3 mai 2024 | à 07h01

Metz - Stade rennais : Comment le SRFC peut se relancer sur ses 3 derniers matchs ?

Abattus à l’issue de la défaite face à Brest, les Rennais se déplacent à Metz avec un état d’esprit qui questionne.

Metz - Stade rennais : Comment le SRFC peut se relancer sur ses 3 derniers matchs ?

Il y a désormais plus d’un mois que le Stade rennais triomphait au Roazhon Park de l’Olympique de Marseille, et faisait espérer une fin de saison en boulet de canon. Julien Stéphan a beau assurer que son équipe ne terminera pas en roue libre, difficile pour autant de croire à 100% que la motivation est toujours présente chez un groupe qui a montré ses limites face à Brest en encaissant 5 buts à domicile, tous sur des situations identifiées en amont, et travaillées à l’entrainement.

Il reste pourtant 3 rencontres à Rennes en cette fin de saison. Avant de recevoir Lens qui aura peut-être déjà assuré une place européenne dans 10 jours, puis de finir à Reims qui vient de se séparer de son entraineur Will Still, Rennes va à Metz défier « une équipe qui joue pour sa survie » dixit Julien Stéphan. L’état d’esprit semble donc loin de celui des Rennais à l’aube de cette 32e journée.

De nouveaux choix forts ?

Comment provoquer un sursaut ? « En faisant certains choix comme faits à Nantes », avance Stéphan en guise d’exemple. Avant le derby et après un non-match contre Toulouse à domicile, le technicien avait sorti Arthur Theate et Benjamin Bourigeaud du onze. Ce pourraient cette fois être Warmed Omari, Baptiste Santamaria et Ludovic Blas, mystérieusement annoncés incertains. Enzo Le Fée ne serait lui pas à 100% de ses moyens, a laissé entendre le coach, qui semble ne pas compter sur lui pleinement à l’heure actuelle.

Pour le reste, Julien Stéphan a joué la carte du positivisme avant la rencontre. « Je persiste à dire qu’on a fait un gros match collectif offensif sur le match de la semaine dernière. Peut-être que sans la dernière action, ou avec un peu plus de réussite 5 minutes avant, et s’il y avait un résultat inversé, on aurait aujourd’hui une vision, une perception complètement différente et du match, et de nos 2 dernières rencontres, en disant « ils sont repartis, ils ont réussi à trouver les ressources, ils ont rebondi »… Peut-être que si on était restés à 4-4 on serait restés sur le positif en disant « ils sont revenus de 2-4 à 4-4, ils ne lâchent pas ». C’est cette dernière action qui nous fait très mal et la défaite derrière ».

Avec un scénario fictif cependant, les conclusions ne peuvent être que fictives. La réalité est celle d’un SRFC ayant encaissé 5 buts de la même manière, d’un groupe apparu décimé au coup de sifflet final, et d’une 7e place comme seul objectif atteignable. « On ne va pas lâcher, c’est clair et net », assure Stéphan. « On ne compte pas lâcher. Il est hors de question de laisser quoi que ce soit, et j’espère qu’on sera tous dans cet état d’esprit là ». « On est une équipe de bosseurs, il y a de la qualité. Il nous reste encore trois matchs. Il faut absolument bien finir », abonde Adrien Truffert.

Vos réactions (13 commentaires)Commenter
Marcel Loncle 3 mai à 08h20

Après la honte, le châtiment !

Rodighiéro 653 mai à 09h09

J’ai l’impression a vous lire, à entendre ce qui se dit d’être dans un casino et de miser cette saison à la roulette. L’Europe a tout prix sur 3 matchs, ça passe ou ça casse avec une équipe qui a toujours montré ses lacunes défensives son inconstance au milieu une attaque où son meilleur butteur doit être à 6-7 buts hors péno en 31 matchs, désertion d’entraineur, grande vedette en courant d’air, mercato raté, dirigeants dans l’ombre et maintenant youpi vive l’Europe !

Mururoa3 mai à 09h34

Ou comment une deux chevaux peut gagner le grand prix de Monaco. Arrêtez le pathétique ! Ce site commence à ressembler à rien. Comme la saison du club ?

Le porteur de babouches3 mai à 10h00

Sacré Stéphan, qui parle de positif de revenir de 2/4 à 4/4.
Perso, je me souviens plus de passer du 2/0 au 2/4, ce qui est lamentable, mais bon

Marcel bichon 3 mai à 10h11

Comme pourrait dire @Condatefan….de toute façon la Metz est dite !

manilalegrand3 mai à 10h50

Réponse simple à la question : ne pas faire jouer Omari pour commencer, ce sera déjà un handicap en moins.

Yann de Bretagne 223 mai à 10h59

Déjà, il va falloir arrêter d’avoir peur de tout le monde, c’est pas un discours d’entraîneur.
On va pour gagner, et on impose son jeu dès les premières minutes et on plié le match rapidement, ça !c’ est le discours des dirigeants à tenir, fa ce aux joueurs.
Et on met des choix forts sur le terrain et avec du caractère..
Les danceuses, les joueurs mous du genou et sans caractère dehors et on finit très fort !

FANCH 293 mai à 11h28

Bonjour à tous. Hier soir lors du match OM-ATALANTA un joueur nous a montré ce qu’il manquait au stade rennais : BALLARDI . C’est tout ce que j’ai a dire mais que c’est triste de voir mon équipe préférée depuis plus de 50 ans en arriver là ! Il faut tout virer et repartir de zéro . Ce n’est plus le stade rennais mais plutôt le club med ; je crois que c’est l’état d’esprit qui ne va pas. Monsieur LETANG avait tout compris et c’est pour ça qu’il a été viré !

Jul3 mai à 12h02

Je rejoins « manilalegrand »...si l on espère gagner c est sans omari...ce joueur est trop irrégulier de plus il est branché en courant faible c est dire. Srfc

Xavier 3 mai à 13h20

@Jul3 mai à 12h02
Bien vu Jul , le courant faible ...et encore je me demande si c’est pas solaire. Comme les matchs se déroulent la nuit...

FORZA3 mai à 13h33

Pour répondre aussi à FANCH 29 , il y avait aussi l’avant-centre de Bergame, 25 ans pour 1,95 un combattant tout le contraire de Kalimuendo

TCP man3 mai à 13h52

On ne peut pas faire 10 ans de post-formation à Omari. Qu’il aille se former en L2.

pascalou3 mai à 14h17

c’est plié Metz joue sa survie et rennes sans envie.
CQFD

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.