18 mars 2009 | à 23h35

Stade Rennais - Rodez : les échos

Stade Rennais - Rodez : les échos

- Le Stade Rennais toujours invaincu :
Depuis son entrée dans la compétition en trente-deuxième de finale, le Stade Rennais n’a toujours pas encaissé le moindre but. Après Sochaux, Saint-Étienne et Lorient, c’est l’attaque de Rodez qui s’est cassée les dents sur un impeccable Douchez.
Parmi les équipes qualifiées pour les demi-finales, les "Rouge et Noir" sont désormais les seuls dans ce cas.

- Briand, décisif en coupe :
Intenable Jimmy Briand ! Encore dangereux face aux Ruthénois, l’attaquant rennais y est de nouveau allé de son but en seconde mi-temps, grâce à un bon centre de Moussa Sow. Briand totalise 4 buts en 4 matches de Coupe de France depuis début janvier. Gageons qu’il ne s’arrêtera pas en si bon chemin...

- Affluence : peut mieux faire
Comme prévu, le Stade de la Route de Lorient sonnait un peu creux ce mercredi. Pourtant, près de 19.000 spectateurs étaient dénombrés, soit plus que lors du huitième de finale face à Lorient. Mais le caractère à sens unique des débats et la tranquille maîtrise rennaise n’incitaient pas le public à se manifester outre-mesure.
On notera qu’un peu plus de 200 supporters ruthénois avaient pu faire le long déplacement jusqu’en Bretagne, soit bien moins que ce qui avait pu être espéré.

- Le but de Mbia fait débat :
Auteur de son deuxième but de la saison, le septième de sa carrière rennaise, le Camerounais Stéphane Mbia a vu sa réalisation contestée par l’équipe et le staff technique ruthénois.
Objet de la discorde, une prétendue faute dont aurait été victime Jérémy Sopalski, le portier aveyronnais, sur le corner qui amène l’ouverture du score. Au micro d’Eurosport, l’entraîneur de Rodez Franck Rizzetto et son capitaine Grégory Ursule ont tour à tour regretté d’avoir été pénalisé par une erreur d’arbitrage, arguant que les images allaient en leur faveur.
Pourtant, celles-ci sont loin d’attester clairement que le portier ruthénois ait été victime d’une quelconque faute rennaise.

- Les autres quarts :
Disputés mardi et ce mercredi, les autres quarts de finale ont également livré leur verdict.
Premier qualifié, l’En Avant Guingamp a brillamment décroché sa qualification sur le terrain de Sedan (3-1), malgré l’expulsion de son défenseur Koné à l’heure de jeu. Les Costarmoricains vengent au passage l’élimination de l’AS Vitré au tour précédent par le club ardennais et ont désormais le statut de "petit poucet" de l’épreuve.
Second qualifié, le Toulouse FC, qui s’est difficilement défait de Lille (1-1 a.p., 7-6 t.a.b.). La fin du temps réglementaire atteinte sur un score nul et vierge, la prolongation ne départagea pas plus les deux équipes - réduites à 10 contre 9 après trois expulsions - avec un but marqué de chaque côté. La loterie des tirs au but vit le portier toulousain Carrasso donner la qualification à son équipe.
Enfin, le dernier qualifié est le Grenoble Foot 38, qui a parfaitement dominé une faible équipe monégasque dans son antre du Stade des Alpes (2-0). Un but par mi-temps, et le club isérois accède pour la première fois de son histoire aux demi-finales de la compétition. Daniel Moreira, auteur du premier but grenoblois, pourrait retrouver ses anciens coéquipiers rennais en demies.

Paroles, paroles...

- Guy Lacombe :
« Je ne suis pas insatisfait car le plus important en Coupe, c’est de passer. On a été sérieux, concentré, simplement à 2-0 on doit un peu plus jouer le jeu, il faut respecter le football. On est en demi-finale, c’est très bien, on va souhaiter que la main soit heureuse pour le tirage au sort » (AFP).

- Franck Rizzetto (entraîneur du RAF) :
« Il y a de la déception chez les joueurs, certains avaient la larme à l’œil. Je me doutais que Rennes allait mettre la pression dès le début de la rencontre. Ce qui m’embête un peu, c’est qu’on prend le premier but et qu’il y a peut-être une petite faute sur notre gardien. Mais c’est vrai qu’on a eu chaud à plusieurs reprises et nous, parfois, on a fait trembler le public rennais. Je ne retiens que des côtés positifs de notre aventure. Ce n’est que du bonheur de côtoyer le haut niveau, les joueurs ont vécu leur rêve. J’espère que ça leur servira pour la fin de la saison » (AFP).

- Jimmy Briand :
« J’aimerais bien jouer Guingamp parce qu’il y a mon pote Richard Soumah et parce qu’on serait sûr de trouver une équipe bretonne au Stade de France. À ce niveau, jouer à l’extérieur ou à la maison ça n’a plus d’importance. Regardez en quarts, Guingamp a gagné à Sedan... Je pense que si Toulouse nous reçoit, ils vont se dire qu’ils vont avoir un match compliqué. On va attendre le tirage et on verra bien » (AFP).

- Fabien Lemoine :
« On a fait un bon match. On appréhendait un peu le début de rencontre de Rodez. On a vite imposé notre rythme. On a respecté cette équipe de Rodez car elle n’a pas accédé aux quarts de finale par hasard. On mérite largement notre place en demi-finale. Tout le monde veut aller au Stade de France. Le prochain tour sera compliqué. On a hâte. J’espère une chose, que l’on joue à domicile pour nos supporters » (Site officiel du Stade Rennais).