25 février 2023 | à 16h47

Nantes - Stade rennais : L’élimination, derby, Theate, Belocian… l’intégrale de la conf’ de Genesio

À la veille du derby face à Nantes, Bruno Genesio est passé en conférence de presse, quelques jours après l’élimination en coupe d’Europe.

Nantes - Stade rennais : L'élimination, derby, Theate, Belocian… l’intégrale de la conf’ de Genesio

Traoré : Ça s’améliore mais il n’y a pas pour l’instant de délai optimal pour sa reprise. Pas plus que ce qui était prévu au départ. Pour l’instant on est sur les mêmes délais qui étaient prévus au départ. On ajustera si on peut évidemment de manière positive, et si son état le permet. Mais pour l’instant ça suit son cours. C’est une évolution normale. Pas plus rapide que celle prévue.

Elimination : On a tous eu beaucoup de maux de tête dans la nuit de jeudi à vendredi. Aujourd’hui notre métier c’est de passer à autre chose, rebondir, préparer le match qui arrive car c’est lui le plus important. Malheureusement on ne peut plus rien faire à celui de jeudi. Mais aussi et surtout sans occulter l’élimination, voir les choses qui ont été positives sur le match de jeudi qui a été un match dans la continuité de ce qu’on a fait contre Clermont. On doit avoir encore plus de constance contre les grandes équipes.

Plus dur pour Rennes que pour Nantes : Sûrement, même si je ne suis pas dans la tête des Nantais. Le scénario du match fait qu’il y a déception et les émotions montées très hautes et redescendu très basses en l’espace de peu de temps. Pour eux, ils étaient menés très rapidement avec un joueur expulsé. Mais c’est quand même une élimination pour eux, après un match aller où ils avaient été héroïques, plein d’espoir. Forcément c’est une déception pour eux de sortir de la coupe d’Europe, comme nous tous.

Derby après élimination : Je pense que c’est mieux de jouer un derby, dans un stade qui va être plein, où il y aura une grande ambiance plutôt qu’un match plus anodin. Mais on est professionnels et on doit aborder le match à 100% quelque soit l’adversaire.

Rennes en coupe d’Europe : C’est difficile, je pense que c’est un club encore qui est, je ne dirais pas en apprentissage, mais un peu neuf dans l’expérience européenne car ça fait 5 saisons de suite qu’on participe aux joutes européennes. Si on prend le club qui nous a éliminé, ils avaient une expérience européenne largement supérieure à nous, je parle du club. C’est une épopée où on a perdu un seul match, qui nous coute très cher. Ce sont des matchs qui vont nous faire grandir en tant qu’équipe, qu’homme, que joueurs, et qui fera aussi grandir le club je pense. Ce sont souvent dans les échecs durs à encaisser qu’on apprend le plus. Si on en tire les leçons.

Manques au recrutement : On oublie quand même qu’on a 4 joueurs d’expérience absents sur cette double confrontation : Hamari Traoré, Martin Terrier et Xeka, plus Bourige sur le match retour. Ce ne sont pas des excuses mais il faut reconnaitre qu’en ce moment on est pas non plus en grande réussite, à l’image du but qu’on encaisse à la 119e minute, qui a une minute près aurait changé beaucoup d’analyses et de commentaires sur ce résultat.

Limites du SRFC en coupe d’Europe par rapport à son modèle : Oui, je continue de croire que la formation, l’intégration de jeunes joueurs au Stade rennais est un des piliers très importants du club. Une fois qu’on a dit ça, on doit aussi s’interroger, se poser des questions sur la globalité, l’homogénéité du groupe. Cette élimination doit peut-être nous amener à avoir une réflexion différente. Non pas d’occulter le côté formation, au contraire, il faut qu’on continue sur cet axe fort du club. Mais peut-être avoir une proportion joueurs expérimentés / très jeunes joueurs plus équilibrée que ce qu’on a ces dernières années au Stade rennais. Ça c’est une réflexion à avoir avec les dirigeants, le propriétaire du club sur la composition du groupe si on veut avoir des ambitions supérieures en coupe d’Europe.

Culture de la gagne : Elle augmente mais pas assez vite. On est là pour ça, on a cette ambition là. Mais ça englobe toutes les composantes du club. Paris ne s’est pas fait en un jour. Il y a des étapes à franchir. Parfois les étapes durs à accepter car ce sont des échecs, des déceptions immenses, peuvent faire progresser les choses plus rapidement.

