15 août 2017 | à 16h00

« Mon amour pour Rennes est resté »

Interview. Les téléspectateurs associent son nom à « Jour de foot » et au « Multiplex » mais aussi, pour d’autres, à son attachement au Stade rennais. Journaliste sportif officiant à Canal+ depuis plus de vingt-sept ans, Éric Besnard nous parle de sa passion pour le club breton.

« Mon amour pour Rennes est resté »

Stade Rennais Online : Éric, vous travaillez depuis de nombreuses années dans le groupe Canal. Comment expliquer une telle longévité ?

Éric Besnard : « D’une part j’aime Canal, et d’autre part je suis un affectif. J’ai eu néanmoins l’occasion de signer ailleurs il y a un an et demi (le contrat était même prêt) mais je ne me voyais pas quitter ce groupe qui reste pour moi l’un des plus beaux qui soient. Il est de bon ton, parfois, de dénigrer Canal aujourd’hui, mais vous y retrouvez les trois plus beaux matches de L1 chaque semaine, la Ligue des Champions, l’intégralité du Top 14, de la Formule 1, excusez du peu... Sans parler des nombreuses nouveautés de la rentrée, car nous y parlerons foot tous les soirs ! »

Vous êtes également très attaché au Stade rennais. D’où vous vient cette passion ?

« Je suis un amoureux de Canal et du Stade rennais depuis toujours ! Je suis né et ai grandi à Janzé, près de Rennes, et je ne ratais évidemment aucun match lorsque j’étais enfant et adolescent. J’étais tribune Mordelles, mais c’était une époque où l’on pouvait changer de côté à la mi-temps, ce que je ne me privais pas de faire afin de voir le Stade rennais attaquer et marquer ! Mon amour pour Rennes est resté. Je me souviens même des matches que je commentais pour “Jour de Foot” où je demandais de m’installer un écran avec le match de Rennes, même si je commentais Bordeaux - Lille ou Saint-Étienne - Nice. »

Quels joueurs vous ont le plus marqué au club ?

« Laurent Pokou, que je vénérais lorsque j’étais petit, est pour moi l’un des plus grands joueurs qu’ait connu la Ligue 1 ! Charles Biétry et Pape Diouf, l’ancien président de Marseille avec qui j’en ai parlé, vous diront la même chose. Les stars des années 1970 et 1980 ont sinon été pour moi Aubour et Kéruzoré bien sûr, puis plus près de nous Grassi, Nonda, Frei, Wiltord, Guivarc’h, Källström, Cech, Dembélé et j’en oublie, nous avons eu de sacrés joueurs quand même ! Je n’arrive toujours pas à m’expliquer que nous n’ayons rien gagné depuis 1971. »

Comprenez-vous le décalage entre l’attente des supporters rennais et la réalité sportive proposée par le club ?

« Je suis, comme tous les supporters, en attente d’un titre ou d’une coupe à chaque début de saison. Et j’y crois à chaque fois, comme tous les vrais supporters ! La rédaction de Canal se moque évidemment pas mal de moi et du Stade rennais, à juste titre convenons-en, vus les résultats de ces dernières saisons. Il n’y a quand même aucune raison que Lille et Montpellier soient champions ces dernières années et que nous n’arrivions pas à monter sur le podium, comme Nice cette année par exemple. Rennes ne sera jamais le PSG, mais soyons ambitieux ! J’ai cru comprendre que le président Ruello n’aurait pas été déçu par une quatorzième place la saison passée... Eh bien le supporter et le journaliste que je suis est déçu par ce type de discours. Ce n’est pas parce que nous n’avons que le septième ou huitième budget en Ligue 1 que nous ne devons pas être ambitieux ! Les trois coupes perdues en finale, récemment, me restent encore, comme beaucoup, en travers de la gorge. »

Cette saison, pourtant, le mercato estival est marqué par un véritable effort financier de la part du club. Alors, cette année, c’est la bonne ?

