13 avril 2024 | à 07h01

Stade rennais - Toulouse : Quels objectifs de fin de saison pour Rennes ?

À 6 matchs de la fin de la saison, les objectifs du Stade rennais sont difficilement lisibles, à l’image de la Ligue 1.

Stade rennais - Toulouse : Quels objectifs de fin de saison pour Rennes ?

Julien Stéphan avait donné rendez-vous après Monaco pour y voir plus clair. Au coeur d’une série prolifique en janvier-février-mars, l’entraineur n’avait pas souhaité affirmer clairement l’objectif de son équipe, quelle place était réellement visée. L’intervalle actuel entre Monaco et Toulouse représentait donc le bon moment pour afficher un peu plus publiquement les véritables ambitions du SRFC sur cette fin de saison. Mais à l’image de la conjoncture, tout reste encore bien flou.

Pas dos au mur

Après 3 défaites consécutives dont deux en Ligue 1, Rennes doit réagir dans son Roazhon Park qu’il retrouve pour la première fois depuis un mois. Face à un Toulouse 11e au classement, à 6 points du SRFC, Rennes part favori et la victoire semble obligatoire. Chaque journée de ce championnat 2023-2024 réserve son lot de surprises, mais à 6 journées de la fin, Nice, Lens, Reims, Marseille, Rennes et Lyon, dans cet ordre, se tiennent en 6 points.

À écouter Julien Stéphan, c’est déjà une bonne nouvelle. En début de conférence de presse jeudi, le coach a souhaité remettre « en perspective » la situation actuelle. « Si j’essaye de refaire l’historique de tout ce qu’il s’est passé dans la saison, je peux évoquer ce qu’il s’est passé à partir de fin novembre. Il y a eu un message passé qu’il n’y avait pas de honte à revoir ses objectifs initiaux. Ça avait été partagé par tout le monde et unanimement reconnu, d’avoir la lucidité de pouvoir dire ça. Et quelque part je pense qu’à ce moment là il n’y avait plus beaucoup d’attentes ou si ce n’est celle de sortir le plus vite possible de la zone dangereuse. Ce qui a re-suscité de l’attente c’est la série de janvier-février-mars. Tant mieux, ça veut dire qu’il y a eu une série fantastique pour se repositionner ».

Quelques minutes après lui, Benjamin Bourigeaud rappelait encore la nécessité de « ne pas oublier d’où l’on vient ». Pour aller où ? "Il faut que ça nous porte, j’espère que ça va nous porter, c’est indispensable" rappelle Stéphan. « Je ne dirai pas dos au mur, mais conscient encore de ce qu’il y a à jouer, conscient de l’opportunité », résume t-il. « Il y a 5 clubs qui vont se battre entre la 5e et la 10e place, et on en fait partie ».

L’Europe, mais laquelle ?

Ce qu’il y a de plus clair, et de plus logique pour un club qui la joue depuis 6 ans, c’est la volonté du Stade rennais de retrouver la saison prochaine la coupe d’Europe. La Ligue des Champions semble s’être définitivement envolée, et la Ligue Europa ne sera plus accessible par la Coupe de France pour Rennes. La Ligue Europa Conference est la plus à portée, mais Julien Stéphan commence déjà à préparer le terrain.

« J’ai un peu de mal avec ce terme de « sauver la saison », pose le technicien. « Je pense qu’un projet ce n’est pas une saison mais plusieurs. C’est une vision plutôt moyen long terme. Il y a beaucoup de gros clubs qui ont passé des saisons sans coupe d’Europe. Je pense à Monaco dernièrement, Lyon ça leur est arrivé plusieurs fois. Lille aussi récemment. Ça n’empêche pas dans la construction du projet de rester cohérent ».

Car c’est aussi une autre réalité à laquelle les supporters rechignent logiquement à faire face, le SRFC pourrait ne pas être européen pour une 7e année consécutive. « Nous croyons en nous », a assuré Bourigeaud. « On se donnera les moyens de faire le maximum pour obtenir ce que l’on souhaite en fin de saison, en tout cas le minimum qu’on puisse avoir ». Il reste 6 matchs pour être fixés.

