Pros

L’actualité de l’équipe professionnelle du Stade Rennais, de la Ligue 1 à la Coupe d’Europe en passant par la Coupe de la Ligue et la Coupe de France : résultats, classements et statistiques ainsi que l’effectif détaillé joueur par joueur.

Derniers articles de la rubrique

1er janvier 2005
Jean-Luc Buisine

Au cours de l'été 2013, après le départ de Pierre Dréossi, Jean-Luc Buisine est nommé directeur du recrutement au Stade rennais. Natif de Seine-Maritime, Buisine s'est d'abord fait connaître en tant que défenseur, dans le championnat de France. D'abord au FC Rouen, son club formateur, puis surtout au LOSC (point qui le rapproche d'ailleurs de Dréossi). Au total, il dispute plus de 300 matchs professionnels, dont plus de 200 en D1. À l'issue de sa carrière de joueur, en 1994, Buisine rejoint l'USL Dunkerque, dont il dirige le centre de formation, prend en main l'équipe première (en 1996-1997), puis devient directeur sportif. Quittant le club nordiste, il devient ensuite agent de joueurs, fonction qu'il exerce durant cinq ans. En 2003, retour aux sources : Jean-Luc Buisine réintègre les rangs du LOSC, qui fait de lui son responsable du recrutement. Durant huit ans, il va ainsi participer à la montée en puissance du club lillois, qui devient champion de France en 2011. À cette date, pourtant, il quitte le LOSC - en désaccord avec ses dirigeants - pour rejoindre l'AS Monaco, où il reste deux ans. Plus ou moins mis dans l'ombre avec l'arrivée de gros investisseurs russes, quelques mois après son arrivée, Buisine choisit donc de devenir, en juillet 2013, le nouveau directeur du recrutement du Stade rennais. Avec pour mission de réaliser quelques « gros coups » pour le compte du club breton.

1er janvier 2005

Originaire de la Côte d'Azur, Morgan Amalfitano grandit à Cannes. Après des débuts à la Bocca, un club de quartier, il réalise toute sa formation à l'AS Cannes, où il joue de 8 à 19 ans. Loin de son faste d'antan, le club azuréen perd son statut professionnel en 2004, après plusieurs années passées en National. Ses meilleurs jeunes quittent le centre de formation. Morgan Amalfitano prend alors la direction des Ardennes, et rejoint Sedan. Avec les Sangliers, il découvre la Ligue 2. Sa première saison professionnelle est marquée par une épopée en Coupe de France, à l'issue de laquelle Sedan s'incline en finale contre Auxerre (match auquel Amalfitano ne participe pas). Devenu titulaire, il participe à la remontée du club ardennais en Ligue 1 en 2006, mais ne parvient pas à éviter une descente immédiate. En 2008, après une troisième saison en L2, le jeune ailier est recruté par le FC Lorient, alors réputé pour sa capacité à révéler des joueurs issus de ce niveau. Sous la houlette de Christian Gourcuff, Amalfitano gagne sa place de titulaire en L1. En trois saisons, il dispute 110 matchs de championnat, marque 14 buts et donne 19 passes décisives, dont 13 sur la seule saison 2010-2011. Des performances qui lui permettent d'être recruté par l'Olympique de Marseille. Mais après de bons débuts sur la Canebière, qui lui valent de connaître une première sélection en équipe de France, son temps de jeu décline rapidement. Mis au placard en 2013-2014, il prend alors la direction de la Premier League : d'abord prêté à West Bromwich Albion, il est ensuite recruté par West Ham. Mais si ses performances à West Brom sont honorables, il est mis au placard lors de sa deuxième saison à Londres, et résilie son contrat en octobre 2015. Quelques mois plus tard, Morgan Amalfitano rentre en France, et signe à Lille, mais il ne s'y montre pas convaincant et résilie une nouvelle fois son contrat, un an après son arrivée, le 31 janvier 2017. Le lendemain, il s'engage avec le Stade rennais, pour y remplacer Kamil Grosicki parti la veille rejoindre l'Angleterre.

