7 mai 2005 | à 12h03

Un match nul qui n’arrange personne

Alors que Marseille s'était incliné face à Caen (3-2) un peu plus tôt dans la soirée, l'occasion était bonne pour les Rennais de dépasser les Phocéens et leur prendre la 4ème place, qualificative pour l'UEFA. Mais c'était sans compter sur une équipe de Monaco, qui vient prendre le point du match nul Stade de la Route de Lorient. Les « Rouge et Noir » reviennent à un point de l'OM, et restent ainsi au contact.

La feuille de match

Stade Rennais 0 - 0 AS Monaco
- 35ème journée du Championnat de France de Ligue 1 - Orange
- Samedi 7 Mai 2005 à 20h00

- Stade de la Route de Lorient
Affluence : 29 085 spectateurs

- Temps ensoleillé (11°C)
- Pelouse en bon état

Arbitre : Hervé Piccirillo

Cartons jaunes : Adailton (19ème) pour le Stade Rennais ; Squillaci (23ème), Zikos (52ème) pour Monaco.

Stade Rennais FC : Isaksson - Barbosa, Ouaddou, Adailton, Jeunechamp - Bourillon, Didot - Maoulida, Källström, Monterrubio - Frei.

AS Monaco : Roma, Evra, Givet, Modesto, Rodriguez (cap.), Squillaci, Bernardi, Plasil, Zikos, Camara (Chevanton, 55ème) et Saviola (Kallon, 85ème).

Statistiques

Stade Rennais : 5 frappes, dont 1 cadrée
Monaco : 8 frappes, dont 3 cadrées

Les échos du match

Observateurs : des émissaires de Tottenham, Torino, Strasbourg et du Mans mais aussi le sélectionneur national Raymond Domenech ont pris place dans les tribunes du Stade de la Route de Lorient.

“Rien à perdre tout à gagner” : c’était la banderole déployée par les supporters du Roazhon Celtic Kop, comme pour prévenir les Rennais de ne pas se crisper du fait de l’enjeu en début de match...

Conférence de presse : une conférence de presse était organisée au "Rouge et Noir Café" à 18h30, à l’occasion du nouveau nom de la tribune Vilaine, désormais appelée tribune "Conseil Général d’Ille-et-Vilaine". Jean-Louis Tourenne, président du Conseil Général, était présent.

L’anecdote : nominé aux trophées UNFP dans la catégorie du meilleur joueur de Ligue 1, Frei a reçu une convocation pour celle du meilleur... gardien ! Une erreur qui lui a valu quelques plaisanteries de ses partenaires et notamment de Monterrubio : « c’est normal qu’ils se trompent, Alexander passe sa vie dans les surfaces de réparation ».

Les joueurs : une défense centrale impériale

Isaksson : à l’image de sa défense centrale, il fut solide et appliqué. Son arrêt de grande classe face à Chevanton (70ème) et la sûreté pourtant inhabituelle de ses relances au pied suffisent à qualifier son match de bon.

Barbosa : pour sa première titularisation de l’année, il a dû jouer à un poste d’arrière droit qui ne l’a guère inspiré. Malmené par Evra en début de match, il est tout de même parvenu à se ressaisir au fil de la rencontre. Quelques montées infructueuses.

Jeunechamp : efficace défensivement, le capitaine rennais a en revanche eu plus de difficultés à faire la différence lors de ses nombreuses incursions dans le camp monégasque. Et ce n’est pas l’envie qui lui a manqué.

Adailton : très bon match d’Adi. Bien que ses clients ne soient pas de taille, sa prestation dans le jeu aérien est à signaler. A laissé très peu d’espaces aux attaquants monégasques mais a parfois pêché dans la relance.

Ouaddou : il a formé avec Adailton un rempart infranchissable. Véritable "tour de contrôle" rennaise, le Abdès de ce match n’avait rien à voir avec celui de l’aller. Rassurant.

Didot : quelle énergie ! Il s’est dépensé sans compter et a une nouvelle fois fait preuve de beaucoup d’activité. Moins en réussite dans le jeu court qu’à l’habitude, le Paimpolais reste cependant le lien préféré des rennais entre la défense et l’attaque.

Bourillon : complémentaire de Didot. Très bon de la tête, il a soulagé le milieu de terrain rennais parfois mis à mal par les Monégasques et s’installe peu à peu comme un titulaire à part entière.

Maoulida : l’envie n’a pas suffi. Bon débordement suivi d’un centre précis sur Monterrubio (6ème) et un face à face manqué devant Roma (64ème). Généreux mais maladroit.

Monterrubio : une première frappe en début de match dans les nuages (6ème), une autre en fin de partie... qui a pris le même chemin (91ème). Sous les yeux de Raymond Domenech, "Rubio" n’a pas livré son meilleur match offensivement. Aucun centre comme il en a le secret mais cela s’explique en partie par son positionnement davantage défensif.

Källström : sans doute le Rennais le plus dangereux offensivement. Distille les ballons comme celui qu’il offre à Maoulida (64ème) ou encore à Frei (82ème) malheureusement signalé hors-jeu. Revenu bas chercher ses ballons, Kim a fait preuve de beaucoup de volonté et d’un physique impressionnant.

Frei : aucune occasion à se mettre sous la dent, trop court sur un ballon de Källström devant Roma (91ème). Le buteur s’est souvent retrouvé dos au but avec des issues plus ou moins heureuses comme lorsqu’il a trouvé parfaitement Maoulida dans la profondeur pour ce qui a été la plus belle action rennaise (6ème) ou au contraire, quand il a rendu le ballon dans les pieds d’un monégasque.

Par roy keane

Réactions

Laszlo Bölöni (entraîneur du Stade rennais) : « C’était un match avec de la tension. Et mes joueurs l’ont ressenti. On a fait un match sérieux, on apprend. On a quand même raté l’occasion d’être quatrième et c’est un peu frustrant. Je pense que mes joueurs peuvent hausser leur niveau de jeu de 10 à 15%. »

Toifilou Maoulida (attaquant du Stade Rennais) : « C’est un très bon match nul. Monaco a été très costaud défensivement. J’ai eu une belle occasion, malheureusement elle était sur mon pied gauche, et je l’ai ratée. On n’a pas à rougir de ce match. Maintenant, si Marseille fait un faux-pas, on peut leur prendre la quatrième place. »

Didier Deschamps (entraîneur de l’AS Monaco) : « C’est un bon point. On était venu pour gagner, mais c’est difficile à Rennes. C’est moins bon si on pense à la deuxième place car Lille a battu Paris. On est à trois points de Lille. On s’éloigne un peu. Mais on va se battre pour s’accrocher. »

Julien Rodriguez (défenseur et capitaine de l’AS Monaco) : « C’est un bon résultat à l’extérieur. Rennes est une équipe difficile à jouer chez eux. On laisse Rennes à 6 points derrière nous. Notre objectif reste la deuxième place. »

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.