Belocian : Je ne vous dirai pas ce que je ferai avec Jeanu mais ce que je peux vous dire c’est que je l’ai vu tout de suite après le match, ce qui m’arrive très très rarement. Pour lui dire que j’étais fier de ce qu’il avait fait, qu’il fallait qu’il relève la tête. Ça fait partie aussi des évènements d’une carrière qui font grandir, progresser. Ce qui m’a frappé, d’abord c’est sa qualité, mais c’est lorsqu’on a encaissé le but refusé, celui qui va chercher le ballon dans le but pour le ramener tout de suite, c’est lui. Ça, ça montre qu’à 18 ans, il a cette culture de la gagne, cet état d’esprit de compétiteur qui ne se laisse pas abattre au moindre évènement contraire collectif ou individuel. Ça, ce sont des signes révélateurs. Je ne vais pas tout gommer sur ce qu’il a fait sur les trois matchs car il y a eu une petite erreur et encore. Et encore, ce ballon peut aller dans les gants de Steve, au-dessus de la barre, à côté, partout. J’ai presque plus de regrets qu’on ait mal géré notre fin de match. Je pense qu’il y a des moments où on aurait pu garder le ballon, on avait la possibilité de le garder, d’aller provoquer une faute, gagner un peu de temps, à l’image de ce que font certaines équipes expérimentées. Ça fait partie du jeu, et du très haut niveau. Quand on parle de culture de la gagne, ça fait partie des choses qu’on doit acquérir très vite. Pour les acquérir, il faut les avoir vécu, les surmonter, et c’est ce qu’on est en train de vivre.

Faire sortir Belocian en cours de match : Non je ne l’ai pas imaginé. Il était très bien, il n’y avait aucune raison de le changer. Je ne lui ai pas reparlé depuis la fin de match. Il a une mentalité de champion. Il a été réconforté par tous les mondes. Je ne vous dit pas qu’aujourd’hui il n’est pas malheureux, mais il est prêt à repartir pour être performant dès que je ferai appel à lui.

Theate / Rodon / Wooh sur le banc : Le football c’est un mouvement perpétuel. Les vérités du mois de juin ou juillet ne sont pas celles de septembre ou janvier. Si j’ai des choses à dire, ce n’est pas à vous que je les dirai. Les choix que je fais sont faits par rapport à ce que je vois à un instant T. C’est aussi normal que dans une saison il y ait du mouvement, qu’ils soient moins en forme, pour diverses raisons. Plein de choses rentrent en ligne de compte, c’est une saison particulière avec cette coupe du monde. Besoin de repères ? Oui, c’est pour ça que les 3 derniers matchs la charnière reste la même. De plus en plus, même à ces postes là on doit avoir une faculté d’adaptation. On enchaine beaucoup de matchs, les joueurs internationaux peuvent avoir des périodes plus difficiles. Je trouve que c’est plutôt une richesse de pouvoir avoir des joueurs formés au club capables de jouer comme ils l’ont fait depuis 3 matchs. Warmed c’est un peu différent, la saison dernière il était titulaire et a fait une grosse saison. C’est un retour normal pour moi, d’un joueur qui retrouve son meilleur niveau. Puis il y a l’avènement de Jeanuël qui a pris une place qui n’était peut-être pas au départ destinée à lui mais c’est le foot de haut niveau, la concurrence, ce que chaque joueur doit être capable d’accepter et chaque coach doit faire quand il gère un effectif de 22-23 joueurs.

Theate : Ce n’est pas un déclassement, je n’aime pas ce terme. Je ne suis pas là pour punir, déclasser. C’est une analyse d’un enchainement de matchs. Il y a eu aussi cette coupure de la coupe du Monde. Même s’il n’a pas joué avec la Belgique. Mentalement il y a des choses qui se passent, on laisse des forces et peut-être qu’il doutait un peu. J’ai confiance en lui, il a réagi à l’entraînement et ça a un côté aussi positif.

Concerner les cadres : Maintenant qu’on ne va plus avoir qu’un match par semaine, évidemment qu’il y aura moins de rotation, et je n’espère pas de pépins, évidemment que les choix vont être plus difficiles à faire et à accepter. Ça fait partie du foot de haut niveau, des exigences d’un club qui veut lutter pour se qualifier pour une compétition européenne. C’est la réalité d’un club qui veut ambitionner d’être dans le très haut niveau.

Derby : Il y a toujours de la pression quand vous êtes dans un club avec exigence de résultats. Je pense que le meilleur moyen d’aborder les matchs c’est une pression positive et pas une pression qui nous inhibe ou nous empêche de nous exprimer.

Pinault : Evidemment que j’ai eu Messieurs Pinault père et fils, très souvent après les matchs. Je ne vous dirai pas la teneur de nos entretiens. Mais évidemment que l’ambition d’être européen est toujours d’actualité car on est toujours en termes de points au contact de ces places là. C’est l’objectif fixé en début de saison. Pour l’instant on est dans les clous.

