Scores Rennes en direct
21 avril 2023 | à 18h44

Montpellier - Stade rennais / Genesio : « Aborder les 7 derniers matchs avec beaucoup de confiance et de relâchement »

Avant un déplacement à Montpellier dimanche, Bruno Genesio est passé en conférence de presse ce vendredi. Retranscription complète.

Montpellier - Stade rennais / Genesio : « Aborder les 7 derniers matchs avec beaucoup de confiance et de relâchement »

Groupe : Xeka, Martin Terrier et Adrien Truffert sont toujours indisponibles. Xeka ça va mieux, j’espère qu’on le récupèrera d’ici quelques jours. On a aussi Désiré Doué qui s’est blessé avant-hier et qui sera absent pour le match à Montpellier. C’est un problème au psoas. Biggy (Meling) sera opérationnel, il a repris l’entraînement normalement ce matin, sans problème. Steve (Mandanda) aussi Lorenz (Assignon) postule au groupe car il a joué en réserve la semaine dernière. Il va bien.

Rebond face à Reims : Il faut être prudent car on a eu plusieurs rebonds depuis la reprise de janvier. Après ces rebonds parfois il y a eu des rechutes, donc je reste prudent. Ce qui est à souligner c’est le contenu du match, en dehors du résultat, qui a été très bon sur une grande partie du match. Ça c’est un petit peu nouveau par rapport aux rebonds précédents. C’est plutôt encourageant. Cette équipe qui va de l’avant avec ou sans ballon, des mouvements collectifs aussi, et sur la durée du match. À Lyon on l’avait eu mais pas suffisamment longtemps. Là on l’a eu sur 90 minutes quasiment avec beaucoup d’occasions, de situations dangereuses. Avec très peu de difficulté si ce n’est en fin de première mi-temps sur l’arrêt de Steve.

Equilibre dans le jeu : C’est essentiellement dans la tête que beaucoup de choses se passent. Il faut se libérer, se détacher du résultat brut. On fera le point en fin de saison sur les objectifs et les résultats. Et je pense que parfois c’est ce qui a pu nous inhiber aussi et tout ça accentué par un climat qui parfois a favorisé cet état d’esprit là. C’est-à-dire des constats assez alarmants ou alarmistes parfois justes, parfois exagérés je trouve. Qui peuvent aussi avoir une influence dans les têtes. Mon groupe travaille là-dessus, on verra s’il confirme dimanche.

Plan de jeu trouvé : Changer je ne sais pas, on verra ce qu’il se passe jusqu’à la fin de saison. Souvent, je dis aux joueurs que les positions sont très importantes. L’occupation du terrain est très importante, peu importe le système, comment on joue, ce qui est important c’est d’avoir une organisation rationnelle. Il est vrai que sur certains matchs on l’a eu, et très souvent ça a débouché sur de bons résultats, peu importe le système. Je pense notamment à Paris où on était pas forcément dans le système préférentiel de beaucoup de gens. Parfois on a été un petit peu plus désorganisés, sans ballon et avec ballon, et on a été sanctionnés. Il faut garder ça, garder cette confiance et cette fraicheur mentale. Pour la fin de saison ça va être très important.

Reconduire le même onze : Quand on joue qu’un match par semaine, il y a eu de bonnes choses, forcément on a envie de le reconduire. Mais c’est important d’avoir des joueurs qui rentrent en cours de jeu et qui amènent leur pierre à l’édifice. Je le dis depuis le début de saison. C’est plus compliqué lorsqu’on n’a plus qu’un match par semaine et qu’on a un effectif pléthorique. Forcément on a beaucoup de joueurs qui sont remplaçants ou ne jouent pas. Mais c’est très très important pour la cohésion et la solidarité du groupe que tout le monde soit concerné. Sur le troisième but c’est Karl (Toko Ekambi) qui sur le corner gène le gardien. Chacun doit amener sa pierre à l’édifice. Certains joueurs ont moins joué et jouent un peu plus en ce moment comme Jérémy (Doku) qui ont la fraicheur. Je dis souvent que la saison ne se fait pas avec 11 joueurs, mais avec 20,22,23.

Milieu de terrain à 3 : Je n’aime pas le terme hiérarchie car le football est sans cesse en mouvement, c’est une remise en question perpétuelle. Je n’aime pas le mot hiérarchie. Je préfère repères, repères communs. Sur ce match il y en a eu, pas seulement au milieu de terrain, mais entre nos milieux et nos attaquants, entre nos milieux et les défenseurs. Quand ça marche bien on a plutôt envie de continuer dans ce sens là mais ça demandera beaucoup d’efforts, mais il ne faut pas se relâcher, penser qu’on a tout réglé en un match. Il y avait du mieux, un match qu’on attendait depuis quelques temps, mais il va falloir être capable de le reproduire 7 fois pour être satisfaisant.

