La victoire en Coupe Gambardella en 2008

La joie des jeunes rennais Photo Fédération française de football Après 1973 et 2003, le Stade Rennais remporte sa troisième Coupe Gambardella avec une génération emmenée par les Samuel Souprayen, Damien Le Tallec, Yacine Brahimi ou encore Yann M'Vila. Une finale sans suspense face à Bordeaux (3-0) sera venue couronner un parcours durant lequel les Rennais n'auront encaissé aucun but, mais seront passés par deux fois par la loterie des tirs au but.

Le parcours

  • 64es : Mondeville 0 - 4 Stade Rennais (buts : Brahimi, Lasimant (2) et Camara)
  • 32es : Angers 0 - 0 Stade Rennais, 4-5 tab
  • 16es : Stade Rennais 0 - 0 Niort, 4-3 tab
  • 8es : Santes 0 - 9 Stade Rennais (buts : Le Tallec (5), Lasimant (2), Brahimi et M’Vila)
  • Quarts : Lyon 0 - 1 Stade Rennais (but : Le Tallec)
  • Demies : Stade Rennais 2 - 0 Strasbourg (buts : Lasimant et Le Tallec)
  • Finale : Stade Rennais 3 - 0 Bordeaux (buts : M’Laab, M’Vila et Le Tallec)

Joueurs ayant participé au parcours victorieux

- Gardiens : Aurélien-Emmanuel Hérisson et Florent Petit
- Défenseurs : Guillaume Heinry, Maxime Le Marchand, David Louhoungou, Gilbert Manier, Giovanni Oliveri, Samuel Souprayen et Kévin Théophile-Catherine
- Milieux de terrain : Yacine Brahimi, Gaëtan Caro, Yann M’Vila et Vincent Pajot
- Attaquants : Abdoul Razzagui Camara, Frank Julienne, Yohann Lasimant, Damien Le Tallec, Hicham M’Laab et Yoan Pivaty

La fiche de la finale

Stade Rennais 3 - 0 Girondins de Bordeaux
Coupe Gambardella, Finale
Samedi 24 mai 2008, Saint-Denis

- Buts : M’Laab (21e), M’Vila (30e) et Le Tallec (76e) pour le Stade Rennais

- Stade Rennais : Petit - Théophile-Catherine, Louhoungou, Souprayen (cap), Le Marchand - M’Vila, Pajot, Brahimi (Caro, 77e) - Lasimant, Le Tallec (Pivaty, 86e), M’Laab (Camara, 64e).

- Girondins de Bordeaux : Meslien - Esor, Lasne (cap), Gaston (Seck, 66e), Saunier, Blonbou, Krychowiak, Sertic, Saivet, Insou (Gueye, 60e), Obertan.

Résumé

JPEG - 51.5 ko
Hicham M’Laab, auteur de l’ouverture du score
Photo Fédération française de football

Cinq ans après la génération des Briand, Bourillon, Faty et autres Gourcuff, le Stade Rennais a remporté la troisième Coupe Gambardella de son histoire en surclassant les Girondins de Bordeaux en finale au Stade de France (3-0).

Emmenés par leur capitaine Samuel Souprayen, les jeunes rennais (nés en 1989 et 1990) se sont tranquillement imposés face à une équipe girondine pourtant renforcée par Gabriel Obertan (26 apparitions en L1 cette saison).

Une équipe rennaise très soudée et très agressive au pressing n’aura pas laissé les Girondins voir le jour. La différence était faite en première mi-temps. À la 21e minute, Damien Le Tallec lancé en profondeur temporisait, transmettait à Yacine Brahimi qui fixait la défense adverse puis servait Hicham M’Laab. Ce dernier effaçait son adversaire direct d’un crochet pour enchaîner par une frappe pleine lucarne (1-0).
Neuf minutes plus tard, le Stade Rennais faisait le break suite à un corner repoussé. Yann M’Vila récupérait le ballon aux trente mètres avant d’adresser une frappe surpuissante dans les buts de Meslien (2-0).