1er janvier 2005
Séga Coulibaly

Puissant, fort dans les duels, doté d'une bonne relance et d'une bonne lecture du jeu, Séga Coulibaly a toutes les qualités pour devenir un bon défenseur central. Pur produit de la formation rennaise, il évolue avec les Rouge et noir dès ses neuf ans, après avoir débuté sous les couleurs du CPB Blosne, dans l'agglomération rennaise. Systématiquement sélectionné dans les équipes de France de jeunes, régulièrement surclassé, Coulibaly a tranquillement fait son chemin au Stade rennais, jusqu'à intégrer l'équipe réserve dès l'été 2013, à 17 ans seulement. Une progression qui est néanmoins ralentie par une grosse blessure au genou, qui le prive de la quasi totalité de la saison 2014-2015. De retour sur les terrains, le défenseur redevient indiscutable avec la réserve, qu'il contribue à faire monter en CFA. Tant et si bien qu'il signe avec le Stade rennais un premier contrat professionnel de trois ans en juillet 2016, avant d'être prêté sans option d'achat à Sedan (National) pour la saison 2016-2017.

1er janvier 2005
Christian Gourcuff

Originaire du Finistère, le jeune Christian Gourcuff arrive à Rennes en 1972 pour y poursuivre ses études. Intégrant les équipes de jeunes du club, il remporte en 1973 la Coupe Gambardella, mais ne parvient pas suffisamment à percer pour passer chez les professionnels. Il continue alors sa carrière au niveau amateur, d'abord à Berné où il joue sous les ordres de Jean Prouff, puis à Guingamp, avant de sortir deux années de Bretagne pour une éphémère période professionnelle. En 1982, il rejoint le FC Lorient, et fait le premier pas vers le métier d'entraîneur. Le club morbihannais, qui joue alors au niveau régional, sera son « laboratoire », celui où Gourcuff peut développer ses idées sur le jeu, héritées de Prouff, mais surtout de l'école nantaise de Arribas. Il fait monter les Merlus jusqu'en D2, puis quitte le FCL pour une période de cinq ans. En 1991, il y fait son retour, et après huit années d'effort offre aux Lorientais la première montée en D1 de leur histoire. Obtenant une reconnaissance nationale, Gourcuff attire le regard des dirigeants rennais. En 2001, ceux-ci le recrutent, et le chargent de donner une identité de jeu au Stade rennais. L'expérience tournera court : faute de résultats rapides, et rejeté par plusieurs joueurs de son effectif, Gourcuff est limogé en mai 2002, laissant son fils Yoann seul au centre de formation. Après un court intermède au Qatar, il revient à Lorient en 2003, pour continuer à faire progresser « son » club durant plus de dix ans. En froid avec son président Loïc Féry, il quitte le FCL en mai 2014, pour devenir sélectionneur de l'Algérie en juillet. Un poste qu'il quitte un peu moins de deux ans plus tard... pour redevenir l'entraîneur du Stade rennais.

1er janvier 2005

Né en France d'une mère d'origine algérienne et d'un père d'origine congolaise, Raïs M'Bolhi débute au Racing avant de partir faire sa formation à l'Olympique de Marseille. S'il devient titulaire avec l'équipe réserve phocéenne, il n'aura jamais sa chance dans un effectif professionnel où le numéro 1 se nomme alors Fabien Barthez. En janvier 2006, Raïs M'Bolhi quitte la France pour débuter un véritable tour du monde : Écosse, Grèce, Japon, Bulgarie, Russie, États-Unis, puis enfin Turquie, le gardien multiplie les expériences diverses, sans rester, le plus souvent, plus d'une saison dans le même club. Il en profite néanmoins pour se faire remarquer par Rabah Saâdane, le sélectionneur algérien, qui l'appelle en équipe nationale à l'occasion de la Coupe du monde 2010. Évoluant alors avec le Slavia Sofia, en Bulgarie, profite des erreurs du titulaire Faouzi Chaouchi pour passer de numéro 2 à numéro 1, et dispute deux rencontres du Mondial sudafricain. Après un passage en Ligue 2, prêté au Gazélec Ajaccio début 2013, il dispute une deuxième Coupe du monde en 2014, cette fois dans la peau d'un titulaire, sous les ordres de Vahid Halilhodžić, et y réalise quelques prestations remarquées. Transféré au Philadelphia Union, il ne s'y impose pas, et revient en Europe en signant en Turquie. En janvier 2017, après avoir résilié son contrat avec Antalyaspor, il signe au Stade rennais, et y retrouve Christian Gourcuff, sous les ordres duquel il a disputé la CAN 2015.

