2 mars 2005 | à 14h09

Monaco était trop gros...

Orpheline de Monterrubio, blessé, et de Frei, suspendu, c'est une jeune équipe rennaise - moins de 23 ans de moyenne d'âge - qui a dû faire face à des Monégasques faisant de la coupe de France leur priorité de cette fin de saison. Vite privés de Maoulida sorti sur blessure, les Rennais ont tant bien que mal contenu les assauts des hommes de Deschamps, se créant tout de même quelques occasions, notamment grâce à Sorlin, très actif sur son côté gauche. Score nul et vierge à l'issu du temps réglementaire, on allait donc disputer des prolongations... qui allaient rapidement permettre aux joueurs de la Principauté de prendre l'avantage par Saviola (94e), un avantage que les « Rouge et Noir » ne réussiront pas à combler. Rennes quitte ainsi la Coupe de France, et va maintenant devoir jeter toutes ses forces dans la lutte pour accrocher une place européenne en championnat. A commencer par la réception samedi de Sochaux...

La feuille de match

- Stade Rennais 0 - 1 Monaco (a. p.)
- Coupe de France
- Mercredi 2 mars 2005 à 17h00

- Stade de la Route de Lorient
- Affluence : environ 17 267 spectateurs

- Temps froid et ensoleillé (5°C environ)
- Pelouse très dure

- Arbitre : Alain Sars

- Buts : Saviola (94e)

- Cartons jaunes : Faty (59e) pour le Stade Rennais ; Plasil (23e), Modesto (67e) et Gigliotti (70e) pour Monaco.

Stade Rennais FC : Isaksson - Jeunechamp, Ouaddou, Adailton, Perrier-Doumbé - Faty (M’Bia, 101e), Didot - N’Guéma (M’Vuemba, 90e), Källström, Sorlin - Maoulida (Briand, 11e).

AS Monaco : Fabien Audard, Patrice Evra, Gaël Givet, Douglas Maicon, François Modesto, Lucas Bernardi (Pontus Farnerud, 71e), Julien Rodriguez (Hassan El Fakiri, 85e), Jaroslav Plasil, David Gigliotti, (Javier Saviola, 93e), Mohamed Kallon et Shabani Nonda.

Le film du match

38e minute : bon ballon en profondeur de Kallon pour Gigliotti qui se rerouve seul devant Isaksson. Il lobe le Suédois mais le ballon file au-dessus du but.

71e minute : face à face entre Evra et Isaksson, dans un angle fermé. Nouveau succès du gardien Suédois dans ce duel, qui repousse la frappe du latéral monégasque.

94e minute (0-1) : Kallon récupère un ballon dans la moitié rennaise. Il sert Nonda dans la surface. Ce dernier trouve Saviola. Bien sorti, Isaksson repousse le ballon de l’Argentin. Mais ce dernier a suivi et reprend acrobatiquement le ballon dans le but vide.

Statistiques

- Stade Rennais : 9 frappes, dont 2 cadrées
- AS Monaco : 19 frappes, dont 5 cadrées

Réactions

Didier Deschamps (entraîneur de Monaco) : « Rennes nous a empêché de développer notre jeu car ils étaient très bien regroupés. On ne peut qu’être satisfait de ce résultat devant une équipe très difficile à battre chez elle. »

Laszlo Bölöni (entraîneur de Rennes) : « La blessure de Maoulida nous a désorganisés et obligés à trouver de nouvelles solutions. On aurait cependant pu marquer vu le nombre d’occasions que nous nous sommes procurées. Je ne reproche rien à mes joueurs qui se sont très bien battus. »

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.