14 mai 2005 | à 21h13

Les avis lensois

A quelques heures de la rencontre opposant le Stade Rennais au Racing Club de Lens, la rédaction de Stade Rennais Online a choisi son partenaire Planete-Lens pour interroger les « Sang et Or ». L'équipe entraînée par Laszlo Bolöni, ses joueurs, et le match de samedi ont fait l'objet de nombreuses réactions. Récit d'une entrevue... virtuelle.

Le Stade Rennais

Au match aller, le Stade Rennais avait déployé un football offensif, de qualité, pour l’emporter 3-1. Peut-être influencés par la prestation des “Rouge et Noir” ce soir-là, les supporters lensois sont aujourd’hui unanimes : l’actuel cinquième du championnat de ligue 1 dispose d’un potentiel offensif de haute qualité. « Offensivement, c’est clair que c’est assez impressionnant ! » s’enthousiasme un fidèle de Bollaert.« Rennes possède une bonne animation offensive capable d’emballer les matches, on a pas oublié les trois buts concédés à l’aller » rappelle ce résident de Villeneuve-D’Asq (lieu où le voisin lillois continue de jouer lors de ses rencontres à domicile). Euphorie pour certains, réalistes chez d’autres, un “c’hti” va même qualifier Rennes comme « l’équipe de L1 qui a les meilleurs arguments », avant d’ajouter que « le fait d’avoir un buteur aussi bien placé, et aussi souvent, en est la preuve ! ». A l’image des stadistes composant le secteur offensif, « les côtés », « la percussion » et « le contre » sont également mentionnés comme points forts des Rennais aux yeux des Lensois. Des Lensois qui d’ailleurs ne manquent pas d’humour dans leurs réponses : « en attaque, évidemment, vous avez Frei... et nous Bakari » plaisante l’un d’entre eux. En dépit d’une pléthore de louanges, l’équipe rennaise n’a pas échappé aux traditionnelles critiques adverses : « la défense est largement prenable » estime un supporteur lensois. « Il manque un vrai patron derrière » ajoute un autre. « Je pense que la défense centrale est grande mais pas assez rapide », « je ne trouve pas la charnière Ouaddou - Faty transcendante. De plus, cela manque de vitesse ». postent à l’unisson deux “Sang et Or”. Les points faibles ne sont cependant pas si faciles à trouver chez les “Rouge et Noir”, en atteste ce supporter : « peut-être la défense mais c’est juste pour en mettre un parce vous n’encaissez pas tant de buts que ça » (NDLR : avec 36 buts encaissés, Rennes est la huitième meilleure défense de notre championnat). Avec deux victoires d’affilée à l’éxtérieur, le Stade Rennais semble avoir chassé le mauvais sort qui l’accompagnait à chacune de ses sorties : « il y a quelques semaines j’aurais dit que le paradoxe domicile / extérieur était la grande faiblesse rennaise mais apparemment, Bölöni a trouvé la recette pour jouer les matches hors du Stade de la Route de Lorient comme le prouve vos deux récentes victoires à Istres et Toulouse » fait remarquer ce supporter. Mais avant cette 32ème journée et ce déplacement à Toulouse, les “Rouge et Noir” n’avaient jamais su s’imposer ailleurs que dans la capitale (une incapacité chronique que les Lensois ont bien évidemment remarquée : « la grosse faiblesse de cette équipe, ce sont les matches à l’extérieur » assure une “Sang et Or”. « Vos statistiques à l’extérieur, même si elles sont en progrès depuis quelques temps, font tout de même peur à voir, à l’extérieur, j’ai m’impression que Rennes manque de caractère, je ne comprends pas bien pourquoi ». Qu’ils se rassurent, il n’est pas le seul : « la faiblesse, c’est peut-être votre impact physique moins important que le nôtre ». Ce supporter annonce la couleur : les “Sang et Or” affrontent les “Rouge et Noir” pour un match qui promet d’être engagé - « comment ne pas l’être face à un tel public ? » - assure-t-on sur le forum de Planète-Lens. Bénéficiant de la défaite de Marseille face à Caen (35ème journée, victoire 3-2 des Normands) et de son nul face à Monaco, le Stade Rennais a pu reprendre un point aux Phocéens, actuellement quatrièmes et qualifiés directement en UEFA. Un point, c’est aussi l’écart qui sépare les deux clubs. Autant dire que les stadistes ont encore toutes leurs chances d’accrocher l’Europe : « Rennes finira quatrième devant Marseille » lance un supporter lensois. « Je pense que Rennes peut coiffer Marseille sur le fil et arracher la quatrième place » vient ajouter un autre “Sang et Or” pensant que les “Rouge et Noir” auraient pu viser mieux : « dommage que vous n’ayez pas trouvé l’équilibre entre vos performances à domicile et à l’extérieur plus tôt car la Ligue des Champions était envisageable dans ce cas-là ». Chez certains, on n’hésite pas à se projeter, à l’image de ce Lensois : « Rennes a largement les moyens de faire bonne figure en UEFA, je les vois bien aller jusqu’en quarts ! » Evitons tout de même de tomber dans un excès d’optimisme même si une qualification européenne serait « tout à fait méritée » analyse ce supporter. Bref, l’ambition rennaise ne peut-être autre que de redécouvrir l’Europe, si possible par un chemin moins sinueux que l’Intertoto. Le connaissant, Lazslo Bölöni aurait déjà tempéré chaque post des Lensois. Le recul de l’entraîneur face à l’euphorie de supporters : cela s’appelle de l’ambition contrôlée.