Vos réactions (12 commentaires)Commenter
Rodighiéro 6513 avril à 09h24

Quoi qu’il arrive, la saison est en grande partie ratée. Les manques récurrents affichés dés aout n’ont pas été comblés, le régime de la douche Ecossaise nous a été servi régulièrement. Alors l’Europe ou pas ! pour y faire quoi de la figuration comme d’ab ! si le progrès ce serait enfin de sortir des poules autrement qu’a la deuxième place, cela en vaut il la peine ? Car Rennes n’est pas un club qui sait faire du football de haut niveau, rien n’est fait dans sa gestion et son engagement pour y arriver. le grand progrès c’est de s’être installé depuis (en gros 25 ans) en Ligue 1, s’il en faut autant pour rivaliser en coupe d’Europe, nous ne sommes pas sortis de l’ auberge !

campesien3513 avril à 09h59

Soyons optimistes, finir à la 6 ème place grâce aux résultats erratiques des équipes devant le Stade au classement que nous constatons depuis quelques journées.

solos13 avril à 10h09

et voilà ! évidemment stephan nous sert une évidence un projet sur plusieurs saison. Ceux qui réclame toujours des changements d’entraineurs à la hâte en sont pour leur grade. Évidemment que faire grandir le stade rennais veut dire le faire grandir avec un entraineur constant et le stade rennais devra passer par le fait de maintenir un entraineur.

Trazoum13 avril à 10h32

Il ne faut pas se voir trop beau. Déjà l’année dernière a été miraculeuse, Monaco avait 8 points d’avance sur nous à 4 journées de la fin et Lille nous a laissé passer devant à la dernière journée. Avoir de la chance comme ça 2 années de suite serait bien payé.
Rennes doit tenter de se qualifier en Europe chaque saison. Europa League c’est bien, la conférence est un peu fade mais c’est mieux que rien. Par contre je n’ai jamais compris pourquoi parler de League des Champions. Notre niveau c’est 16ème d’Europa League, ce qui est déjà pas mal.
En cas de saison blanche, ce ne sera pas une catastrophe non plus, ça permettra de faire le ménage et de repartir sur quelque chose de plus solide (notamment en défense).

Marcel Loncle13 avril à 10h57

Bien d’accord avec solos et campésien35. Il est de notoriété publique que le recrutement a été complètement foiré mais il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. La performance du club sur le long terme demeure très appréciable et il devra en être de même pour l’avenir. C’est de cet objectif dont Julien Stephan parle. Vouloir rivaliser avec Liverpool ou le Real Madrid ne sera jamais l’ambition du SRFC. Il faut savoir garder les pieds sur terre, les petits gars.

CondateFan13 avril à 11h01

Comme le dit le vieux pensif un brin poncif, à moins que ce ne soit l’inverse, mais admettons : il faut prendre les matchs les uns après les autres. Tu l’as dit bouffi. Et donc se fixer un objectif à très court terme, c’est à dire ce match contre Toulouse, ce soir. Et rien de tel que l’équipe de la ville rose au Roazhon Park pour voir la vie en rose du côté de Rennes. Car à domicile, le SRFC affiche une serie impressionante de six victoires pour un seul match nul contre le TFC. Plutôt de bonne augure, non. D’autant plus que, comme dit encore le vieux pensif : quand TFC un jour, t’étonnes pas si on te botte le c.l le lendemain. Oui, bon, ou ce soir en l’occurrence. Ce qui ramènerait nos rennais à un petit point de Lens et plus que jamais dans la course à la sixième place. En tout cas aujourd’hui, et de l’avis même du vieux pensif, l’important c’est les trois points.

renan13 avril à 11h28

la C4 serait déjà bien, et on pourrait viser 1 quart ou demie.

Lolo 13 avril à 13h35

Même la ligue conférence était trop élevée pour ce groupe de joueurs moyens

Mordelles bas 13 avril à 14h00

Quels objectifs ? La politique du club est claire depuis presque 30 ans maintenant, former des jeunes mais à peine arrivés à maturation on les vends ; ne pas faire trop de bruit ; essayer d être dans la première du tableau et basta... Gagner des titres c est trop demander , il faut de l énergie pour ça , c est trop fatigant et contraignant. A rennes les boss ont comme seul objectif la tranquillité.

Marane 13 avril à 14h02

De l ambition au stade rennais ? Pourquoi, il y en a déjà eu dans ce club ? MDR

Amarouge13 avril à 14h42

Heureusement il y a quelques équipes qui piétinent comme Rennes. Profitons en pour engranger 3 points. Allez tous à fond ce soir.bon match a tous.

Pertre13 avril à 19h34

Donc pas dos au mur….Apres l’équipe peut dépasser le mur du son…très hypothétique…..Elle peut aussi allez tout simplement dans le mur….on l’a déjà connu en novembre avec le déserteur….

Apres la défaite de Lens et celle de Reims ce soir….C’est une aubaine a ne rater sous aucun prétexte meme si cette équipe on le sait ne supporte pas la pression….

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.