Yvon Goujon

Yvon Goujon

Yvon Goujon fait partie de l’une des plus grandes familles du football breton. Cousin d’Antoine Cuissard, il est le petit-fils de la fondatrice du FC Lorient, mais est également l’oncle de Yannick Stopyra. Cuissard, Stopyra, Goujon : trois noms qui firent les beaux jours du Stade rennais.
Auparavant, Yvon Goujon fait bien entendu ses débuts avec les Merlus. Dès ses sept ans, il entre au FCL pour y jouer pendant dix saisons. Très jeune, ses qualités d’attaquant sautent aux yeux de ses entraîneurs, et Goujon est intégré à l’équipe première sénior, qui joue alors en Division d’honneur.
Ses qualités attirent également le regard de l’AS Saint-Étienne, qui le recrute en 1954. Pendant trois saisons, celui qui n’est encore que junior ne fait que de rares apparitions en D1. Son heure vient ensuite : Goujon dispute deux saisons pleines avec les Verts. Transféré en octobre 1959 à Sochaux, c’est dans le Doubs qu’il connaît sa première cape avec les Bleus. Son parcours s’essouffle ensuite quelque peu, connaissant deux relégations avec Sochaux puis Limoges, où il évolue durant un an.
C’est en revenant en Bretagne qu’Yvon Goujon se relance finalement. Recruté par le Stade rennais à l’automne 1961 pour remplacer Jacky Faivre parti à... Saint-Étienne, il devient au côté de Khennane Mahi l’un des fers de lance d’une efficace attaque rennaise (trente buts à eux deux en 1961-1962). Si Mahi part, Goujon garde son efficacité la saison suivante avec Alain Jubert et Marcel Loncle comme nouveaux arrivants dans le secteur offensif.
Avec une vingtaine de buts en deux saisons, l’ancien lorientais parvient à retrouver l’équipe de France, avec qui il totalise finalement onze sélections. En 1963, finalement, il quitte Rennes pour le FC Rouen, avant de terminer sa carrière en pente douce avec Angoulême puis Limoges en seconde division.
Dans ces deux derniers clubs, Yvon Goujon débute dans le même temps une carrière d’entraîneur, qu’il prolonge jusque dans les années 1980, devenant notamment sélectionneur du Congo.

Nom : Goujon

Prénom : Yvon

Nationalité : Française

Date de naissance : 21/01/1937

Lieu de naissance : Lorient (Morbihan)

Taille : 1,80 m

Poids : 78 kg

Poste : Attaquant

International : Équipe de France (11 sélections, 6 buts)

Carrière :

Joueur :
FC Lorient (1944-1954)
AS Saint-Étienne (1954 - octobre 1959, passe pro en 1957)
FC Sochaux-Montbéliard (octobre 1959 - novembre 1960)
FC Limoges (novembre 1960 - octobre 1961)
Stade rennais UC (octobre 1961 - 1963)
FC Rouen (1963-1966)
AS Angoulême (1966-1970)
FC Limoges (1970-1972)

Entraîneur :
AS Angoulême (1969-1970)
FC Limoges (1970-1972)
AS Angoulême (1972 - novembre 1973)
AS Aixe-sur-Vienne (1974-1977)
Sélectionneur du Congo (1986-1987)

Palmarès :
Champion de France en 1957 avec Saint-Étienne
Vainqueur de la Coupe Drago en 1958 avec Saint-Étienne

Statistiques :

- Premier match avec Rennes : RC Paris - Rennes (3-1), le 8 octobre 1961

- Saison 1961-1962 :

Compétition Matches Buts
Division 1 28 10
Coupe de France 1 0
Coupe Drago 1 0
Total 30 10

- Saison 1962-1963 :

Compétition Matches Buts
Division 1 31 10
Coupe de France 2 0
Coupe Drago 2 1
Total 35 11

- Total :

Compétition Matches Buts
Division 1 59 20
Coupe de France 3 0
Coupe Drago 3 1
Total 65 21

Buts pour le Stade rennais :

- 1 - le 15/10/61, Rennes - Angers (2-1), J12 Division 1 (à la 32e pour le 1-0)
- 2 - le 25/10/61, Reims - Rennes (2-3), J14 Division 1 (à la 81e pour le 2-3)
- 3 - le 19/11/61, Sochaux - Rennes (1-2), J17 Division 1 (à la 75e pour le 1-1)
- 4 - le 19/11/61, Sochaux - Rennes (1-2), J17 Division 1 (à la 80e pour le 1-2)
- 5 - le 14/01/62, Rennes - Monaco (4-6), J23 Division 1 (à la 65e pour le 2-5)
- 6 - le 14/01/62, Rennes - Monaco (4-6), J23 Division 1 (à la 79e pour le 3-5)
- 7 - le 14/01/62, Rennes - Monaco (4-6), J23 Division 1 (à la 80e pour le 4-5)
- 8 - le 28/03/62, Rouen - Rennes (4-1), J31 Division 1 (à la 65e pour le 3-1)
- 9 - le 19/04/62, Rennes - Sochaux (2-1), J35 Division 1 (à la 71e pour le 1-1)
- 10 - le 22/04/62, Rennes - Nancy (3-0), J36 Division 1 (à la 31e pour le 1-0)
- 11 - le 17/08/62, Nancy - Rennes (2-2), J1 Division 1 (à la 8e pour le 0-1)
- 12 - le 26/08/62, Rennes - Montpellier (3-1), J2 Division 1 (à la 22e pour le 1-0)
- 13 - le 26/08/62, Rennes - Montpellier (3-1), J2 Division 1 (à la 84e pour le 3-1)
- 14 - le 05/09/62, Rennes - Toulouse (3-1), J4 Division 1 (à la 34e pour le 3-0)
- 15 - le 04/10/62, Rennes - Strasbourg (4-1), J9 Division 1 (à la 21e pour le 1-0)
- 16 - le 04/10/62, Rennes - Strasbourg (4-1), J9 Division 1 (à la 70e pour le 3-0)
- 17 - le 18/11/62, Rennes - Nice (3-1), J16 Division 1 (à la 66e pour le 3-1)
- 18 - le 07/01/63, Rennes - Stade français (2-0), J24 Division 1 (à la 34e pour le 1-0)
- 19 - le 07/01/63, Rennes - Stade français (2-0), J24 Division 1 (à la 86e pour le 2-0)
- 20 - le 17/02/63, Cherbourg - Rennes (0-3), T1 Coupe Drago
- 21 - le 24/03/63, Angers - Rennes (2-3), J29 Division 1 (à la 87e pour le 2-3)

Synthèse :
- 14 buts marqués à domicile, 7 à l’extérieur
- 1 triplé, 4 doublés