Feuilles de matches

Feuilles de matches de la saison 2004-2005. Pour chaque rencontre, la feuille de match, le film du match, les statistiques, les réactions et les échos du match.

Derniers articles de la rubrique

28 mai 2005

L'arbitre jette un dernier coup d'œil à sa montre et siffle la fin du match. A Bordeaux comme à Monaco, il ne reste qu'une poignée de secondes. Tenu au courant de l'évolution des scores d'Auxerre, Saint-Etienne et Marseille, le banc rennais peut exulter à l'annonce des résultats définitifs. « Laszlo, c'est la délivrance ? » demande un journaliste. Le coach ne répond pas. Il ne peut pas, submergé pas l'émotion. Au bord des larmes, il parvient à lancer un cri de joie, peut-être de soulagement, avant de donner une accolade à Joaquim Preto. Restés sur la pelouse, les joueurs apprennent la bonne nouvelle et se dirigent à toute vitesse vers leur public. Disséminés par milliers dans le stade (dont une bonne partie dans l'espace « visiteurs » plein à craquer), les supporters participent à la fête et sont salués comme ils se doivent par les « Rouge et Noir ». Du manager général Pierre Dréossi aux joueurs en passant par François Pinault : c'est tout un club qui fête cette place de quatrième...

21 mai 2005

Pour ce dernier match à domicile, Rennes a offert une belle victoire et du spectacle à son public : dans une ambiance des grands soirs, les « Rouge et Noir » ont inscrit quatre buts et occupent désormais la quatrième place, qualificative pour la coupe de l'UEFA, profitant des déroutes de l'OM et d'Auxerre. Le Stade Rennais a son destin entre ses mains avant de se rendre à Paris, samedi prochain...

14 mai 2005

La série d'invincibilité des Rennais a pris fin ce soir au stade Félix-Bollaert. C'est pourtant Frei qui avait ouvert le score (15e) mais un doublé d'Utaka (28e et 42e) permettait aux Lensois de mener à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les Stadistes allaient, en quelques minutes, encaisser deux buts de Carrière (55e) et Utaka (58e) scellant définitivement le sort de la rencontre. Frei parvenait tout de même à réduire le score et à s'offrir un doublé par la même occasion grâce à une passe de Monterrubio tout juste rentré (61e). Soirée difficile pour les Rennais, d'autant plus que Ouaddou marquait contre son camp en fin de match (83e)... Le Stade Rennais cède sa cinquième place à Auxerre, qui profite d'une meilleure différence de buts, et met fin à une série de dix matches sans défaite.

7 mai 2005

Alors que Marseille s'était incliné face à Caen (3-2) un peu plus tôt dans la soirée, l'occasion était bonne pour les Rennais de dépasser les Phocéens et leur prendre la 4e place, qualificative pour l'UEFA. Mais c'était sans compter sur une équipe de Monaco, qui vient prendre le point du match nul Stade de la Route de Lorient. Les « Rouge et Noir » reviennent à un point de l'OM, et restent ainsi au contact.

23 avril 2005

Et de deux ! Après s'être imposés pour la première fois de la saison à l'extérieur voilà deux semaines à Toulouse, les Rennais viennent de signer un second succès loin de leur stade fétiche de la Route de Lorient, à Istres cette fois-ci. Malgré un penalty manqué de Monterrubio dès la 5e minute, Maoulida ouvrait le score au quart d'heure de jeu pour les « Rouge et Noir ». Mais les Bretons étaient condamnés, de par leur inefficacité offensive, à souffrir jusqu'au bout... avant de voir Frei inscrire un but libérateur en toute fin de match (89e). Trois points de plus, de bonne augure avant un sprint final qui s'annonce plutôt musclé...

16 avril 2005

Pour son retour au Stade de la Route de Lorient, Piquionne s'est montré à son avantage en marquant un très beau but d'entrée de jeu (7e minute) et en offrant à Sablé la seconde réalisation stéphanoise. Mais par deux fois, grâce à des buts de Frei (32e) et à un penalty de Monterrubio (75e) les Rennais o­nt su revenir au score. De l'envie, du jeu, des buts : ce match entre deux prétendants à une place européenne a tenu toutes ses promesses.

9 avril 2005

Enfin ! Nous l'attendions tous depuis des mois et c'est fait, le Stade Rennais remporte son premier match de la saison à l'extérieur. Alexander Frei permettait aux Stadistes de prendre l'avantage en première mi-temps et c'est Kim Källström qui concluait cette belle soirée en délivrant les « Rouge et Noir » avec un deuxième but juste avant la fin de la rencontre. Solide à Lille, plus « joueur » à Metz et Caen, Rennes serait-il en train de trouver la solution à ce problème récurrent qui l'agace depuis plusieurs mois, à savoir son incapacité à s'imposer loin du Stade de la Route de Lorient ? Toujours est-il que cette première victoire à l'extérieure, acquise qui plus est avec avec la manière, laisse entrevoir de belles choses pour cette fin de saison.

2 avril 2005

Le public rennais serait-il trop gâté ? Les sifflets entendus hier soir durant Rennes - Bastia pourrait laisser penser que oui. Si Nice et Sochaux - les deux derniers clubs ayant rendu visite aux « Rouges et Noirs » - sont repartis de Bretagne avec un déficit de trois buts, le club corse s'est lui montré plus solide défensivement. Et une partie des 23 343 spectateurs ont fait savoir leur impatience en sifflant ce qui n'est pas du goût des joueurs. Certains se satisfont de cette victoire comme Cyril Jeunechamp qui avant le match, affirmait que "même si on gagne 1-0 à la dernière minute, je signe tout de suite". Kim Källström, buteur pour la troisième fois de la saison hier soir , faisait remarquer que "les grandes équipes sont celles qui savent aussi gagner lorsqu'elles sont moins bien". Monterrubio, quant lui, ne cachait pas sa colère à l'issue du match. "Hormis le kop derrière le but, une partie du public a commencé à siffler parce que l'on a raté deux ou trois passes (NDLR : un dégagement raté d'Abdes Ouaddou, par exemple). Franchement, c'est lamentable" ! Mais le meilleur passeur du club concluait par ce qui allait sûrement être de plus important : "On vient quand même de signer notre huitième victoire d'affilée à domicile. Cela doit faire bien longtemps que ce n'est pas arrivé à Rennes" ! Et l'essentiel, ce sont les trois points, c'est bien connu.

19 mars 2005

La série d'invicibilité continue pour le Stade Rennais, qui n'a maintenant plus perdu depuis 5 rencontres. En égalisant à deux reprises face à Caen, les Rennais ont prouvé comme ils l'avaient fait à Metz qu'ils ont changé de visage à l'extérieur, sans doute un peu tard dans la saison, malheureusement. Frei puis Ouaddou permettaient aux Stadistes de revenir au score, alors que les Caennais avaient pris l'avantage par Eudeline et Watier, au cours d'un match plutôt animé.

12 mars 2005

Les Rennais ramènent un point du déplacement en Lorraine. Comme à l'aller, c'est Borbiconi qui a ouvert le score de la tête en milieu de première période. Mais en toute fin de mi-temps, Frei permettait aux « Rouge et Noir » d'égaliser. En seconde période, les stadistes auraient même pu prendre l'avantage grâce à Ouaddou ou encore Kallström.

0 | 10 | 20