10 novembre 2022 | à 17h08

Stade rennais - Toulouse / Genesio : « Bien terminer la première partie de notre travail »

Avant le dernier match avant la trêve face à Toulouse, Bruno Genesio est passé devant la presse ce jeudi.

Stade rennais - Toulouse / Genesio : « Bien terminer la première partie de notre travail »

Groupe : Pour l’instant on ne sait pas pour Martin, on verra ce qu’il en est demain. On a le retour de Kamaldeen Sulemana, Birger Meling est suspendu. Baptiste Santamaria et Warmed Omari sont toujours en soins. Pour les autres, rien à signaler de particulier. Joe Rodon va mieux et fera son retour dans dans le groupe.

Terrier : Il a repris avec notre kiné et préparateur individuel. Mais pour l’instant, il est trop tôt pour savoir s’il pourra jouer ou pas. C’est 50-50.

Tous les Mondialistes prêts à jouer : Oui, on a 7 joueurs qui vont participer à la coupe du Monde. C’est une bonne chose pour nous, pour eux aussi en premier. On est très heureux d’avoir autant de joueurs qui vont participer à cet évènement. Ça montre la bonne première partie de saison, même s’il reste un match, qui est réalisée par les joueurs.

Risque pour eux de jouer samedi : Non je n’en ai pas parlé avec eux. Le mieux c’est de les accompagner pour les préparer le mieux possible pour samedi. Pour qu’après ils soient encore performants avec leur sélection. C’est toujours mieux qu’ils soient performants avec nous pour se montrer aux yeux de leur sélectionneur. C’est sûr que ce n’est pas anodin d’avoir une coupe du Monde une semaine après le dernier match, il faudra féliciter ceux qui ont pris cette décision là.

Joueurs sur la retenue ? : Non, je ne me pose pas cette question, je me dis que les joueurs ont envie de performer, d’être bons, qu’on termine sur une bonne note, que cette première partie de saison se termine mais comme on est en train de le faire. On verra au fur et à mesure du match ce qu’il se passe.

Mandanda : Ça va être sa 3e coupe du Monde, il est connu et identifié par le staff des Bleus. Ils connaissent ses qualités, c’est sûr que de jouer a forcément été un plus pour lui, de bien jouer. Je suis heureux pour lui, c’est un compétiteur, un garçon qui travaille beaucoup et nous a apporté beaucoup par ses qualités de gardien, par ce qu’il dégage. On est tous très heureux pour lui. Je crois que c’est la marque des champions de toujours vouloir aller plus loin, plus haut. Ceux qui vont participer à la coupe du Monde, c’est toujours important de se montrer de manière positive. Je pense que le sélectionneur regarde les matchs, le comportement des joueurs. Si vous êtes performants, vous avez plus de chances d’être sélectionnés, puis d’être titulaire en sélection. (…) Numéro 2 ? Il faut poser la question au sélectionneur. D’après ce que j’ai compris ce serait plutôt numéro 2. Il remplacerait numériquement Mike Maignan, mais je n’ai pas d’autres infos.

Terrier absent de la liste : Il y avait beaucoup de monde devant. Ce sont des choix, il y a 70 millions de sélectionneurs et je ne veux pas en faire partie. Oui, j’en ai discuté avec lui ce matin. Il l’a pris avec beaucoup de lucidité. Il y a beaucoup de très bons joueurs devant. C’est certainement le secteur de jeu où il y a les meilleurs joueurs, mais il est motivé pour intégrer la sélection l’année prochaine. Pour lui aussi, c’est de continuer sa progression, montrer sa régularité, être performant comme il l’est depuis bientôt deux ans ici. Forcément un jour, il sera récompensé.

Doku à la coupe du Monde : Je pense que c’est une bonne chose. Il a vécu des moments difficiles. Quand vous êtes blessés, que vous rechutez, vous êtes parfois un peu seul. Ça va lui faire énormément de bien. Il aura lui aussi certainement le temps de se montrer avec la sélection, avoir du temps de jeu qu’il n’a pas forcément eu jusqu’à maintenant. C’est une très bonne nouvelle pour lui comme pour Arthur, comme pour tous ceux qui sont sélectionnés. Je les féliciterai tous demain, j’attendais d’avoir les listes.

Fatigue du groupe : Je ne dirai pas fatigué car on pense tout de suite à l’aspect physique. Je ne pense pas que ce soit l’aspect physique. L’enchainement des matchs, avec le stress, la tension, l’obligation de résultats fait que parfois mentalement vous avez moins de concentration, de fraicheur mentale qui rejaillit sur l’aspect, tactique, technique, physique. Mais on est prêts physiquement, c’est sûr. Cette semaine nous a fait du bien. Elle nous a permis d’avoir un peu de repos, les joueurs ont pu faire autre chose que faire du foot, parler foot, s’entraîner. On a eu une semaine un peu plus répartie sur la charge de travail et je pense que ça nous fait énormément de bien. Ça pompe beaucoup d’énergie, les matchs, les déplacements, plein de choses.

