Salvador Artigas

Salvador Artigas

Catalan de Barcelone, Salvador Artigas fait ses débuts au Barça après avoir joué dans les rues. Après quelques saisons dans les championnats de jeunes, il atteint l’équipe première au cours de la saison 1930-1931. Après un passage à Levante, près de Valence, son ascension est stoppée par la Guerre civile espagnole, qui débute en 1936. Républicain, Artigas devient pilote de chasse. Un statut qui l’oblige à s’exiler en France lorsque le général Franco s’empare du pouvoir.
Rejoignant tout d’abord Bordeaux, il y reste jusqu’en 1942, puis est prêté au Mans. Le régime de Vichy instituant des équipes fédérales où les joueurs sont arbitrairement répartis, Artigas atterrit à Rennes pour la saison 1943-1944. Il va finalement y rester par la suite, intégrant les rangs du Stade rennais.
Joueur charismatique, il est un meneur d’homme, et impose sa polyvalence dans l’équipe rennaise. Attaquant à l’origine, il recule progressivement pour s’installer en défense. En 1945, il est également l’un des premiers footballeurs à accepter de se faire opérer suite à une rupture du tendon d’Achille. Un choix qui raccourcit considérablement sa convalescence.
En 1949 finalement, Artigas rentre en Espagne et intègre les rangs de la Real Sociedad. Un retour qui ne dure que trois ans. En 1952, il revient au Stade rennais en tant qu’entraîneur, ce qui ne l’empêche pas de chausser les crampons de temps en temps. Adepte d’un jeu défensif, il est très à cheval sur la préparation athlétique, et dispute lui-même quelques matchs jusqu’à ses 42 ans !
À Rennes pourtant, son travail ne porte que modérément ses fruits. Malgré l’apport de quelques joueurs espagnols, dont le buteur José Caeiro, Artigas ne peut éviter une descente en D2 en 1953, et ne parvient pas à obtenir la remontée lors des deux saisons suivantes. En 1955, il est remplacé par Henri Guérin, et retourne - cette fois comme entraîneur - à San Sebastian auprès de la Real Sociedad.
En 1960, retour en France, cette fois à Bordeaux. Durant sept saisons, il deviendra l’emblématique entraîneur des Girondins, mais ne parvient pas à enrichir leur palmarès, avec une finale de Coupe de France et un titre de vice-champion de France. À l’époque, son équipe a pour réputation d’être la plus défensive de l’hexagone, par opposition au FC Nantes et au Stade rennais de Jean Prouff, plus portés vers l’offensive.
En 1967, le retour en Espagne est cette fois définitif. Artigas devient l’entraîneur du Barça, qu’il mène à une victoire en Coupe d’Espagne, l’emportant en finale contre le Real Madrid... au stade Santiago-Bernabéu. Nommé sélectionneur de la Roja après son passage en Catalogne, Artigas voit sa carrière s’inscrire ensuite sur une pente descendante. Il entraîne encore néanmoins des clubs comme le FC Valence, l’Athletic Bilbao et le FC Séville.
En septembre 1997, il meurt dans sa résidence de Benidorm. La légende veut que Salvador Artigas se soit éteint... en regardant un match de football.

Nom : Artigas Sahún

Prénom : Salvador

Nationalité : Espagnole

Date de naissance : 23/02/1913

Lieu de naissance : Barcelone (Espagne)

Date de décès : 06/09/1997

Lieu de décès : Benidorm (Espagne)

Taille : 1,80 m

Poids : 69 kg

Poste (joueur) : Défenseur

Poste (technique) : Entraîneur

International : néant

Carrière :

Joueur :
FC Barcelone (Espagne, 1928-1934, passe pro en 1930)
UD Levante (Espagne, 1934-1936)
Girondins de Bordeaux (1938-1943)
- Prêté à l’US Le Mans (1942-1943)
Équipe fédérale Rennes-Bretagne (1943-1944)
Stade rennais UC (1944-1949)
Real Sociedad (Espagne, 1949-1952)
Stade rennais UC (1952-1955)

Entraîneur :
Stade rennais UC (1952-1955)
Real Sociedad (Espagne, 1955-1960)
Girondins de Bordeaux (1960-1967)
FC Barcelone (Espagne, 1967-1969)
Sélectionneur de l’équipe d’Espagne (1969)
Valence CF (Espagne, 1969-1970)
Elche CF (Espagne, 1970-1971)
Athletic Bilbao (Espagne, 1971-1972)
FC Séville (Espagne, 1972-1973)

Palmarès :
Vainqueur de la Coupe d’Espagne en 1968 avec le FC Barcelone
Finaliste de la Coupe de France en 1964 avec Bordeaux

Statistiques :

- Premier match avec Rennes : Rennes - Le Havre (4-1), le 19 novembre 1944

- Saison 1944-1945 :

Compétition Matches Buts
Division 1 14 1
Coupe de France 3 1
Total 17 2

- Saison 1945-1946 :

Compétition Matches Buts
Division 1 18 1
Coupe de France 2 1
Total 20 2

- Saison 1946-1947 :

Compétition Matches Buts
Division 1 38 4
Coupe de France 1 0
Total 39 4

- Saison 1947-1948 :

Compétition Matches Buts
Division 1 25 0
Coupe de France 5 0
Total 30 0

- Saison 1948-1949 :

Compétition Matches Buts
Division 1 30 1
Coupe de France 2 2
Total 32 3

- Saison 1952-1953 :

Compétition Matches Buts
Division 1 9 1
Coupe de France 0 0
Coupe Drago 0 0
Total 9 1

- Saison 1953-1954 :
Aucun match officiel disputé avec l’équipe première.

- Saison 1954-1955 :

Compétition Matches Buts
Division 2 4 1
Coupe de France 0 0
Coupe Drago 0 0
Total 4 1

- Total :

Compétition Matches Buts
Division 1 134 8
Division 2 4 1
Coupe de France 13 4
Total 151 13

Buts pour le Stade rennais :

- 1 - le 19/11/44, Rennes - Le Havre (4-1), J3 Division 1
- 2 - le 07/01/45, Angers - Rennes (3-4 a.p.), 32es Coupe de France
- 3 - le 13/01/46, Rouen - Rennes (1-1), J18 Division 1
- 4 - le 03/02/46, Rennes - Le Vésinet (1-2), 16es Coupe de France
- 5 - le 15/09/46, Rennes - Red Star (2-2), J6 Division 1
- 6 - le 16/11/46, RC Paris - Rennes (2-3), J17 Division 1
- 7 - le 12/01/47, Rennes - Nancy (3-1), J23 Division 1
- 8 - le 19/01/47, Rennes - RC Paris (2-2), J24 Division 1
- 9 - le 24/10/48, Rennes - Colmar (2-0), J12 Division 1 (à la 71e pour le 2-0)
- 10 - le 09/01/49, Rennes - Montpellier (2-0), 32es Coupe de France
- 11 - le 27/02/49, Rennes - Metz (2-4), 8es Coupe de France
- 12 - le 10/05/53, Le Havre - Rennes (1-1), J32 Division 1 (à la 14e pour le 0-1)
- 13 - le 11/06/55, Rennes - Lille (1-6), Barrage D1-D2

Synthèse :
- 3 buts marqués à domicile, 4 à l’extérieur, 4 sur terrain neutre

- Source photo : srfc.frenchwill.fr