Scores Rennes en direct
15 mai 2024 | à 20h57

DÉCRYPTAGE : la fin d’une stratégie sportive pour le SRFC ?

À un virage de son histoire récente, le Stade rennais va devoir tirer les leçons de l’échec de la saison 2023-2024, où la stratégie sportive misant majoritairement sur les jeunes pourrait avoir montré ses limites.

DÉCRYPTAGE : la fin d’une stratégie sportive pour le SRFC ?

Décrocher une qualification en Ligue des Champions avec une équipe jeune, pleine de joueurs à potentiel, en s’appuyant sur la formation et sur des recrues du même âge. Voilà peut-être en une phrase comment résumer la stratégie sportive du Stade rennais ces dernières années, et particulièrement cette saison. Si la qualification en coupe d’Europe avait été validée parfois à pas grand chose ces deux dernières saisons, pour celle-ci le SRFC s’est pris les pieds dans le tapis. Rennes ne sera pas européen en 2024-2025, pour la première fois depuis 2018. De quoi bouleverser la stratégie sportive ?

L’argument de la vente

Commençons par un constat : le parti pris de miser sur la formation et les jeunes a depuis l’arrivée de Florian Maurice bénéficié au Stade rennais, au sens strict du terme. Eduardo Camavinga (31M€), Mathys Tel (20M€) ou Lesley Ugochukwu (27M€) ont permis ces 3 dernières années au Stade rennais de récolter les fruits du travail de la formation. Ajoutons-y Jérémy Doky (60M€), et le SRFC a également pu tirer profit d’un recrutement en post-formation. En 3 ans, sur ce segment seulement, Rennes a engrangé quelques 138M€ en misant sur les jeunes.

Si ce sera sûrement le cas avec Désiré Doué cet été, dont le club estime l’indemnité de transfert comprise entre 40 et 50 millions d’euros, le réservoir prolifique du club breton tend à se vider. Parmi les générations futures garnissant le centre de formation il faut le dire, la qualité n’est pas la même, tout comme celle du niveau de jeu des équipes parfois, et le SRFC est loin de sortir une nouvelle fois le joyau espéré. Jeanuël Belocian et Jérémy Jacquet (génération 2005) sont à ce jour les derniers très bons potentiels du Stade rennais.

Cette stratégie correspond à l’époque. En 2024, les jeunes ont pris le pouvoir dans le football, et sont révélés de plus en plus tôt, veulent jouer le plus vite possible, et sont la principale garantie pour un club de générer du profit sur une indemnité de transfert. En ce sens, le SRFC version Florian Maurice apparait comme une expérience, un test, moderne, novateur, et peut-être un peu (trop) culotté. Le Stade rennais peut-il aller chercher chaque année plus haut en misant sur des joueurs de plus en plus jeunes ?

Des jeunes confortés cette saison

Cette saison, plusieurs d’entre eux ont été confortés dans un fauteuil où une concurrence plus vive n’aurait pas fait de mal. En charnière, Warmed Omari (24 ans) revenu de blessure et Arthur Theate (23 ans), ont eu comme concurrents Christopher Wooh (22 ans), et Jeanuël Belocian (19 ans). Sur les côtés, Lorenz Assignon (23 ans) a été installé numéro 1 suite au départ d’Hamari Traoré (31 ans), concurrencé par Guela Doué (21 ans), peu vu en pro. À gauche, Adrien Truffert (22 ans) n’a jamais douté face à Belocian puis Mahamadou Nagida (18 ans), nouveau venu en pro. Au milieu et en attaque pareillement, Désiré Doué (18 ans) s’est fait une place et pas Fabian Rieder (22 ans), ni Ibrahim Salah (22 ans), tandis qu’Arnaud Kalimuendo (22 ans) n’a pas eu trop à faire pour perdurer face à Bertug Yildirim (21 ans).

Au Stade rennais depuis 3 ans, l’équipe se compose pour un tiers de joueurs d’expérience, un tiers de jeunes du centre de formation, et un tiers de joueurs en post-formation. Ce cru 2023-2024 était un point de bascule, celui du passage des Rennais formés au club (Omari, Assignon, Truffert) de jeunes à cadres, ou presque. Car l’argument avancé en interne depuis quelques saisons est celui de la prise d’expérience au fil des matchs. À 22 ans, Adrien Truffert a joué 155 matchs avec Rennes, quand Warmed Omari en a disputé 93 à 24 ans. De jeunes du centre, Rennes voulait en faire des valeurs sûres de l’équipe première. Au terme d’un exercice raté, force est de constater que le déséquilibre était peut-être trop grand.