« Nous l’espérons et y croyons tous les ans ! Faisons confiance à Christian Gourcuff. Ismaïla Sarr est sans doute, par ailleurs, un futur grand, mais il faudra gérer son cas autrement que celui d’Ousmane Dembélé laissé en réserve par Montanier avant d’éclore puis d’être vendu 15 millions au Borussia Dortmund - lequel devrait, un an plus tard, le revendre 100 millions à Barcelone ! »

Diffuser le Stade rennais sur Canal+ s’avère-t-il payant pour la chaîne ?

« Canal+ diffuse les trois plus belles affiches du week-end et, soyons honnêtes, il est normal que Rennes ne soit pas souvent programmé. Le choix se fait trois ou quatre semaines à l’avance, en fonction du classement et de l’attractivité des clubs. Or, Rennes laisse aujourd’hui, malheureusement, assez indifférents les téléspectateurs “non bretons” qui se passionnent plus, logiquement, pour le PSG, Monaco, Marseille, Lyon, voire Bordeaux ou sans doute le Lille de Bielsa cette saison... Mais sait-on jamais ? Et si Rennes réalisait une grande saison ? Y croire, toujours. »

Pour conclure, à quelle place voyez-vous Rennes terminer cette saison ?

« Le supporter que je suis vous dira sur le podium. Je m’interdis d’ailleurs, comme tout bon supporter, de mettre Rennes perdant dans tout pronostic, c’est au-dessus de mes forces ! Mais le journaliste que je suis également vous dira entre la huitième et la dixième place sinon, car ce championnat de Ligue 1 promet, tant mieux, d’être extrêmement relevé ! »

Vos réactions (15 commentaires)Commenter
Boisgerault 15 août à 16h36

Super interview, jamais je n’aurais pensé que ce monsieur était supporter du stade et cela avec un discours que je partage à tout point de vue.

33 votes
|
philiplt15 août à 16h53

D’accord avec pratiquement tout ce qui est dit ; il serait quand même intéressant qu’un bon connaisseur du stade rennais se penche sérieusement sur cette éternelle question : pourquoi aucun trophée depuis 1971 ?
Est ce du au stade rennais lui-même, club devenu un peu trop tranquille et sans ambition véritable ?
Est-ce du aux joueurs recrutés, sans lien profond avec le stade rennais, contrairement aux générations 65 et 71 à forte indentité bretonne ?
Est-ce du à la ville de Rennes, ville peu sportive qui n’a jamais eu un seul club collectif en haut de l’affiche dans un sport (contrairement à Montpellier par exemple) ?
Est-ce du au mode de management du stade rennais qui entraine une perpétuelle reconstruction au niveau des professionnels ?
Est-ce du au manque de chance ou un un manque de savoir faire ? 3 défaites en finale de coupe dans les 10 dernières années + plusieurs éliminations contre des clubs de divisions inférieures.
On est quand même à 46 annnées sans un titre, c’est énorme ...

40 votes
|
le bruzien15 août à 17h19

Quoi dire de +.
Je ressens la même chose que lui.
C’est sur Pokou était un phénomène.
Mais,on a eu également de très bons joueurs après comme il le dit si bien.

39 votes
|
Oisivete Franci15 août à 22h10

Un model de supporteur rennais : passionne, lucide et un peu frustre :)

ALLEZ RENNES !

35 votes
|
Louis G16 août à 04h29

Un vrai supporter du Stade Rennais en qui je me retrouve...Je ne suis pas le seul à me faire « chahuter » quand le Stade Rennais n’est pas au mieux !!...Cependant quand on est supporter de toujours on encaisse et la roue tourne..Je reconnais être privilégié dans la mesure où j’ai vécu nos victoires en Coupe de France de 65 et 71...J’ai connu aussi les « galères » et les descentes en Ligue 2 (que l’on appelait à l’époque je crois seconde division)...Nous y avions aussi quelques satisfactions car notre Club de coeur se situait toujours dans les premiers et on remontait...

26 votes
|
Lulu Berlu16 août à 09h24

Enfin un journaliste sportif de Canal qui ne nous casse pas,ça fait chaud au coeur !!!
Et incontestablement Laurent Pokou reste le joueur le plus brillant et le plus marquant du Stade Rennais depuis les années 70.

