11 juin 2012 | à 16h43

Saint-Sernin en reconquête

Promotion de Pierre Dréossi, arrivée de Jean-Michel Lemétayer ou de Jacques Delanoë, prise en main par François-Henri Pinault… Beaucoup de rumeurs ont circulé autour du nom du successeur de Patrick Le Lay à la tête du Stade rennais. Finalement, Frédéric de Saint-Sernin devrait faire son grand retour à ce poste.

Saint-Sernin en reconquête

La longue interrogation

Après deux années peu convaincantes, Patrick Le Lay va donc jeter l’éponge. L’ancien homme de télévision n’aura pas su trouver la réussite, comme il l’avait fait à TF1, et sa volonté de faire du Stade rennais un « club sympa » n’aura trouvé que peu d’écho. À se demander si sa principale contribution à cette cause n’aura pas été l’apparition quasi-lunaire de la mascotte Erminig, qui traîne désormais sa bedaine et son regard peu expressif aux quatre coins du stade de la route de Lorient.

Depuis l’annonce du départ de l’ancien de la maison Bouygues, quelques jours après la débâcle de Quevilly, les différentes rumeurs ont alimenté les conversations. Allait-on assister à une prise de pouvoir de Pierre Dréossi, comme le supposait L’Équipe le 3 mai ? L’actionnaire François-Henri Pinault se déciderait-il à prendre un poste dans l’équipe dirigeante, comme le suggérait Ouest-France le 6 mai ? Ou bien allait-on voir la piste d’un « élément extérieur » avoir les faveurs de la famille Pinault, comme l’ancien président de la FNSEA Jean-Michel Lemétayer, l’ancien président René Ruello, ou plus sûrement le publicitaire Jacques Delanoë, ami de longue date de François-Henri Pinault, vrai soutien des Rouge et noir, qui gravite dans l’entourage du club depuis des années ?

Saint-Sernin rien qu’tu reviennes ?

Finalement, alors que la piste Delanoë semblait avoir les faveurs de la famille Pinault, c’est à un retour que l’on devrait assister. Selon Ouest-France, Frédéric de Saint-Sernin devrait retrouver la présidence, deux ans après l’avoir quittée. Démissionnaire, le cousin de Dominique de Villepin avait été forcé de passer la main, victime de problèmes cardiaques, visiblement incompatibles avec les émotions que peuvent procurer la présidence d’un club de football. Et au rayon des émotions fortes, entre le dénouement cruel du championnat 2006-2007 et la finale ratée de Coupe de France, l’ancien homme politique avait été servi.

À son arrivée fin 2006, Frédéric de Saint-Sernin avait été accueilli froidement par les supporters rennais. On se souvient de la banderole « Saint-Sernin rien qu’tu restes » déployée par un Roazhon Celtic Kop qui oscillait alors entre le mécontentement de voir Emmanuel Cueff être « démissionné » par la famille Pinault, et la méfiance envers un Chiraquien pur jus, sans attache particulière avec la Bretagne, et dont le passé d’extrême droite avait fait jaser.
Cinq ans et demi plus tard, c’est avec davantage d’enthousiasme que son retour devrait être accueilli. En parfait communicant (« Il pourrait tenir une conversation avec un lampadaire », soulignent ses détracteurs), l’homme a su renverser les opinions négatives en se montrant sous un jour abordable et sympathique. Au Parc des Princes le 13 mai dernier, comme nous le relations alors, Frédéric de Saint-Sernin avait même été acclamé par les supporters rennais présents, après s’être présenté devant eux à l’issue du match.

Depuis son retrait, Saint-Sernin n’avait jamais vraiment quitté l’environnement du Stade rennais. Responsable des relations publiques au sein d’Artémis, il a toujours continué de siéger au Conseil d’administration du club, et est donc parfaitement au fait des affaires en cours.

Le changement dans la continuité ?

Demain, quelles seront les conséquences de cette nomination ?

Elle dénote tout d’abord une certaine continuité, Frédéric de Saint-Sernin étant bien connu au Stade rennais, mais aussi dans les arcanes du football professionnel français, où il a été amené à siéger. Pas de révolution donc, mais le choix d’une valeur sûre, alors qu’une nomination de Jacques Delanoë sonnait davantage comme un saut vers l’inconnu.
Elle dénote également un certain contraste, dans la mesure où les personnalités de Frédéric de Saint-Sernin et de Patrick Le Lay sont très différentes. Choisi notamment pour la démesure de ses réseaux relationnels, Patrick Le Lay a pêché par méconnaissance du football, mais a aussi choqué par son cynisme et ses déclarations à l’emporte-pièce. S’il a parfois su élever la voix, Saint-Sernin est davantage un homme de consensus que de conflits, et sait arrondir les angles quand il le faut.

