Saison 2005-2006

Derniers articles de la rubrique

19 décembre 2005
Quelques rumeurs...

En période vide de matches, ce sont les rubriques « transferts » qui tiennent le haut de l'affiche. Les clubs professionnels ne pourront acheter des joueurs qu'à partir du 1er janvier, date d'ouverture du mercato hivernal. Qu'à cela ne tienne, on commence déjà à évoquer, au conditionnel, certains joueurs sur les bords de la Vilaine. Dans "Pleine Lucarne", l'émission hebdomadaire diffusée sur TV Rennes en collaboration avec Ouest-France, quelques noms se sont échappés.

17 décembre 2005
Verts de rage

Ce soir, et pour la troisième fois de la saison, les Rennais se sont inclinés sur leur pelouse du Stade de la Route de Lorient face à Saint-Etienne, devant 28 821 spectateurs dont près d'un millier de Stéphanois. Le match fut assez terne lors de la première période, les occasions étaient rares ; les hommes de Laszlo Bölöni se dirigeaient tout droit vers un match nul qui aurait été un bon résultat pour les stadistes et aurait comblé tout le monde. Mais la seconde mi-temps fut plus intense, l'ambiance montait dans les tribunes alors que sur le terrain elle devint plus électrique, et c'est à l'heure de jeu que le compteur se débloqua pour l'ASSE, avec un but de Pascal Feindouno, faisant suite à une belle action de jeu stéphanoise. Les « Rouge et Noir » auraient pu revenir à la marque à plusieurs repises mais les attaquants, pas assez incisifs, ne parvinrent pas à trouver la faille dans une défense verte très solide, presque irréprochable jusqu'au très dangereux tacle par derrière d'Ilunga en fin de match sur Utaka, sanctionné logiquement d'un carton rouge. Les Rennais n'ont pas offert à leurs supporters le cadeau qu'ils attendaient tant en cette période de fêtes ; les Bretons ont visiblement les jambes un peu lourdes avec l'enchaînement de près de 30 matches en 5 mois et la trêve hivernale de deux semaines ne pourra leur être que bénéfique. En vacances dès aujourd'hui, les hommes de Laszlo Bölöni reprendront le 28 décembre avec un stage à Ploërmel, avant de se déplacer à Nantes le 4 janvier.

17 décembre 2005
Interview de supporters stéphanois

Les membres d'"Allez les Verts" - site partenaire de Stade Rennais Online -, ont répondu aux questions de Stade Rennais Online afin que vous connaissiez un peu mieux cette équipe stéphanoise. Des supporters stéphanois plutôt confiants puisque 69 % (un chiffre pas très apprécié à Saint-Etienne) d'entre eux voient leurs joueurs gagner à Rennes.

14 décembre 2005
L'équipe bis n'était pas à la hauteur...

Le Stade Rennais n'aura pas pesé bien lourd en coupe de l'UEFA. Après avoir pourtant laissé entrevoir de belles choses face à Osasuna (3e tour aller), l'un des six clubs français engagés dans cette compétition a chuté devant ses quatre adversaires du groupe G. Stuttgart, Donetsk, Bucarest et depuis ce soir Salonique ont été autant d'équipes à faire chuter les « Rouge et Noir ». En Grèce, Laszlo Bölöni avait choisi d'aligner une équipe bis - et très jeune, 21,5 ans de moyenne d'âge ! - histoire de faire souffler un peu les cadres (Edman, Källström, Monterrubio, Frei...) et de donner du temps de jeu aux habitués du CFA (Rochat, Sow, Nguema, Barbosa...). La partie démarrait très mal pour les coéquipiers de Sepsi - qui « fêtait » sa première apparition avec l'équipe première - puisqu'à la 4e minute de jeu, Rochat trompait Pouplin. Un but contre son camp d'entrée de jeu : pas l'idéal pour la confiance d'un joueur qui en a bien besoin... A la 38e, Christodoulopulos doublait la mise et permettait aux locaux de rejoinde les vestiaires sur ce score de 2-0 en leur faveur. En deuxième mi-temps, Briand réduisait la marque (70e) pour ce qui allait être le seul but du Stade Rennais dans sa poule. A cet instant, on retrouve quelques raisons d'espérer accrocher le match nul. Mais les vingt dernières minutes allaient tourner au cauchemar pour les Rennais. Trois buts encaissés, portant le score à 5-1. Un naufrage collectif pour des jeunes rennais qui se sont peut-être brulés les ailes sur ce match. Peu étonnant puisque Salonique est située au bord de la mer Egée....