Un recrutement à repenser ?

L’échec est celui de toute une équipe, et difficile d’oublier les cadres (Bourigeaud, Mandanda, Santamaria, Terrier, Gouiri) ou les recrues (Le Fée, Blas) dans ce constat. Mais si l’évolution des jeunes du centre demande de la patience, faut-il continuer à recruter également des jeunes ? Aux Rennais attendus au tournant se sont greffés des joueurs de leur âge, du même niveau de post-formation qu’eux, venus d’autres clubs avec des ambitions de temps de jeu.

Jérémy Doku, Loïc Badé, Kamaldeen Sulemana, Dogan Alemdar, Arthur Theate, Christopher Wooh, Ibrahim Salah, Djed Spence, Bertug Yildirim, ils sont nombreux depuis 3 ans à avoir fait leur arrivée à Rennes avec un bagage temps de jeu assez léger. Cette stratégie pourrait avoir montré ses limites, et une réflexion sera menée en interne quant à sa continuité. Elle dépendra également de la continuité des hommes, ce projet reposant sur l’entente du trio formé par Florian Maurice, Denis Arnaud (directeur du centre de formation) et Philippe Barraud (directeur du recrutement des jeunes). Le directeur sportif n’était dimanche soir pas sur le départ, et on se dirigeait vers un statu quo de l’organigramme pour la saison prochaine. Mais dans le football tout va vite, très vite. À l’image des jeunes.

Vos réactions (45 commentaires)Commenter
Dodo 15 mai à 12h14

Peut on parler de véritable stratégie ?
Ou est la stratégie de dépenser plus de 10m€ pour la paire d’artistes Salade + Yildirim ?
Ou est la stratégie de conforter Omari qui n’a pas le niveau ligue 1 ?
Ce n’est pas de la stratégie c’est de l’incompétence
Les résultats sont la conséquence d’une absence de vision et de stratégie justement

Dodo 15 mai à 12h16

Pour info vous en ferez ce que vous voulez mais Saliba a 23 ans soit 1 an de moins qu’Omari
Gvardiol 22 ans…
Alors l’excuse de la jeunesse ça va 2 minutes

Lulu Berlu15 mai à 12h41

Très bon article de Thomas Rassouli.Sans concession aucune sur le mal rennais.
Puisse les dirigeants s’en inspirer pour tourner le dos à l’ancienne politique.Qui a étalé au grand jour ces limites cette saison !!

titi15 mai à 12h49

Oui bonne analyse mais on oublie un peu vite que Terrier n’a pas retrouvé son niveau cette année et que nous n’avons pas d’attaquant pour le remplacer.
« on se dirigerait vers un statu quo de l’organigramme » serait la preuve que l’on ne comprend pas vite les choses à Rennes...

TCP man 15 mai à 13h08

Un oubli dans la liste post-formation externe, Majer .

Rodighiéro 6515 mai à 13h13

La fin des fins la fin de je ne sais quoi , j’espère la fin de l’incompétence et l’aube d’un club vraiment professionnel. A « Dodo » le trop ou le trop peu de jeunesse, au foot ce n’est pas l’état civil ,mais l’expérience +le talent comparer Omari et Saliba ce n’est pas le bon exemple .

Cruyff 15 mai à 13h24

Je ne pense pas qu’i faut remettre en question la formation rennaise qui est une des meilleures en France avec Lyon. Par contre cette année certains étaient encore beaucoup trop tendre pour être titulaire. Si 1bon central de métier avait été recruté ainsi qu’un latéral droit on n’en serait pas là . G doué et Assignon ne savent pas défendre et belocian est trop léger. Il faut donc continuer à former des jeunes et essayer de les garder une ou 2 années de plus car je trouve qu’on les vent rapidement et pas très chers vu le potentiel de certains. C’est bien de se poser des questions pour l’avenir mais je pense que le problème depuis 2 ans c’est avant tout un problème de mauvais recrutement et d’autorité dans le club.

pascalou 15 mai à 13h42

L’excuse de la jeunesse ne tient pas la route,quand tu es bon tu es bon (camavinga ,dembele ,doué).
Là où le bas blesse c’est que nos jeunes sont moyens et il fallait pas sortir de saint Cyr pour le voir.
Truffert ne progresse pas ,doué G ne sait pas faire de contrôle, Omari est trop nonchalant et ainsi de suite.
Généralement dans une équipe tu as un jeune qui sort du lot ( nous c’est doué) et après on lui adjoint des gars expérimentés. On n’avait tout pour progresser et encore une fois les pieds dans le tapis,ce qui est récurrent au stade depuis des décennies.
Je ne comprends pas que la famille Pinault se contente d’une coupe de France en 26 ans alors qu’il y a un potentiel très élevé et des supporters supers.