1er janvier 2005
Stéphane Diarra

Né à Abidjan, Stéphane Diarra grandit dans la région lyonnaise. Après avoir joué à Saint-Priest, il est repéré par Évian Thonon Gaillard qui l'intègre à ses équipes de jeunes en 2014, alors qu'il est âgé de seize ans. Son ascension est alors rapide, puisqu'il est intégré au groupe professionnel dès mars 2016, dans une équipe sportivement en difficulté en Ligue 2. Avant même de fêter ses 18 ans, il fait ses débuts à ce niveau, en remplaçant le vétéran Cédric Barbosa lors d'un match contre Sochaux. Sur la fin de saison, il dispute ainsi six rencontres de L2, et délivre une passe décisive. Évian lui fait alors signer un premier contrat professionnel, mais le club savoyard doit déposer le bilan et repartir en CFA. Le Stade rennais saute alors sur l'occasion, et le fait signer pour trois ans.

1er janvier 2005

Après le départ de Paul-Georges Ntep en Allemagne, Firmin Mubele vient renforcer le secteur offensif du Stade rennais. Cet attaquant congolais s'est d'abord illustré dans les rangs de l'AS Vita, un club de la capitale Kinshasa : champion national en 2015, il dispute également la finale de la Ligue des champions africains, perdue contre les Algériens de Sétif, et termine co-meilleur buteur de la compétition. Repéré par Al Ahli, il signe au Qatar en juillet 2015, et y joue durant une saison et demie. Le temps pour ce joueur, « capable d'évoluer aux trois postes en attaque » selon Christian Gourcuff de marquer 16 buts en 36 matchs de championnat. En janvier 2017, après avoir disputé la CAN avec le Congo, il s'engage pour trois ans et demi avec le Stade rennais.

1er janvier 2005
Afonso Figueiredo

À la recherche d'un latéral gauche après le départ de Cheikh M'Bengue, le Stade rennais recrute Afonso Figueiredo en juin 2016. Cet espoir du football portugais, originaire de Lisbonne, a débuté au sein des équipes de jeunes du prestigieux Sporting Club du Portugal, mais a également dû passer par Belenenses puis Braga pour se faire un chemin vers une carrière professionnelle. Après avoir débuté en D2 portugaise avec la réserve de Braga, Figueiredo est recruté par Boavista, qui le lance dans l'élite. Titulaire durant trois saisons avec Boavista, c'est libre de tout contrat qu'il s'engage pour quatre ans avec le Stade rennais.

1er janvier 2005
Romain Danzé

Romain Danzé a suivi le parcours classique du joueur professionnel. D'abord passé par le centre de préformation de Ploufragan (avec Yoann Gourcuff et Sylvain Marveaux notamment), il intègre ensuite le centre de formation du Stade rennais. S'il n'est pas le plus en vue au sein de sa génération, il réussit à grimper les échelons avec humilité et à force de travail. Devenu capitaine de l'équipe réserve, Danzé passe pro en mai 2006. Il intègre alors difficilement l'équipe première, mais ce milieu de terrain réussit à saisir les opportunités qui lui sont données. Son sens de l'abnégation et sa polyvalence séduisent tour à tour Pierre Dréossi, Guy Lacombe puis Frédéric Antonetti. S'il n'est pas toujours titulaire, le Finistérien fait alors figure de premier choix lorsque l'un de ses coéquipiers manque à l'appel. Lors de la saison 2010-2011, son statut change : Danzé succède à Rod Fanni au poste d'arrière droit, et devient un titulaire en puissance au sein de la défense rennaise. Un statut renforcé par son statut de capitaine, rôle qui lui est attribué en 2012 suite au départ de Kader Mangane. Parfois critiqué, il écarte néanmoins la concurrence de joueurs censés devoir prendre sa place côté droit, à l'image de Kévin Théophile-Catherine ou Dimitri Foulquier sous l'ère Antonetti, puis Benjamin André après l'arrivée de Philippe Montanier. Il est aujourd'hui l'un des joueurs ayant le plus disputé de matchs dans toute l'histoire du Stade rennais.

1er janvier 2005

0 | ... | 280 | 290 | 300 | 310 | 320 | 330 | 340 | 350 | 360 | 370