Reste que, comme lors de sa première présidence, et à l’image d’un Patrick Le Lay, Frédéric de Saint-Sernin sera loin d’être présent tous les jours à la Piverdière, occupé par ses fonctions dans la capitale. D’où l’arrivée, comme une sorte de relais, de Jacques Delanoë dans l’organigramme du Stade rennais. Comme l’indique Ouest-France, le publicitaire rentrera bien au Conseil d’administration du club, mais n’en prendra donc pas la présidence. Une arrivée interprétée par le quotidien comme un « message fort », démontrant la prise de pouvoir progressive de François-Henri Pinault dans la gestion du club.
Spécialiste en communication, présent au quotidien sur Rennes, très impliqué dans le tissu économique local, Jacques Delanoë pourrait ainsi travailler au redressement de l’image du Stade rennais, qui n’a pas été ménagée ces dernières saisons. Une présence qui ne dit pas encore quels seront les contours exacts de ses nouvelles fonctions.

En tout cas, cette réorganisation viendra peut-être adouber la volonté d’offrir au Stade rennais une autre philosophie. Derrière les dernières déclarations de Pierre Dréossi, qui annonçait un changement de cap concernant les dérives extra-sportives des joueurs, et une remise en cause du travail sur l’individu au centre de formation, il semble probable que se cache un certain agacement de la famille Pinault, soucieuse de la réputation de son club. Et les différentes « affaires » qui ont entouré Yann M’vila, comme celle ayant conduit au retrait de permis de Stéphane Dalmat, n’avaient rien de positif en ce sens.
Avec les prémices de cette réorganisation se pose aussi la question des prérogatives de Pierre Dréossi, qui a finalement choisi de ne pas accéder à la présidence. Ces dernières années, son rôle de manager général est allé bien au-delà de la gestion des contrats et des transferts, faisant de lui une sorte de « président bis », s’occupant de tout ce qui touchait à la vie du club. Les prochains mois diront dans quelle mesure le nouvel arrivant réduira ce champ d’action.

Vos réactions (23 commentaires)Commenter
XxXTheFoxXxX11 juin 2012 à 22h30

je suis content du choix du nouveau président !!!!! j’ai toujours apprécié monsieur de saint sernin, et j’espère qu’il s’est bien rétabli suite à ses soucis de santé.

Bon retour parmi nous.

29 votes
|
bouchon11 juin 2012 à 22h38

Monsieur de SAINT SERNIN, il faut ramener de la vie, de la ferveur au stade.Comment ? avec des choses toutes simple ! Quels sont nos couleurs ? rouge et noir ! Alors il faut coloré ce stade en rouge et noir en commencant par l’ensemble des fauteuils. Vous croyez pas que ca aurait de la geule un stade avec des siège rouge et noir partout ? Ensuite il faut tout faire pour qu’il y ait un deuxième kop plus dense ville de Rennes. En gros il faut faire grossir les UK pour qu’ils répondent au RCK et ainsi avoir une véritable ambiance au stade.Pour cela, pourquoi ne pas proposer des tarifs préférentiels pour les personnes intégrant les kops avec obligation de mettre l’ambiance les jours de matchs. Ensuite, obligation aux joueurs de venir communier avec le public à la fin de chaque match et ce quelque soit le résultat. Avec tout ça, cela créerait une véritable osmose entre joueurs et public.

42 votes
|
bouchon11 juin 2012 à 22h48

J’allais oublié, très heureux du retour de Fréderic de Saint sernin, que j’ai beaucoup apprécié lors de sa précédente présidence. Un vrai passionné de Football, qui connait ce sport sur les bout des doigts. Et un vrai plaisir à l’écouter parler tant sa passion est communicative.... en gros tout le contraire de Mr Le lay, véritablement « pommé » dans ce milieu du football. J’espère vraiment que Mr de Saint sernin viendra discuter régulièrement avec les différents groupe de supporters et ainsi créer une vrai osmose.

24 votes
|
the miz12 juin 2012 à 09h23

bouchon, tu lis dans mes penser !

totalement d’accord avec toi.

16 votes
|
the miz12 juin 2012 à 09h25

mes pensées,pardon je reviens du travail....