Trio Cloarec-Maurice-Genesio : Il n’y aucun problème ou once de problème entre le président, Florian et moi sur le travail qu’on fait chaque jour.

Gros groupe pour la fin de saison : Ça fait partie du travail de l’entraîneur de faire des choix, les assumer, parfois les expliquer, parfois pas. Je le ferai comme je l’ai toujours fait, en mon âme et conscience par rapport à ce que je verrai à l’entraînement, à la forme des uns et des autres, à un contexte de match particulier. C’est ce qu’on fait tout le temps. Ça peut être aussi un mal pour un bien de jouer un match par semaine car on aura plus de temps pour pouvoir s’entraîner plus, préparer mieux que ce qu’on fait que quand on a très peu d’entraînement entre deux matchs.

Deuxième partie de saison : L’année dernière on a eu une période un peu identique à la même époque. On a su réagir, rebondir, repartir dans le bon sens. A nous d’agir pour être dans la moyenne de points nécessaire pour être européen en fin de saison. D’autres équipes peuvent aussi avoir une baisse de régime, on ne sait pas ce qu’il va se passer. A nous d’être performants, sans trop se soucier des autres, de se concentrer sur notre jeu, nos forces et sur ce qu’on doit mettre pour atteindre ces objectifs.

Nantes : C’est une équipe qui prend peu de buts, est très solide, qui a des transitions fortes, rapides, efficaces. On s’attend comme d’habitude à un match accroché comme tous les matchs de Ligue 1. C’est un derby, on sait ce que ça veut dire, ce que ça demande en terme d’engagement et de motivation. On est préparés à enchainer les matchs, à surmonter les échecs. Je rappelle quand même qu’on a gagné le match contre le Shakhtar. Evidemment qu’on est éliminés, mais on l’a gagné.

Vos réactions (16 commentaires)Commenter
Lucass25 février 2023 à 16h52

loterie
nom féminin

(néerlandais loterij)

1. Jeu de hasard qui permet aux acquéreurs de billets dont les numéros sont tirés au sort de gagner des prix

Lolo25 février 2023 à 17h04

On est éliminés ,mais on l’a gagné le match ,il lâche jamais lui
Toujours le dernier mot

A c’est plus Genesio ,mais plutôt GEni,sio

Allez Rennes

Julian Esteban25 février 2023 à 17h04

Allez voir l’ophtalmologue Mr Génésio parce que ça se voyait un peu quand même que Belocian était cuit... Bref, regardons les futurs résultats maintenant plutôt que ces bla-bla de plus en plus récurrents !

Blanchard patrick25 février 2023 à 17h41

Je regarde les commentaires de genesio lunaire , manque de remise en question , problème de vue ,toujours la même analyse , manque d expérience en coupe d Europe , foutaise , depuis 5 ans , il faudra attendre encore 10 ans , je pense que les amoureux du stade vous demanderons vous Maurice et genesio de retourner à Lyon au grand dam de leurs supporters et je l ai comprend , allez rennes .

Rodighiéro 6525 février 2023 à 17h59

Quand même il admet sans admettre mais en admettant un manque d’expérience, sinon c’est du politiquement correct sans grand intérêt, il est content ça en fait au moins un !!

Cruyff 25 février 2023 à 18h01

Je ne comprends plus les analyses de genesio, on dirait l’entraîneur d’un club qui enchaîne les victoires et qui en plus joue très bien, juste pour revenir sur Belocian au delà de son erreur ça peut arriver à tout le monde , au match aller à Varsovie il est très moyen à l’image de l’équipe et sur les 2 autres matchs on est dominateur donc il a très peu de travail défensif, donc difficile de le juger mais quoi qu’il en soit je préfère de loin theate qui apporte beaucoup plus de certitude. Pour ce qui est du recrutement de joueurs confirmés il faut arrêter avec l’excuse que les bons joueurs ne veulent pas venir à rennes , il suffit de regarder dans les autres clubs équivalent, tous les ans de bons joueurs arrivent . Je n’ai rien contre genesio mais ras le bol d’avoir toujours les mêmes excuses, à ma connaissance il a validé les recrutements de Maurice

Lucass25 février 2023 à 18h16

Il souligne qu’il a gagné le match de jeudi quel culot
Son argument de l’âge aussi c’est du délire
Les clubs européens comme Leipzig, Arsenal ont 25 ans de moyenne Rennes est un peu en dessous à 24 et quelques
Malheureusement on commence à le connaître et à avoir l’habitude : Genesio veut toujours avoir raison( son explication lunaire sur le penalty et la loterie) et trouve toujours des excuses à tout : c’est jamais de sa faute ni de celle des joueurs

Le Meur25 février 2023 à 18h16

Toujours les mêmes éléments de langage :
Apprentissage, expérience européenne, intégrations des jeunes, instant T, loterie, la coupe du monde...
Le stade Rennais est éliminé parce qu’il a aligné une équipe expérimentale à l’aller et s’est privé d’une charnière centrale expérimenté au retour.
Le paradoxe c’est de recruter des défenseurs centraux expérimentés pour pallier
l’inexpérience des jeunes et de les laisser sur le banc sur ces deux matchs
cruciaux.
Ca devient incompréhensible, alambiqué comme son application du secret médical,
son évaluation du binôme Kalimuendo-Gouiry, sa lecture des statistiques sur Gomis qui en faisait le 3eme gardien de L1...