Marcel Loncle15 mai à 14h02

Comme toujours rien n’est tout noir, rien n’est tout blanc. Tout est gris, d’un gris plus ou moins clair ou plus ou moins foncé. Cet article le montre bien. Il n’est pas du tout sûr que Florian Maurice soit mal vu par l’actionnaire. On ne sait pas. Nul n’a idée de sa véritable feuille de route. On ne connaît pas la stratégie du club en tant qu’entreprise. On ne la connaîtra jamais.

Lesaffre15 mai à 14h13

C’est dommage que Rennes ne se soit pas qualifié pour une coupe d’Europe, mais il faudrait pour la saison prochaine que l’équipe se renforce par des joueurs plus qualifiés que les jeunes qui sortent du centre de formation !

Korrigan15 mai à 14h22

A voir s’ils sont capables de changer de stratégie. Vu que l’équipe dirigeante semble reconduite, j’espère que c’est le cas.
Ce qui m’inquiète le plus dans cet article, c’est le néant annoncé en matière de future pépites au centre de formation...
Car si Rennes a bien progressé ces dernières années, c’est notamment grâce à cela...
C’est l’année prochaine qu’on va voir si Rennes fait partie des grands. le Stade s’est planté cette année, s’il est grand il doit être capable de remettre les pendules à l’heure l’année prochaine.
Merci au public, qui a été un vrai public, reconnu par la France entière. Il y a 10 ans, les médias comparaît le SRFC à un lounge club... désormais ce n’est plus le cas du tout. Bravo au public, Bravo au RCK derrière l’équipe même dans une année compliquée.

CondateFan15 mai à 14h24

La fin d’une stratégie sportive ?
Mais ça fait plus de vingt ans qu’on assiste au même mode de fonctionnement. Et le fameux modèle, souligné par Thomas Rassouli, qui consiste à avoir un tiers de joueurs d’expérience, un tiers de jeunes du centre de formation, et un tiers en post formation pour composer l’effectif de l’équipe première n’est autre que la marque de fabrique du SRFC depuis la prise du club par le Père Pinault.
Tenez, au hasard, saison 2002-2003 avec, dans la catégorie centre de formation :
- Bourillon, Briand, Didot,Escude,Reveillère, Faty, S.NGuema, M. N’Diaye.
Du côté des vieux briscards on trouve :
- Échouafni( le Santamaria de 2002-2003), Delaye, Grenet, Jeunechamps, Arribage, Eric Durand(le gardien quadra de l’époque)
Et pour finir, des éléments en post-formation comme :
- Sorlin, Piquionne, Turdo (le Salah de l’époque), Loeschbor (le papa de Rugani), Ivanov (l’ancêtre de Johannson), Petr Cech, Frei.
Voilà, rien à changer. Les plus talentueux formés au club se barrent toujours aussi rapidement contre une grosse somme d’argent, quand les Baptiste Santamaria ou les Mandanda du début des années 2000 font le taf, mais rien de plus, en tout cas pas assez pour viser les hauteurs du classement, et chez les post-formés là, on trouve de tout, de l’execrable et du médiocre jusqu’à la petite pépite que personne ne voyait venir.
L’histoire se répète depuis. Les noms changent, celui des joueurs, de l’entraîneur, du président, du directeur sportif, mais le résultat lui, est toujours le même. Y’en a pas.
À moins de considérer que l’actionnaire se comporte avec ses joueurs, pardon, ses actifs footbalistiques, comme il le fait dans sa salle d’enchères londonienne pour des gribouillages et autres coloriages.
La mise de départ est fixé à 10 millions. Oui. J’ai 11 millions pour le monsieur à ma droite. Qui dit mieux. Personne ?11 millions une fois, 11 millions deux fois. 11 millions ! Adjugé vendu au monsieur au premier rang avec des lunettes de soleil et une canne blanche, qui s’adjuge cette œuvre magnifique, certifié cent pour cent original : un Omari.
Une bien jolie vision du football que ce Monsieur Pinault.