15 votes
|
bouchon12 juin 2012 à 10h26

Merci the Miz. Le soucis, c’est qu’il faut que Mr de Saint sernin soit lui aussi d’accord avec nous. Nous devons tout faire pour que cela bouge. J’ai donc décidé d’écrire directement à Mr de Saint Sernin. Et il faudrait que tout le monde fasse la même chose pour que l’ambiance et la ferveur grandisse au stade. Si un très grand nombre de supporters écrit au Président, le club sera rendra compte de l’attente énorme des supporters pour changer l’ambiance au stade. Alors bougons nous ! et ecrivons lui !

16 votes
|
the miz12 juin 2012 à 10h52

Oui,tu as raison moi aussi j’ai bien envie de lui écrire mais il va falloir que je m’améliore en orthographe,lol !

16 votes
|
Louis G12 juin 2012 à 10h52

Patrick de Saint-Sernin n’aura pas beaucoup de mal pour revenir à la Présidence du Stade Rennais tant le choix de Patrick Lelay par la famille Pinault aura constitué une erreur de casting !...mais nous restons loin d’une présidence à la Nicollin pour Montpellier qui est un Président vraiment présent auprès des joueurs...voyez comme nos Bleus apprécient d’avoir le Président de la FFF auprès d’eux en Ukraine pour les écouter et aussi pour les encourager ; régler les différents problèmes qui se posent au plus vite s’il y en a !!...

10 votes
|
sasha3540012 juin 2012 à 11h02

c vrai de saint sernin c bien mai c quoi ce duo avec délanoé ???
ca me parait pa etre une bonne solution ca va faire un peu comme a saint étienne ...
en gros presque deux présidents voir trois avec dréossi qui soi disant fesai le boulot

7 votes
|
fabio12 juin 2012 à 11h56

slt

bon au moins ca y est on a le nom du nouveau président... bicéphale. Je n’ai rien contre de saint sernin mais juste 2 questions :

- ça sert à quoi d’avoir un président qui vit et travaille à paris toute l’année ?
- vous le croyez vraiment capable de taper du point sur la table si besoin ?

et un HS pour finir :
j’ai vu le calendrier de la nouvelle saison, nos cocos ont intérêt à être prêts car on a 10eres journées très difficiles...

9 votes
|
12 juin 2012 à 13h30

Respect pour Erminig
Bien content de la voir à la mi temps des matches pourris et on en a vus cette année un certain nombre !

9 votes
|
sasha3540012 juin 2012 à 15h38

oui entièrement d’accord avec toi fabio ... je vois pas l’intéret d’avoir de saint sernin si c’est delamoé qui fait le boulot !!!
autre chose qu’on arrete avec les recrues de joueurs qui risquent de faire la can !

8 votes
|
ailiier12 juin 2012 à 16h07

pfff mais c est fou les leches bottes.

Franchement saint sernin sera comme a son premier mandat, sans aucun pouvoirs simple spectateur, alors arretez de croire en des pseudos messis c est franchement tres loin d etre un nicollin.

12 votes
|
boogerman3512 juin 2012 à 16h44

A l’époque de saint sernin, rennes n’a rien gagné, c’est peut-être un passionné, mais il y en a d’autres. Pour moi, rennes stagne et n’avance pas.

Mauvais choix, il fallait apporter du changement, déjà q’antonnetti reste en poste...à mon avis la saison prochaine se sera bis repetita avec les précédentes, on voit pas pourquoi ça changerai d’autant qu’on va peut-être perdre brahimi et surtout m’vila.
bref...vraiment pas convaincue par ce qui se passe au club en ce moment.

17 votes
|
fada2912 juin 2012 à 17h47

Bonjour.Toujours mieux que LE LAY.....

6 votes
|
Bibi peau de chien12 juin 2012 à 17h55

Au moins l’arrivée de Saint Sernin crée du mouvement & ça va permettre de lire & d ’entendre des tas de commentaires qui vont partir dans tous les sens ; ça prouve que le Stade respire encore , ne serait-ce déja qu’au travers de ses blogueurs .
Mais pour revenir sur terre , il faut constater qu’il est bien difficile de satisfaire tout le monde : avec Le Lay c’était évidemment voué à l’échec compte tenu de la personnalité du « Président potiche » ; grosse erreur de casting . Mais franchement , avant de critiquer systématiquement , il faut faire confiance un peu , sinon on ne pourra jamais rien entreprendre :

1 - Se plaindre qu’il va y avoir un duo aux commandes : quel est le problème si les fonctions sont parfaitement définies , chacun ayant un domaine particulier , tout en étant complémentaires avec comme objectif de tirer dans le même sens . Beaucoup d’entreprises fonctionnent avec un patron & un ( ou des ) adjoints . Est-il utile de souligner qu’il y a plus d’intelligence dans 2 têtes que dans une .
L’un - le patron , moins présent - bénéficiant des avis du second - Delanoë -qui sur place collera aux réalités journalières .
A ce sujet , je ne pense pas que la situation soit comparable à Sainté , car je suppose que les 2 dirigeants avaient le même niveau de responsabilités , d’où le risque de télescopage & / ou d’inertie .