Difficultés à l’extérieur : Oui, mais on a gagné à Paris quand même. Je crois qu’on est les seuls à avoir battu Paris deux fois. Je ne pense pas que ce soit un problème d’extérieur / domicile. On a eu une période post-coupe du monde difficile, il ne faut pas se voiler la face. Ce ne serait pas responsable de faire la méthode Coué et de dire que ce n’est pas le cas. On doit réinstaller de la continuité et encore une fois je vous le dis, je pense que ça passe par beaucoup de confiance et de détachement par rapport à nos résultats, ceux de nos concurrents directs. Je pense qu’il faut arrêter de regarder le classement, combien de points on a de retard, d’avance, et se concentrer uniquement sur le jeu, sur ce qu’on sait faire, et continuer à bien faire.

Groupe libéré : Oui, cette semaine j’ai senti ce que je sens depuis quasiment tout le temps depuis que je suis ici. Un groupe qui travaille bien, et ça c’est tout le temps le cas, c’est pour ça que je réfute l’idée d’un mauvais état d’esprit, il n’y en a pas dans le groupe. Quand on passe au travers c’est car il y a des manques mais ce n’est jamais car on n’est pas dans l’esprit. Mais c’est vrai que cette semaine, j’ai trouvé des joueurs beaucoup plus libérés, et forcément plus de sourires. C’est normal c’est dans tous les groupes pareils.

Joueurs soulagés : Soulagés non, car encore une fois, évidemment que notre parcours n’est pas ce qu’il devrait être mais on n’a jamais été largués concrètement, contrairement à ce qu’on a pu entendre parfois, ou lire parfois. Et c’est contre ça qu’on doit lutter, et quand je dis « nous », c’est tout le club. C’est ça la force des grands clubs, traverser ces moments difficiles, le mieux possible. Les équipes qui sont compétitives, les clubs qui sont compétitifs, ce sont celles et ceux qui traversent les moments difficiles de la manière la moins pire possible. Il y a des choses qui m’ont déplu, j’en reparlerai en fin de saison. Je trouve qu’il y a eu notamment des articles de presse de certains de vos confrères qui étaient inappropriés le jour des matchs par exemple, et exagérés à mon goût. Je ne parle pas du club. Les grands clubs passent ces difficultés là de la meilleure des manières. On ne doit pas être impactés par ça, et on doit tout faire pour que les joueurs ne soient pas impactés par ça. Parfois, ça peut avoir une incidence sur le résultat aussi.

Soulagement de retrouver les principes de jeu : Ça oui, parce que je ne dirais pas que c’est un match référence mais en tout cas on a retrouvé ce qui avait fait notre force la plupart du temps, à savoir cette envie d’être conquérant, avec et sans ballon, marquer des buts, ne pas gérer le score comme cela a pu être le cas notamment à Lyon. On a été efficaces, même si on aurait pu marquer un ou deux buts supplémentaires. Il y beaucoup de choses positifs. Maintenant ce n’est qu’un match, on voit que d’un match à l’autre, tous les clubs le payent. C’est parfois difficile donc il faut rester bien mesuré.

Manque de continuité : Il y a eu des circonstances qui ont fait qu’on n’a pas pu faire toujours ce qu’on souhaitait. Puis certainement qu’à force de trop réfléchir parfois, j’ai peut-être aussi transmis à mon équipe ce genre de repères ou de confiance.

Montpellier : C’est une équipe qui a bien redressé la barre, depuis l’arrivée de Michel (Der Zakarian) c’est l’une des meilleures du championnat. Ils ont eu la possibilité à Lille de mener 2-0, on sait l’importance des 2e et 3e buts dans les matchs. Après ils ont été dominés en deuxième mi-temps par cette équipe de Lille, mais ça reste une des meilleures équipes du championnat depuis les derniers matchs. C’est toujours un déplacement difficile d’aller à la Mosson. Si on veut être ambitieux, ça fait partie des matchs où on doit aller chercher des points. Encore une fois, je vous le dis, je crois que c’est très important, et je fais passer le message à mes joueurs, de se détacher de tout ça pour l’instant. Ils (Montpellier) ont quelques points d’avance quand même qui devraient leur permettre d’être plutôt tranquilles sur la fin de saison mais on sait que les équipes plus relâchées peuvent être plus performantes. C’est ce que je recherche aussi avec mon équipe : c’est d’être malgré les objectifs importants qu’on a, parce qu’il faut en être conscients, d’aborder les 7 derniers matchs avec beaucoup de confiance et de relâchement

Manque de relâchement des clubs français en coupe d’Europe : On peut se poser la question, ça peut être une explication. J’ai vu le match de Nice hier, je pense qu’ils avaient eu aussi la possibilité de le tuer juste avant la prolongation et ils ne l’ont pas fait. Après il y a une certaine fébrilité, une peur de gagner qui fait qu’on recule un peu, qu’on laisse plus de maitrise à l’adversaire. C’est peut-être une des explications et c’est pour ça que je souhaite que mon équipe joue, que quelque soit l’évolution du score on continue de jouer et qu’on ait pas le moindre calcul dans les matchs.

