Jean Vincent

Jean Vincent

Jean Vincent est l’une des grandes figures de l’histoire du football français, que ce soit en tant que joueur ou en tant qu’entraîneur. Lorsqu’il foule les terrains, Vincent est un élégant attaquant, qui évolue préférentiellement sur l’aile gauche. Aussi bien à Lille qu’avec Reims ou qu’en équipe de France, il se taille un palmarès impressionnant, qui compte quatre titres de champion, trois coupes de France, une finale de Coupe d’Europe des clubs champions, et une place de troisième de la Coupe du monde 1958.
Bardé de trophées, il se lance au milieu des années 1960 dans une carrière d’entraîneur. D’abord avec Caen, au niveau amateur, puis en Suisse, avant une première expérience en D1 avec Bastia. Vincent entraîne ensuite Lorient pendant quatre ans en deuxième division, avant de faire un saut de puce en prenant en main le FC Nantes en 1976.
À Nantes, il prend la relève du mythique José Arribas, fondateur du fameux « jeu à la nantaise ». Avec Coco Suaudeau comme adjoint, Jean Vincent en intègre rapidement les préceptes, étant lui-même un adepte du jeu offensif. Les résultats suivent également, avec deux nouveaux titres de champion et une Coupe de France.
Après six années chez les Canaris, Vincent choisit un nouveau défi en devenant sélectionneur du Cameroun, qu’il mène durant la campagne du Mondial espagnol, en 1982. Cette mission achevée, il est débauché par le Stade rennais qui vient de remercier Pierre Garcia. C’est une mini-révolution chez les « Rouge et Noir », Vincent devenant le premier entraîneur de l’équipe première n’ayant jamais été joueur au club depuis cinquante ans. Les résultats viennent pourtant rapidement, et le Stade rennais, à l’issue d’une saison presque parfaite, remonte dans l’élite après six saisons au purgatoire.
Malheureusement, la suite est moins concluante. En D1, l’équipe sombre, et Vincent n’est pas conservé à l’été 1984. Il s’exile alors au Maroc, où il obtient de bons résultats avec le Wydad Casablanca, avant de devenir sélectionneur de la Tunisie. Quittant le métier d’entraîneur à la fin des années 1980, il dirige pendant plusieurs années des stages destinés aux jeunes footballeurs, avant de prendre sa retraite en 1995. Il meurt en août 2013.

Nom : Vincent

Prénom : Jean

Poste : Entraîneur

Nationalité : Française

Date de naissance : 29/11/1930

Lieu de naissance : Labeuvrière (Pas-de-Calais)

Date de décès : 13/08/2013

Lieu de décès : Saint-Nazaire (Loire-Atlantique)

International : Équipe de France (46 sélections, 22 buts)

Carrière :

Joueur :
ES Labeuvrière (1943-1946)
US Auchel (1946-1950)
Lille OSC (1950-1956)
Stade de Reims (1956-1964)

Entraîneur :
Stade Malherbe de Caen (1964-1967)
FC La Chaux-de-Fonds (Suisse, 1967 - novembre 1970)
SC Bastia (mars 1971 - novembre 1971)
FC Lorient (1972-1976)
FC Nantes (1976 - mars 1982)
Sélectionneur du Cameroun (mars 1982 - juillet 1982)
Stade rennais FC (1982-1984)
Wydad Casablanca (Maroc, 1984-1986)
Sélectionneur de la Tunisie (1986-1987)

Palmarès :

En tant que joueur :
Champion de France en 1954 avec Lille, en 1958, 1960 et 1962 avec Reims
Vainqueur de la Coupe de France en 1953 et 1955 avec Lille, en 1958 avec Reims
Vainqueur du Challenge des champions en 1958 et 1960 avec Reims
Troisième de la Coupe du monde en 1958 avec la France
Finaliste de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1959 avec Reims
Finaliste de la Coupe latine en 1951 avec Lille
Finaliste de la Coupe Drago en 1954 avec Lille

En tant qu’entraîneur :
Champion de France en 1977 et 1980 avec Nantes
Champion du Maroc en 1986 avec le Wydad Casablanca
Vainqueur de la Coupe de France en 1979 avec Nantes
Champion de France de Division 2 en 1983 avec Rennes

- Source photo : srfc.frenchwill.fr

Jean Vincent : ses dernières actualités