Sans se déconcentrer, les Rennais continuaient de jouer leur jeu face à des Bordelais sans ressources. Suite à un débordement de Yohann Lasimant, Damien Le Tallec inscrivait un troisième but synonyme de victoire à un quart d’heure de la fin du match (3-0, 76e).

Une victoire incontestable qui vient clore un parcours sans faute des Rennais lors de cette Coupe Gambardella 2008 qui les aura vu marquer 19 buts en 7 matches, sans en encaisser un seul. On se souviendra néanmoins qu’en 32es et en 16es de finale, les "Rouge et Noir" auront frôlé l’élimination en se remettant à la loterie des tirs au but.

source

Réactions

Laurent Huard :
« On a essayé de dédramatiser cet évènement dans la préparation du match. Lors des dix premières minutes, les deux équipes étaient un petit peu crispées et on a pris peu à peu l’ascendant. On a fait preuve de maturité et de sens collectif. On était largement supérieur à notre adversaire du soir. L’objectif était d’être aussi costaud comme on a pu l’être depuis le départ et surtout prendre du plaisir. Les trois buts inscrits qui ont été inscrits l’ont prouvé. On a eu des difficultés au départ mais à l’arrivée on a créé une vraie équipe. Cette victoire est le fruit d’un travail collectif. Cela restera un très beau souvenir et on remercie les gens du club qui ont fait le déplacement jusqu’au Stade de France ».

Patrick Rampillon :
« Il y a une satisfaction dans le contenu et une joie immense pour tout le club et tout ceux qui ont œuvré. C’est une belle récompense pour les joueurs et le staff. C’est bien d’avoir gagner cette compétition et maintenant j’espère qu’on en verra plusieurs d’entre eux évoluer en Ligue 1 dans les années à venir. J’espère qu’ils retiendront cette expérience et s’en serviront pour le très haut niveau ».

JPEG - 86.5 ko
Tour d’honneur pour les « Rouge et Noir »
Photo Fédération française de football

Abdoul Razzagui Camara :
« C’est énorme. C’est l’aboutissement de ce que l’on fait depuis plusieurs années. Aujourd’hui, on avait un collectif vraiment fort. La pression, je l’avais à la causerie. Je ne l’avais plus lorsque je suis rentré en jeu. On a maîtrisé la première mi-temps et on a tué le match avec deux buts. Le troisième but est venu tout seul. C’est aussi une fierté de ne pas avoir pris de but dans cette compétition ».

Maxime Le Marchand :
« On a réussi à marquer tôt. Après on était encore plus motivé pour conserver le score. Au début, on a eu un peu de mal mais c’est normal dans un pareil stade. Ce n’était pas évident mais on a bien réussi à gérer quand même. Quand on a commencé à jouer, on n’avait plus de pression. Ce match sera un grand souvenir ».

Damien Le Tallec :
« J’avais hâte de jouer cette finale. On est mieux rentré dans le match que Bordeaux. On a réussi à marquer en premier et les buts se sont enchaînés. On a mérité notre victoire. C’est exceptionnel de gagner un trophée au Stade de France ».

Yacine Brahimi :
« Cela fait vraiment plaisir de gagner cette finale, surtout au Stade de France. Avec les autres joueurs de l’équipe, on s’est fait très plaisir. Moi-même, je me suis senti très bien sur le terrain. Sur ce match, il n’y a pas photo. Le 3 à 0 est logique. C’est la victoire de tout un groupe ».

Florent Petit :
« Pour l’instant je ne réalise pas trop ce qui nous arrive. Gagner une Coupe Gambardella au Stade de France, c’est impressionnant. L’équipe a fait un très gros match et je n’ai pas eu grand-chose à faire. C’est une grande satisfaction de n’avoir pris aucun but dans cette compétition. On est monté en régime tout au long de la Gambardella ».

Hicham M’Laab :
« On a réussi à se mettre en confiance mutuellement. Pour ma part, c’est bien d’avoir marqué mais le plus important c’est la victoire. C’est le collectif qui compte avant tout. On a mis les individualités de côté et on les a mis au service de l’équipe. Au fur et à mesure de la compétition, on a compris ce qu’était les fondamentaux d’une équipe ».

source : site officiel