Inquiet pour l’avenir des clubs français en Europe : Non car je pense que d’une saison à l’autre, il y a plein de constats faits et qui sont… Ces derniers temps on parlait du championnat italien, qui était moins bon, moins performant. Il y a deux équipes italiennes en demi-finale de la Champions League et il y en aura une en finale, deux en demi-finales de l’Europe League, et une équipe en demi-finale de la Conference League. Ce n’est pas inquiétant, mais c’est vrai que l’on doit… Ce qui est plus difficile c’est de se dire qu’on n’a gagné que deux coupes d’Europe dans toute l’histoire du football français alors que des pays où il y a parfois un peu moins de moyens ont réussi à en gagner un peu plus que nous. Ce sont des bonnes questions à se poser.

S’interroger sur le vrai niveau du foot français : Je ne pense pas que ce soit un problème de niveau du championnat ni des joueurs. Je pense qu’on a aussi mentalement beaucoup de progrès à faire. Parce que souvent on a aussi un complexe d’infériorité je trouve. Ça peut paraitre bizarre ce que je vous dis, mais souvent quand il y a un tirage au sort c’est « oh on joue contre untel, ou contre untel ». Alors que je n’ai pas l’impression que nos voisins italiens, espagnols, anglais, portugais, allemands aient ça dans leur tête quand il y a un tirage. Ils sont confiants et jouent leur jeu, ne se posent pas trop de questions. Après c’est le terrain qui parle. Je pense qu’on a de vrais gros progrès à faire à ce niveau là. Certainement pas le seul aspect mais c’en est un je pense. Je parle des clubs, des messages que j’entends après un tirage. Il ne s’agit pas d’être prétentieux ou présomptueux. Mais on doit être aussi sûrs de nos forces et des forces du football français, et avoir davantage confiance, je pense, en nos forces.

Tait capable d’enchainer : Le flou c’est vous qui l’entretenez, moi je n’entretiens aucun flou. Je vous ai répondu sur l’éventualité d’un problème avec Flav’. Il n’y en a absolument aucun, problème personnel car l’a question m’est revenue il y a plusieurs semaines. On m’a demandé s’il y avait un problème personnel ou de comportement et je vous ai dit, absolument pas. Je le répète, il y a zéro problème de comportement, encore moins de relation avec moi car j’ai une très bonne relation avec Flav’. Je n’entretiens pas le flou, je vous ai répondu. Vous verrez dimanche s’il est capable d’enchainer. J’espère, car il a fait un bon match donc j’espère qu’il sera capable d’en faire un autre du même acabit.

Problème physique pour Tait : Je vous ai dit déjà que je parlerais en fin de saison des bilans de la saison. C’est trop tôt pour faire des bilans de la saison. A la différence d’un certain journal qui a fait un bilan le matin du match de Lyon, sur Florian Maurice et moi. À 9 matchs de la fin. L’objectif du club c’est quoi ? L’objectif du club de début de saison c’est quoi ? (Réponse presse : Se qualifier pour la coupe d’Europe ?) Voilà. Donc on n’a jamais été largués sur l’objectif du club de début de saison. Mais on peut parler de podium, mais je vous parle d’objectif défini en début de saison. Après, en cours de saison, on peut dire que… évidemment que si on peut faire mieux, on va faire mieux. Mais l’objectif du début de saison était d’être européen pour la 6e année de suite. Ce qui est aujourd’hui, et depuis le début de saison, toujours le cas. On n’a jamais été largués pour ça. Et c’est là dessus, ce n’est pas de critiquer qui m’a gêné, c’est le constat alarmiste, et les bilans prématurés qui ont été tirés sur le recrutement et sur le bilan de l’équipe. Ce n’est pas ça l’exigence, je ne l’ai pas ressenti. L’exigence, on est exigeants envers nous-même tous les jours, que ce soient les joueurs, que ce soit le staff. Mais ce n’est pas ce que j’ai ressenti dans ce qu’on a voulu faire passer comme message. Et les gens qui ont écrit, ils savent très bien ce qu’ils ont voulu faire passer comme message. Donc moi aussi je leur fais passer un message.