24 votes
|
fred197216 août à 09h44

Présentateur très sympathique à l’antenne et passionné comme nous par le club. Merci à lui.

Sinon il y a pas mal de clubs derrière nous aussi qui n’ont rien gagné.

20 votes
|
65-7116 août à 13h39

Bravo à Rennes pour son projet de faire signer cet Argentin Alario. Mais pourquoi le crier sur les toits pour ameuter ces rapaces de clubs anglais et Bordeaux, Lille, St-Etienne ? Svp, agissez mais agissez bien et dans la discrétion. Quand Cech, Frei, Källstromm sont arrivés, personne n’en avait entendu parler avant. De Préville ne vaut pas 10M. En outre, Lille nous tient la dragée haute depuis 2 semaines pour avoir ou ne pas avoir Bensebaini. Mieux vaut certainement avoir l’attaquant de River Plate pour 17M qu’un Français à 10M dont la moyenne de but annuelle tourne entre 6 et 14 (une seule année 14). Et ce serait une bonne façon d’envoyer ch...ce Bielsa, qui se prend déjà pour le dieu de la L1, ce traître qui avait honteusement, lâchement et lamentablement abandonné l’OM au soir de la 1re journée du championnat. Comment faire confiance à un individu payé à un salaire de millionnaire pour en retour réaliser de tels agissements ? NB : passer d’une offre pour De Préville de 6 à 10M en 2 semaines n’est pas sérieux.

21 votes
|
Mimilzola16 août à 17h41

Natif de JANZE,il n’a jamais caché qu’il aimait le stade Rennais mais avec discrétion sur CANAL +,normal vu sa position de journaliste sportif tenu à une certaine impartialité.Il exprime très bien le ressenti de la plupart des supporters rennais.
Ah POKOU ! Ah PHILIPLT ! Que de bonnes questions qui restent sans réponse... C’est peut-être un peu de tout ça à la fois.
Et puisque nous sommes en plein dans cet interminable mercato qui va tous nous laisser sur les ménisques.Dans ce foot ball mercantile d’aujourd’hui,nous n’aurions sans doute jamais eu la grande chance de voir POKOU évoluer au stade Rennais.Moi j’aimerais citer deux joueurs,dont on parle rarement TAKAC et NAUMOVIC.C’était l’époque (heureuse ?)où les clubs n’avaient le droit qu’à 2 joueurs étrangers dans leur effectif,il ne fallait pas se tromper.Mais déjà,nous avons eu le droit à l’époque à quelques « épées » venus du continent sud-américain où des pays de l’est.Le recrutement n’est pas une mince affaire au stade Rennais.

15 votes
|
Xavier16 août à 18h05

Il est solide Eric chez Canal car il se fait souvent chambrer sur le stade Rennais et il tient le coup !
Bravo le Janzéen.

17 votes
|
65-7116 août à 21h05

Entièrement d’accord avec toi, Mimilzola : en citant Takac et Naumovic, tu complètes parfaitement les dires d’Eric Besnard

11 votes
|
marcelaubour6417 août à 16h23

@65-71, j’ai pas connu TAKAC et que très peu NAUMOVIC ayant comme mon pseudo l’indique une nostalgie plutot sur 71...Avec COSNARD, KERU, GARCIA etc.....Mais vous n’oubliez pas RODIGHIERO ??

Bon allez revenons à 2017 !

3 votes
|
yves9317 août à 16h29

Merci le « petit Janzéen » de canal plus.

7 votes
|
le bruzien17 août à 17h13

65-71 c’est bien mais en + ,on ne doit pas oublier STOPYRA que Renaud chante si bien dans sa chanson « J’ai raté télé-Foot ».

7 votes
|
Noterio19 août à 12h06

C’est un journaliste qui ne fait pas de déclaration pour créer la sensation donc il ne peut qu’être que plus crédible. Bravo.

1 vote
|

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.