PhenixRoazhon25 février 2023 à 19h06

D’une manière générale, la passion ou la frustration ne doit pas nous empêcher d’être mesuré et il est toujours bon de prendre du recul.
J’ai souvent apprécié le discours de Bruno Génésio et son jeu offensif pratiqué par l’équipe depuis qu’il est arrivé, sa proximité et son côté humain, comme beaucoup d’entre nous sans doute, cependant je m’interroge et j’espère me tromper, mais j’ai le sentiment qu’il aime la contradiction et s’entête un peu ces derniers temps, en persistant à faire jouer un devant un joueur souvent transparent, en mettant des jeunes sans expérience sur des matches à fort enjeu ou à les faire rentrer à des moments discutables du match et en écartant et en testant ses cadres au risque de provoquer une cassure au sein du groupe.

A deux minutes près, l’analyse aurait été sans doute bien différente, tout entraineur rencontre un jour ou l’autre des difficultés, c’est normal et ça fait partie d’une saison, de plus s’il a des circonstances atténuantes (blessures, nouveaux joueurs du mercato d’hiver à intégrer au jeu en peu de temps), il nous a aussi habitué à bien meilleur.

Il est clair que les résultats des matches à venir seront le seul juge de paix pour savoir si l’équipe qu’il choisit de mettre en place va continuer à nous décevoir avec une fin de saison difficile sans enjeu, ou si elle a vraiment les moyens de rebondir pour nous rassurer en s’offrant dès demain un bon match chez les voisins nantais, je lui souhaite de réussir et à nous supporters de retrouver de l’optimisme pour cette fin de saison.

CondateFan25 février 2023 à 19h11

Finalement, sous ses airs de gendre idéal, le Grand-Mou malheureusement se courbicise de plus en plus avec un discours, comment dire, typiquement courbissien dans son incohérence abracadabrantesque la plus totale.

Guillaume 0225 février 2023 à 19h30

Hallucinant....

supporter25 février 2023 à 20h54

Aaah Grandir... le club touche son plafond depuis le temps, et son plafond c’est la vision « petits bras ». Discours inaudible, ça sent la branlée demain à Nantes, puisqu’à l’entendre Nantes est meilleur que nous : « prend peu de buts, est très solide, qui a des transitions fortes, rapides, efficaces » -> tout ce qu’on ne sait plus faire depuis un bon moment.

JJA25 février 2023 à 22h08

Soutien total à Genesio, depuis un an et demi on mange du caviar, il faudrait peut être pas commencer à se comporter comme des princesses. Je ne vois pas quelle équipe peut continuer à tourner avec 4/5 de leurs meilleurs joueurs blessés ou suspendus. Je peux comprendre la déception de l’élimination mais c’est à replacer dans le contexte. Trop de critiques tout droit reprises des émissions nationales de footixerie et déblatérées par des consultants qui ne suivent même pas le club et qui regardent des bouts de match en zappant entre le biathlon et les matchs du PSG. Après le match de Nantes on aura droit à quoi ? Genesio doit-il partir ? Pour gagner l’Europa League, il y a Football Manager, ca détend vous verrez !

John.p25 février 2023 à 22h23

Il jette le bébé et l’eau du bain.le recrutement c’est dans la tronche à Maurice !il n’a rien validé lui ?et les équipes man construite c’est qui ?
Etl’entetement du 442 inutile c’est qui ?
Et Le bon Theate.avec Wooh ou Rodon qui ne jouent plus.c’est pour qui ?
Pour s’en tirer il faut gagner à Nantes,sinon se sera sans doute la faute aux supporters ! Et nous aurons droit à un discours insipide ,ou il dira :"on a fait 1 grand match,mais on a pas entendu les supporters et le cop," moi j’ai fait ce qu’il fallait et on battra l’OM,comme Paris.

Kévin34 26 février 2023 à 09h40

Mais que prend Génésio avant de se présenter en conférence de presse ?
Ça se boit ? Ça se fume ? Ça s’injecte ?
J’en voudrais , pour être aussi déconnecté des dures réalités de la vie .
Kévin34

D. Quintard26 février 2023 à 09h57

Merci pour tout et bon vent coach !

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.