Les joueurs

Parmi les “hommes forts” de cette équipe stadiste, les noms de ceux animant le secteur offensif reviennent le plus souvent. L’un est meilleur buteur, l’autre enchaîne les passes décisives : c’est « obligatoirement Frei et Monterrubio » affirme ce supporter. « Frei incontestablement et Monterrubio qui fait un bien énorme côté gauche » vient-on préciser dans la foulée. « Monsieur +, c’est Frei. Après, j’aime bien Monterrubio, Källström et Isaksson » ajoute un “Sang et Or”. Seuls Didot, « qui a de la qualité » , et Isaksson “représentent” les Rennais plutôt défensifs. Le gardien suédois est « bien plus qu’excellent et aurait mérité de figurer dans les meilleurs gardiens au trophée UNFP » conteste ce membre de Planete-Lens. Le “chti_lensois” a choisi ses “hommes forts” : Isaksson, Frei et Monterrubio mais précise que « ça [l’]embête de ne pas citer Sorlin, Didot, Maoulida et Källström ». Une réaction significative de la qualité de l’effectif rennais. Et ça s’agite côté transferts... Lorsque l’on leur demande si certains “Rouge et Noir” les ont déçus, les réponses sont surprenantes. L’un d’entre eux évoque Jeunechamp : « à Auxerre, il était très précieux, maintenant je comprends que Guy Roux n’ait pas fait des pieds et des mains pour le conserver ». Adailton fait également partie de ces supposées déceptions : « je ne sais pas trop comment il a évolué mais j’ai pas trop l’impression qu’il a fait une grande saison » pense un supporter lensois. « Monterrubio... qui a prolongé chez vous » plaisante ce “Sang et Or”. « Je dirais Mornar par élimination ! » s’amuse un autre. Que les joueurs rennais se rassurent, les critiques individuelles étaient soit fausses, soit faites sur un ton comique. Questionnés sur un éventuel départ d’un Rennais vers Lens, les réponses des “ch’ti” convergent. Un Didot par-ci, un “Rubio” par-là. mais c’est tout. Celui qui fait rêver les supporters lensois s’appelle Frei. « Frei, Frei, Frei, il nous manque un buteur » se lamente-t-on sur le forum (NDLR : le meilleur buteur lensois est Utaka avec neuf réalisations). « Frei, c’est le killer des surfaces ». En somme, le Racing Club de Lens cherche un finisseur. Ce n’est pas la qualité première de Maoulida ce qui ne l’empêche pas d’être apprécié : « si je ne devais en choisir qu’un, je dirais Maoulida, j’adore son style de jeu, sa percussion ».

Le match

Comme à chaque match (ou presque), au moins 30 000 personnes devraient garnir les tribunes de Bollaert : « avec l’enjeu, il est possible que ça se remplisse » pense un Lensois. « L’enjeu pour le RCL n’est pas exceptionnel » lui fait-on remarquer. Certes, le Stade Renais n’a pas la dimension sportive d’un Lyon et encore moins populaire d’un OM mais ça reste une « sacrée équipe », surtout en cette fin de saison. Et quel que soit le match, le douzième homme lensois sera toujours présent comme nous le confirment ces deux supporters : « même en plein hiver entre deux tempêtes de neige, on avait nos 33 000 personnes ! », « à Lens, qu’importe l’équipe en face, y’a toujours du monde... ». Un “ch’ti” optimiste prévoit même 36 000 personnes : « les beaux jours sont de retour et les derniers matches à Bollaert étaient plaisants... le bouche à oreille devrait faire son effet ». Pour cette entrevue, les supporters lensois se sont prêtés au jeu des pronostics. La plupart d’entre eux ont fait confiance à leur équipe. Aucun n’a osé mettre une victoire rennaise, quelques autres ont joué le match nul. Mais tous voient un « bon match offensif », « en tout cas, je pense qu’il y aura des buts ! » s’enthousiasme un supporter nordiste. Contrairement aux Rennais, les Lensois n’ont plus de réelles ambitions, il leur faut donc égayer cette fin de saison par du spectacle et des buts à la maison. Certainement qu’un 1-0 pour Rennes, avec un but de raccroc dans les dernière secondes, conviendrait parfaitement aux supporters “Rouge et Noir”. Les coéquipiers de Jeunechamp sont invaincus depuis dix matchs (et une défaite 3-1 à Marseille) et comme selon l’expression, l’appétit vient en mangeant, il serait tout de même incongru de faire la fine bouche devant trois nouveaux points...

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.