Larnaca / Lille accidents : Je ne sais pas, on verra ce qu’il se passe samedi. Contre Larnaca, il y avait eu beaucoup de changements aussi. C’est toujours difficile d’avoir des repères, être toujours aussi performants, même si ça ne se joue pas à grand chose. Dimanche on a été davantage en difficulté au niveau tactique et technique. On a travaillé par rapport à ça. Mais ce que je trouve plutôt positif, c’est que malgré tout, on a réussi à arracher un point avec des valeurs un peu différentes de celles affichées d’habitude, mais importantes pour le très haut niveau. On ne peut pas toujours être performants et gagner. Il faut aussi savoir prendre des points quand on est parfois un peu moins bons. Un signe ? Non, mais je vois une progression de mon équipe sur la gestion de ces moments là, sur les temps faibles, des moments difficiles qu’on traverse mieux que l’année dernière et où on arrive à avoir une réaction. On était menés 1-0 et fortement bousculés et on a su se remettre dedans et revenir au score, s’accrocher au match qui a été très dur à gérer.

Manque de solidité face à Lille : Il y a beaucoup de situations, mais on n’a pas lâché. Peut-être que la réussite qu’on a eu, on l’a mérité. On n’a que ce qu’on mérite, et s’il y a des tirs sur les poteaux, c’est peut-être qu’on a suffisamment fermé un angle pour que le joueur ait moins de place pour frapper dans le but. Steve a aussi fait ce qu’il fallait pour nous préserver, c’est aussi pour ça qu’on l’a fait venir. C’est sûr qu’on préfère maitriser les matchs, être bons et gagner. Il faut aussi savoir prendre ce genre de points qui en fin de saison pourra être très important, et on ne se rappellera plus du contenu.

Bourigeaud : Quand je suis arrivé, il avait pas mal de responsabilité dans le vestiaire. Sa saison dernière, exceptionnelle, lui a certainement donné encore plus de confiance sur le terrain mais aussi en dehors pour avoir ce rôle d’un des leaders. Mais avant mon arrivée, il avait déjà une place importante dans le groupe.

Chakhtior Donetsk : Je n’aime pas dire bon ou mauvais tirage. On ne sait jamais. On maitrise rien, on prend. On connait les conditions dans lesquelles les Ukrainiens s’entraînent en ce moment. C’est quand même une équipe rodée à la Champions League depuis beaucoup d’années, qui a très bons joueurs. Il faudra être très vigilant, à 100%, à notre meilleur niveau pour espérer passer.

Bilan de la première partie de saison : Il reste un match. Après ce match j’espère qu’on aura 3 points supplémentaires, et on pourra dire qu’on a fait une très très bonne première partie de saison en championnat et coupe d’Europe. Pour l’instant on a fait une bonne partie de saison. En termes de points, c’est mieux que la saison dernière, et certainement encore mieux que beaucoup de saisons. Mais en terme de jeu, on a fait de très bonnes choses même si on reste sur deux matchs un peu moins aboutis. Maintenant il faut bien terminer la première partie de notre travail, et prendre trois points samedi, ce qui ne sera pas facile face à une équipe joueuse.

Toulouse : J’attends qu’on soit plus relâchés. J’ai trouvé mon équipe un peu crispée à Lille, peut-être par l’évènement ou le match moyen qu’on avait fait face à Larnaca. J’attends qu’elle retrouve la confiance qui donne beaucoup de possibilités dans le jeu et d’exprimer ses qualités comme on l’a fait la plupart du temps. Notre contre-pressing a été désorganisé à Lille. On n’a pas fait les choses ensemble quand on a voulu presser ou jouer avec le ballon. J’attends qu’on retrouve ce qui fait notre jeu.

Retour en 4-4-2 : Peut-être, mais je ne pense pas que ce soit un problème de système. C’est plus dans l’animation où on n’a pas été très bons.

Préparation à la trêve : C’est pratiquement une préparation d’avant-saison pour ceux qui ne seront pas à la coupe du Monde car on aura six semaines de coupure entre Toulouse et Reims. On verra ce qu’il se passe après.

Coupe du Monde : Je la suivrai à la télé, tranquillement.

Rennes bat des records : Une chose me plait, on marque beaucoup de buts. Ce n’est pas de battre des records, c’est d’avoir une équipe qui marque des buts, se crée des occasions, produit du jeu. On ne court pas après les records, ce qui est important c’est d’atteindre les objectifs qu’on nous fixe. Je constate qu’on est mieux encore que la saison dernière en terme de points, au moins au même niveau en terme de jeu, et individuellement beaucoup de joueurs progressent aussi. Le nombre de sélectionnés le montre, et c’est important pour mon staff et moi.

Xeka-Ugochukwu : J’ai trouvé que Lesley avait fait un bon match. Dans notre positionnement, avec ce milieu à trois avec Flavien, on n’a pas trouvé de bons repères, les bonnes positions pour être meilleur techniquement, collectivement que ce qu’on a fait.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.