Vos réactions (10 commentaires)Commenter
Rick Dangerous21 avril 2023 à 20h29

Euh... On se relâche pas trop quand même les gars !
Il me semble que l’objectif était de « faire mieux que quatrième », ensuite de « conserver la cinquième pièce » et maintenant de « viser la cinquième place », et donc effectivement désormais : se qualifier pour la coupe des poires.
Et certes, on est pas « largués » mais on n’a plus notre destin entre les mains, il faudra faire un quasi sans-faute (ce que se disent les Lillois et les Lyonnais). En tout cas, BG fait jouer son droit de réponse aux journalistes qui faisaient des constats alarmistes. A sa place j’aurais attendu un peu, on vient seulement de gagner à domicile contre Reims après deux matchs peu glorieux (ou alors il est vraiment très confiant sur cette fin de saison !!).

PlatiCruyff 21 avril 2023 à 21h25

Un constat..Bruno Genesio ne supporte pas les critiques des journalistes. Cela me rappelle étrangement le même constat de ce qui allait précéder son départ de l ’ olympique Lyonnais.
Ça sent le sapin et pas qu’ un peu.
D’ autre part il se contredit , en début de saison il disait que l objectif était de faire mieux que la saison précédente et maintenant afin de masquer l ’échec de sa mission il argue le fait que la cinquième place est le ñouveau challenge.
Oui sauf que il n a plus les cartes en mains car un sans faute des lillois précipitera sa chute et ce quelque soit le parcours des rennais jusqu’au terme de cette saison.
C’est bien avant qu’il fallait agir.
Finalement une saison à oublier au plus vite.

Lulu Berlu21 avril 2023 à 21h40

Même si c’est la coupe des poires ou des bolosses comme cela a été dit moi je prends sans hésiter. Rien que pour le parfum à nul autre pareil des matchs européens !!! Maintenant c’est très loin d’être dans la poche.
Je ne vois guère Lille qui est notre plus dangereux concurrent pour cette 5eme place perdre 2 matchs sur les 7 restants. Ceci dans l’extrême meilleur des cas !!
Si cela se faisait il faudrait que Rennes n’en perde qu’un au maximum.
Donc défaite à éviter à tout prix dimanche à la Mosson !
Quand on sait qu’il y aura un énorme morceau qui nous rendra visite à la 37eme journée. Une équipe de Monaco qui sera peut-être toujours en course à ce moment-là pour une qualification pour la ligue des Champions.
Et la dernière journée nous irons là-bas au bout de la terre dans le nord-Finistere rencontrer une équipe possiblement en lutte pour le maintien.
Commençons déjà à gagner contre Montpellier. Match importantissime qui conditionnera la suite. A Genesio donc de sublimer le mental des Rennais.

Rodighiéro 6522 avril 2023 à 09h16

Bon là , on sent bien qu’il a la couteau sur la gorge, il se défend plus qu’il ne s’explique, quel sera la place de l’équipe à la 38éme journée ?? quelle suite pour lui ?? c’est l’ensemble des résultats ni vraiment mauvais, ni vraiment très bons, qui nous font nous retrouver en ballotage défavorable, le sûr quelle que soit l’issue il faudra reconstruire pour la nième fois , dommage.

Laurier22 avril 2023 à 09h31

@Lulu Berlu. Lille ira à Reims puis Monaco avant de recevoir Marseille, cela peut faire trois de chute, sans que ce soit une contre performance de leur part. A nous, de ne pas nous rater sur les matchs abordables, comme à Montpellier, avant d’aller à Nice et recevoir Monaco.
Rien n’est jamais sûr, mais si nous devons craindre Brest pour la dernière journée, Lille devrait craindre Auxerre, aujourd’hui.

CondateFan22 avril 2023 à 11h20

Peut-on, dans ces conditions, envisager la Mosson de sang sûr ?

Lolo22 avril 2023 à 13h04

De l’envie et de la gnac surtout

pheonal 5822 avril 2023 à 19h08

Bravo a AUXERRE qui a fait un nul face à LILLE !
J’espère que nos Rennais vont en profités pour récupérer la cinquième place .
Tout n’est pas perdu .
Allez Rennes !

phil 2951022 avril 2023 à 20h21

Victoire impératif demain , Lille c’est foiré à Auxerre . c’est une très bonne occasion a ne pas rater pour passer devant, allez Rennes

axeleden22 avril 2023 à 23h10

Il ne faut pas confondre objectif et ambition. Pinault veut jouer l’Europe tous les ans. Ça, c’est l’objectif. Maurice et Genesio ambitionnaient en début de saison de faire mieux que l’année dernière, donc troisième. Ça c’est l’ambition. Des circonstances ont fait que les ambitions ne seront pas honorées cette année, mais Genesio a raison, on est toujours en course, et on n’a jamais été largués pour les places européennes.
Je pense qu’on peut finir quatrième, il faudra pour ça gagner 21 points sur les sept derniers matchs oui, sept victoires. C’est possible. Monaco vient de perdre à Lens, et ils joueront Lyon, Lille et nous pour les 35, 36 et 37e journées.
Vous y croyez vous ?
Moi oui.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.