionnels en... Ligue Europa, en décembre 2012 face aux Israéliens de Kiryat Shmona, mais doit attendre près d'un an pour découvrir la Ligue 1. Concurrencé par Mouhamadou Dabo, Miguel Lopes, puis par Christophe Jallet, il peine cependant à gagner en temps de jeu, ne cumulant que douze apparitions en championnat, dont la moitié comme titulaire. En 2014, ces rares apparitions lui permettent pourtant de signer son premier contrat professionnel avec l'Olympique lyonnais, et de faire ses débuts en équipe nationale algérienne, sélectionné par Christian Gourcuff. Lassé d'attendre sa chance, Zeffane refuse une proposition de prolongation de contrat au printemps 2015, et est mis par son club sur la liste des joueurs transférables. Quelques mois plus tard, c'est avec le Stade rennais, qui a perdu Dimitri Cavaré sur blessure quelques semaines plus tôt, que le franco-algérien s'engage pour tenter de lancer réellement sa carrière.

1er janvier 2005
Ermir Lenjani

14 novembre 2014 : au stade de la route de Lorient, l'équipe de France et l'Albanie se quittent sur un match nul 1-1. Au sein de l'équipe des Balkans, un joueur retient l'attention des recruteurs rennais, l'arrière gauche Ermir Lenjani. Deux mois plus tard, le club breton se met d'accord avec Saint-Gall pour obtenir son transfert, souhaitant avoir dans ses rangs une solution de rechange à Cheikh M'Bengue, en partance pour la CAN. Né à Kosovska Kamenica, au Kosovo, dans ce qui est alors la Yougoslavie, Lenjani quitte très jeune son pays natal. Sa famille s'installe en Suisse. Il y fera sa formation, au FC Winterthour, club de D2 qui le fera passer professionnel. Prêté durant quelques mois aux Grasshoppers de Zürich, il y découvre la D1 suisse à l'âge de 21 ans. Mais c'est à Saint-Gall, où il est transféré en janvier 2013, que ce latéral gauche fait réellement ses preuves dans l'élite. À cette date, il entame également des démarches pour obtenir la nationalité albanaise, son ethnie d'origine, majoritaire au Kosovo. Mi-novembre 2013, le latéral gauche fait ainsi ses débuts en équipe d'Albanie. Un choix qui le mènera, un peu plus d'un an plus tard, à un transfert en Bretagne. Sous les couleurs stadistes, les débuts de Lenjani ne se passent pas comme espéré. Expulsé lors de son premier match, à Bastia, il est vite suspendu et ne profite pas de l'absence de M'Bengue pour s'imposer. Du reste, le profil de l'international albanais ne convainc pas Philippe Montanier de l'aligner au poste d'arrière gauche, où ses qualités offensives ne sont pas assez visibles, au contraire de ses carences défensives. Qualifié « d'erreur de casting » par René Ruello, le joueur finit par être prêté avec option d'achat, quelques mois plus tard, au FC Nantes.

1er janvier 2005
Pedro Mendes

Portugais d'origine, Pedro Mendes naît à Neuchâtel, en Suisse francophone. C'est cependant au Portugal qu'il réalise l'intégralité de sa formation : après avoir débuté au Real SC, un club de la banlieue lisboète, il est formé par le prestigieux Sporting Club du Portugal, comme Luis Figo ou encore Cristiano Ronaldo. Passé pro en 2009, le jeune défenseur n'a pas l'étoffe d'un titulaire dans son club formateur. Ce dernier l'envoie s'aguerrir en prêt, d'abord en D2 portugaise, avec son ancien club du Real SC, puis en Suisse, avec le Servette, qui n'évolue lui aussi qu'en D2. En août 2011, Pedro Mendes atterrit dans les rangs du prestigieux Real Madrid, mais il n'évolue principalement qu'avec la réserve, la Castilla, en D3 espagnole. Au détour de la saison 2011-2012, il a néanmoins l'occasion de disputer un match de Ligue des champions avec les Merengue, pour une large victoire contre l'Ajax Amsterdam (3-0). En 2012 néanmoins, Mendes retourne au Sporting, pour n'y jouer que les utilités (3 matchs de D1, le reste de la saison avec la réserve). Éternel espoir, il tente alors de lancer sa carrière en s'exilant en Italie. Transféré à Parme, il joue relativement peu durant sa première saison, avant de s'imposer en 2014-2015, au sein d'une équipe en pleine débâcle en Série A. Dernier du championnat italien, en situation de dépôt de bilan, Parme est déclaré en faillite, et tous ses joueurs se retrouvent libres. À l'affut, le Stade rennais en profite pour recruter cet ancien international espoirs, en vue d'en faire le remplaçant de Sylvain Armand et Mexer en défense centrale.

1er janvier 2005
Ramy Bensebaini

Originaire d'Algérie, Ramy Bensebaini fait ses débuts avec le CS Constantine, le club de sa ville natale, alors qu'il est âgé de dix ans. Deux ans plus tard, il intègre l'académie créée près d'Alger par Jean-Marc Guillou, affiliée au Paradou AC. C'est à la fin de la saison 2012-2013 que ce défenseur central fait ses débuts professionnels, et devient titulaire avec Paradou, en troisième division algérienne. Malgré ces débuts à un niveau modeste, le joueur réalise une série d'essais dans des clubs européens, et finit par séduire le club belge de Lierse, qui obtient son prêt. Après une saison pleine en première division, il ne reste cependant pas en Belgique. Prêté une seconde fois, il atterrit à Montpellier, où il découvre la Ligue 1, lancé par Rolland Courbis. Malgré un bilan satisfaisant (22 matchs, 2 buts), le club héraultais choisit de ne pas lever son option d'achat. Pour autant, Bensebaini poursuit sa carrière dans le championnat de France. Début juillet, il signe un contrat de quatre ans avec le Stade rennais. Charge à ce défenseur central d'y poursuivre sa progression, sous la direction d'un Christian Gourcuff qui lui avait offert ses premières convocations en équipe d'Algérie.

1er janvier 2005
Namakoro Diallo

Arrière gauche originaire de Sarcelles, Namakoro Diallo passe par l'INF Clairefontaine avant de rejoindre le centre de formation du Stade rennais à l'été 2011, malgré les sollicitations de plusieurs autres clubs professionnels. Régulièrement sujet aux blessures durant ses deux premières années de formation, le jeune défenseur réussit finalement à s'imposer durant la saison 2013-2014. Faisant son trou en U19 nationaux, il participe activement au parcours rennais en Gambardella, poussant vers la sortie Junior Assoumou, son concurrent au même poste, âgé d'un an de plus que lui, et fait ses premières apparitions avec la réserve. Logiquement récompensé d'un contrat stagiaire, il parvient ensuite à s'imposer avec la réserve en CFA2, enchaînant les titularisations en défense. Une progression qui lui assure la confiance du club, qui décide de lui proposer un premier contrat professionnel à l'issue de la saison 2015-2016, prolongé de deux ans en juin 2017.

0 | 10