7 février 2023 | à 15h43

Ibrahim Salah : « Je crois au destin, et les choses qui se font en dernière minute, ce n’est pas pour rien »

Ce mardi, une semaine après sa signature au Stade rennais, Ibrahim Salah était présenté à la presse en compagnie de Djed Spence, et de Florian Maurice.

Ibrahim Salah : « Je crois au destin, et les choses qui se font en dernière minute, ce n’est pas pour rien »

Peux-tu nous raconter la journée mouvementée vécue lors de ta signature ?

J’ai pris l’avion pour Rennes, j’ai fait ma visite médicale. Tout s’est bien passé, avec le doc et Florian Maurice qui m’a directement accueilli. J’ai visité le centre d’entraînement. Il y a eu des petites complications au moment du départ de Kamaldeen, mais je gardais espoir. Je crois au destin, et les choses qui se font en dernière minute, ce n’est pas pour rien. Je suis quelqu’un de très ambitieux. Je n’ai pas beaucoup d’expérience, je suis jeune, j’ai encore beaucoup à apprendre, mais tant que tu veux travailler, il n’y a pas de limite. Je suis motivé.

À quel moment as-tu été mis au courant par La Gantoise de l’intérêt du Stade rennais ?

La Gantoise ne m’a rien dit, ils l’ont appris je pense quelques heures avant. Moi, on m’a fait la surprise. Je savais que le Stade rennais me suivait. Je me suis concentré et j’ai toujours été focus, essayé de ne pas changer ma méthode de travail. Ça s’est fait assez rapidement. Je suis content et fier d’être ici.

Tu connaissais visiblement déjà le Stade rennais…

C’est un club connu en Belgique. Je regardais aussi beaucoup Ousmane Dembélé, Nayef Aguerd aussi. La Ligue 1 est un championnat avec beaucoup de grosses équipes, de gros joueurs. Je suivais déjà, mais davantage quand on m’a dit que le Stade rennais me regardait. Je me suis fait ma propre idée. Hatem Ben Arfa aussi, un phénomène, c’est normal que je connaisse ce grand club.

Tu as explosé en peu de temps à La Gantoise. Quel a été le déclic ?

Je suis quelqu’un qui veut toujours apprendre, bien travailler. Le football est un monde difficile. Ce n’est pas que jouer, c’est tout un mode de vie, de sacrifices. Mon choix était d’être footballeur, et ce n’est pas facile. J’ai 15 ou 17 ans de ma vie à tout donner désormais, et rendre fier ma famille, c’est le plus important.

Avant La Gantoise, tu as eu un parcours compliqué ?

J’ai eu un parcours assez atypique. J’étais dans l’instabilité. Le Beerschot ne voulait plus de moi, et voulait me prêter en quatrième division. Je n’étais pas d’accord. J’ai été en Angleterre passer des tests. J’avais un ami là-bas qui m’a dit qu’il allait parler de moi à un coordinateur. J’ai fait un tournoi avec une équipe à Bristol après quoi j’ai eu beaucoup de rapports avec des clubs anglais pour aller en test. Ça n’a pas fonctionné. J’ai grandi et mûri, et si je devais changer quelque chose à ma carrière, je ne changerai rien. À La Gantoise je suis arrivé en essai, le directeur sportif m’a pris. Après 6 mois j’ai signé mon premier contrat professionnel, et 6 mois après j’ai intégré l’équipe professionnelle. Tout est allé très vite.

Quel est ton poste de prédilection ?

Sur les côtés, ailier gauche, ailier droit, et en faux numéro 9. Ce que le coach me donnera, je l’accepterai. Je suis encore trop frais pour dire « je vais jouer là, ou là ». Tout ce que le coach me donne, je prends. Le match passé, j’ai joué 8 minutes, je prends. Je suis encore jeune, je dois encore montrer ce que je peux faire. On travaille et on espère que ça va payer.

À quoi t’attends-tu en Ligue 1 ?

Mon équipe se débrouille très bien, on a une très bonne gestion du ballon. Le championnat de Ligue 1 peut bien me convenir. Je suis quelqu’un qui peut beaucoup apporter à mon équipe je pense, au niveau de la profondeur, du jeu avec ballon. Je dois encore m’adapter. Je fonctionne par étape. Là je visualise un peu, je montre ce que je sais faire.

Tu es parti assez vite de La Gantoise. Ça ne se refuse pas le Stade rennais ?

Non. Tu ne peux pas refuser une offre comme ça. Au vu de mes ambitions, et de ce club qui forme beaucoup de joueurs talentueux. Je donnerai tout pour cette équipe, je suis ici et très heureux.

Tu as choisi le numéro 34. Pourquoi ?

C’est pour Abdelhak Nouri. J’ai eu sa famille au téléphone. Cette histoire m’avait touché. C’est un petit geste pour eux, pour leur donner quelque chose de bon.

Que penses-tu du parcours européen du Stade rennais ?

Le club a été 5 fois d’affilée en coupe d’Europe, c’est incroyable. J’essayerai d’apporter tout ce que je peux pour arriver à ces objectifs. Pourquoi pas jouer la Champions League la saison prochaine ? Il faut être ambitieux. Je crois qu’il faut croire en ses rêves.

Vos réactions (8 commentaires)Commenter
axeleden 7 février 2023 à 16h46

Il en fait pas un peu trop là ?
Bon c’est bien de respecter son nouveau club, mais on dirait qu’il s’est fait recruter par le Real Madrid !
J’espère me tromper, on verra sur le long terme son comportement.
Bienvenue Ibrahim !

Severino 7 février 2023 à 17h05

Il pourra pas être pire que l’actuel numéro 10
Bonne chance à lui et bienvenue

CondateFan7 février 2023 à 18h56

Espérons que le Stade Rennais lui aille comme à Gand...

Nikolaz7 février 2023 à 19h32

Pourquoi les jeunes footballeurs nés en Belgique ont l’air d’avoir la tête mieux faite que ceux nés en France ? Avons-nous un problème de transmission de valeurs dans notre pays ?
Bienvenue à lui et qu’il se montre efficace, c’est tout ce qu’on lui demandera.

axeleden 7 février 2023 à 21h34

Non Nikolaz, je pense que tu te trompe. Ce n’est pas une question de « né quelque part », juste une question d’éducation.

Le pertinent du 358 février 2023 à 08h20

« Il en fait un petit peu de trop » . Ce terme sous estime le Stade Rennais . Ce club aide beaucoup les jeunes . De plus aujourd’hui sur les 5 dernières années le Stade Rennais à un tableau de chasse que nombre de club « France et ailleurs » nous envie . Qu’on se le dise et tant pis pour les ceptiques. Bienvenu Ibrahim !

Campesien35 8 février 2023 à 10h07

Au delà d’un discours que l’on peut qualifier de convenu, il y a une histoire personnelle que I. Salah raconte, elle ne semblait pas en tant que joueur professionnelle, un long fleuve tranquille. Ça forge les caractères et une équipe comme Rennes qui doit jouer toujours à 100% de ses capacités a besoin de ce type de profil. On compte vraiment sur lui pour effacer certaines désillusions dans nos recrues ou ex recrues. Bienvenue à lui. On espère qu’il pourra mener quelques clappings de fin de match. Ce serait bon signe.

Lolo8 février 2023 à 11h22

Oui bienvenue à lui et hâte de le voir jouer

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.