2 - Bouchon suggère qu’il faudrait remplacer les sièges par des Rouge & Noir ( ou les repeindre - sic - ). L’intention est bonne , mais si ce n’est pas une blague , est-ce bien raisonnable ? Je pense qu’il y a d’autres sujets de dépense plus essentiels , ne serait-ce qu’au niveau du recrutement !
En fait l’erreur de base a surtout été de n’avoir pas pensé à une évidence de coloris compatibles ; on se demande parfois où les « têtes d’oeuf » ont justement la tête ! Faudra faire avec encore un bon beau de temps .

3 - Quant au sujet important du recrutement , là les interrogations se posent , puisque j’ai cru lire que les cordons de la bourse ne seraient pas très relâchés . Dommage car la marge de manoeuvre va être faible & on risque d’assister comme trop souvent à des opérations « petits bras » .
Sauf si la cession de notre Y. M’Vila remplit au mieux la caisse .
Les quelques arrivées annoncées semblent assez intéressantes !
Cependant , en parallèle , il va falloir se débarrasser de certains joueurs pour alléger un peu la barque !

P.S. : Compliments à « the mizz » qui s’excuse pour de petites fautes d’orthographe . Bravo . Puisse cela donner des idées à d’autres , ne serait-ce que pour se relire avant de poster . Bien que !

11 votes
|
barrockaaa12 juin 2012 à 18h37

SI SI il y a des sieges rouges et noirs route de lorient... en tribune presidentielle

9 votes
|
vincent12 juin 2012 à 19h06

C est sur qu a Rennes il manque d’un vrai président, qui prend des décisions, la Rennes est entre les mains du duo Antonetti Dréossi, ils font un peu tout ce qu’ils veulent...
Saint Sernin si il a toujours ses ennuis de santé, ça va etre difficile pour lui de s investir totalement. je sais pas quel sera le role de Delanoe...
Par contre j ’ai trouvé que vu la saison faite avec aucun objectif de réaliser, vu le groupe que l’on avait, que le duo Antonetti DRéossi, nous devait quelques explications, Antonetti n ’avait pas dit que si les objectif n’était pas réaliser il mettrait sa démission ? il n y a meme pas eu de remise en cause, c est un peu léger...

12 votes
|
celtik3512 juin 2012 à 20h26

Pour répondre au 1er commentaire de « bouchon » sur les tarifs préférentiels pour les kops, celà existe déjà les tarifs d’abonnement sont réduit par rapport aux places assises sur les coté de chaque kops...!

Et en effet Un stade au couleur du club donnerai une âme peut être a ce « public » (latérale) et peut être un engouement a suivre un peu plus souvent les kops à chaque matchs et là on pourra voir si notre équipe est capable de progresser avec un vrai public...!

A bon entendeur.

3 votes
|
le breton du 7612 juin 2012 à 20h51

on fait du neuf avec de l’ancien, il est ou le changement là ?????????

La seul satisfaction, et encore, c’est celle de voir un publicitaire arrivé, ça permettra au stade rennais d’être encore plus talentueux sur le terrain... de la communication, à défaut de l’être ailleurs.

6 votes
|
ailiier12 juin 2012 à 21h21

Mr Saint sernin tiend plus de la reference politique footballistique que du terrain.
C est un mec bien avec de bonnes paroles mais pas de quoi faire bouger les lignes rennaises qui ont besoin d un vrai moteur avec des ambitions humaines et gagnantes a la hauteur des envies des supporters.

3 votes
|
XxXTheFoxXxX13 juin 2012 à 06h47

Ce n’est pas un président qui peux faire bouger ou changer un club, en parlant de palmarès et de titre non gagné, tant que l ossature dirigeante, identique depuis 10 ans existeras, nous aurons que les places actuelles pour nous divertir.

Alors prolongation d Anto et dreossi ??? On attends la réponse officiel ???

2 votes
|
14 juin 2012 à 14h18

« L’authenticité Ultra ne s’achète pas » avait dit le Kop Auteuil il y a deça une petite dizaine d’années, j’ai envie de dire « elle ne se crée pas non plus », au lieu de réclamer l’effort des autres, toujours des autres, pour grossir les blocs derrière les cages, commencez par les faire vous-même...un kop ne se commande par sur la Redoute ou sur les 3 Suisses

1 vote
|

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.