10 décembre 2005
Les Rennais passent à côté de leur match

C'est à l'issue de ce genre de match que l'on se demande si le Stade Rennais est vraiment capable de joueur le haut de tableau. Avec une lutte aussi serrée pour les places européennes, une série de deux victoires place une équipe comme Rennes à la hauteur de ses ambitions. Les « Rouge et Noir » avaient la possibilité de dépasser les Parisiens, de se positionner à trois points du troisième mais comme trop souvent quand il s'agit de jouer pour les premières places, le Stade Rennais a été défait. Et sans la manière puisque les hommes de Bölöni sont passés à côté de leur match. Une aubaine pour le PSG de Pauleta - qui a marqué ses 11 et 12e buts en Ligue 1 - qui, grâce à sa victoire, s'empare de la quatrième place. Rennes est 9e, à quatre points des Parisiens.

4 décembre 2005
Frei assure le minimum

Contrôles ratés, passes qui n'arrivent pas, mauvaises relances : ce soir, les Rennais n'ont été que l'ombre d'eux-mêmes. La faute peut-être à la fatigue, puisque Laszlo Bölöni avait décidé de reconduire les 11 titulaires battus par Donetsk trois jours plus tôt... Dominés en première période, les Rennais devront attendre l'heure de jeu et ce qui sera le tournant du match pour débloquer la situation : Tchato accroche Monterrubio à l'entrée de la surface de réparation et est expulsé pour un deuxième carton jaune. Källström se charge du coup-franc, son ballon est contré par un Niçois puis revient sur Edman qui centre pour la tête d'Alex Frei, qui marque. Les « Rouge et Noir » tenteront bien ensuite de profiter de leur supériorité numérique, en vain. Sans avoir vraiment brillé, ils s'imposent sur le plus petit des scores et se replacent dans le premier tiers du classement.

1er décembre 2005
Cette fois, c'est fini...

Avec trois journées et autant de défaites au compteur, le Stade Rennais quitte la Coupe d'Europe retrouvée après plus de trente années d'absence. Hier soir, les « Rouge et Noir » étaient dans un jour sans, et n'ont pas réussi à inquiéter une équipe de Donetsk désormais qualifiée pour la suite de la compétition, ni à répondre aux attentes des 18 000 supporters rennais présents Route de Lorient. Maintenant, place au championnat dès dimanche avec la réception de Nice et, pourquoi pas, un nouveau ticket européen en fin de saison...

26 novembre 2005
Interview de supporters sochaliens

Sochaliens et Rennais s'affronteront sur la pelouse du stade Bonnal. Une victoire des locaux, actuels 15e de Ligue 1, leur permettrait de s'éloigner un peu plus de la zone de relégation. De leur côté, les joueurs de Laszlo Bölöni, remontés à la 8e place après leur belle victoire face à Toulouse, se doivent de rattraper les points points perdus à Troyes, et ça passe par un bon résultat dans le Doubs. Les supporters sochaliens n'ont, depuis le début de la saison, connu la victoire dans leur stade qu'à deux reprises (face à Nantes et Monaco), pour autant de victoire en déplacements dont celle la semaine dernière à Ajaccio dans les ultimes secondes de la rencontre. De quoi redonner un peu d'ambitions au club franc-comtois et d'enthousiasme chez des supporters qui ont bien voulu répondre aux questions de Stade Rennais Online.

26 novembre 2005
Rennes cède en fin de match

En cas de bon résultat, les Rennais pouvaient faire la bonne opération en se rapprochant un peu plus des places européennes. Face à eux, une équipe sochalienne qui restait sur une victoire en déplacement. Le débat était équilibré et le match nul semblait être l'issue la plus probable. C'était sans compter Benjamin Genghini, rentré à la 86e et buteur trois minutes plus tard. Les « Rouge et Noir » venaient d'encaisser leur 9e but sur coup de pied arrêté. Pour ses premières minutes sur un terrain de Ligue 1, le jeune attaquant jouait un bien vilain tour à ses adversaires qui pourront une nouvelle fois, après la défaite à Troyes, regretter les points perdus dans un match à leur portée.

0 | ... | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | 90 | 100 | ... | 130