pertre15 mai à 14h37

Finalement on nous annonce le debut des vaches maigres…Le Temps on l’on sortait des prodiges qui alimentaient la caisse est finie…Remarquez comme le recrutement est raté depuis deux ans….Toutes ces sommes ont été englouties en pure perte…
Donc on va revenir à la case départ ou l’actionnaire va dépenser avec parcimonie…

marchandor15 mai à 14h37

A 24 ans si t’es pas bon ,tu ne seras jamais ,pas plus à 23,22 ou 21 ans. Le problème c’est que certains qui n’étaient pas bons à Rennes sont devenus bons ailleurs et ça dure depuis plusieurs années.
Il faudrait viser une direction sportive et un encadrement plus expérimentés ainsi qu’un entraîneur de renom...mais ça,c’est une autre histoire ...

Le pertinent du 3515 mai à 14h59

Tant que notre Stade Rennais maintiendra cette politique de jeunes proches du berceau l’équipe jouera les seconds rôles de la ligue 1. En inclure de temps en temps OK mais comme cette année écoulée nous allions dans le mur. Cela la direction aussi bien l’entraîneur ont leurs responsabilités du résultat negatif que nous connaissons ce jour. Tres mauvaise appreciation de l’effectif avant ke départ du championnat . Supporter depuis toujours je suis étonné de la mansuétude de notre actionnaire de cette équipe dirigeante . Connaissant ces qualités mondiales d’actionnaires .... Je n’ai toujours pas compris le départ de M L’étang vers Lilles , il devait être gênant pour certain de se faire brûler la politesse .... En tout les cas moi je le regrette . Avec cet homme l’on savait à qui nous avions à faire , c’est ma réflexion personnelle. KENAVO .

Dodo 15 mai à 15h17

Et oui Korrigan bienvenue dans le monde réel qui a nommé le directeur du centre de formation à votre avis ? Allez je vous réponds je suis sympa c’est notre cher directeur sportif et tiens quelle coïncidence suite à cette nomination le travail de fond du centre de formation ne paie plus puisque plus aucune pépite n’a été identifiée après Désiré Doué
Après libre à vous de vouloir conserver Maurice mais j’imagine que mon éclairage ne pourra que vous aider à mieux comprendre le monde fabuleux du football moderne ainsi que ses tenants et aboutissants

Dodo 15 mai à 15h18

C’est sur qu’avec le raisonnement de korrigan je comprends mieux pourquoi les joueurs ne ressentent aucune pression
Dans tout travail si on n’atteint pas ses objectifs on est viré pour incompétence sauf dans le monde merveilleux de certains, peut être n’ont ils pas à travailler ou bossent ils dans un environnement planqué (fonction publique, etc)

Dingofoot15 mai à 15h38

Quelle frustration. Quand on regarde les classements L1, on voit que Rennes est 3 ème attaque(eh oui !!), 10 ème défense(44 buts encaissés).Mine de rien, et malgré les nombreuses critiques, les jeunes attaquants ont fait le boulot.Malheureusement, l’aveuglement, du staff, à titulariser des apprentis défenseurs, aura plombé la saison.Stratégie perdante, et lourde de conséquence(sportive et financière) Comme au casino, on gagne, on rejoue, et on perd tout.

Thomas15 mai à 16h04

Très bien résumé de la part de Thomas Rassouli en effet.

Oui la stratégie du stade rennais est claire, essayer d’être européens mais surtout faire un max d’argent à la revente !!

Honnêtement quand on regarde le recrutement de Maurice, le critère numéro 1 est moins de 23 ans.

À partir de ce moment là on sait clairement qu’on est d’abord sur une logique économique avant d’être sportive.

Et évidemment c’est un problème pour faire monter le club.
Les dirigeants se heurtent à la limite de leur modèle.

Le centre de formation est un modèle du genre, rien à redire là dessus. En revanche encadrer des joueurs de 17-21 ans sortis du centre par des vieux briscards de 22-23 ans. On voit rapidement le souci...
Quand j’entends « l’expérience accumulée au fil des matchs », ça me fait doucement rire. Un « on va s’en mettre plein les poches haha ! » aurait été plus honnête. Quoi que nettement moins apprécié par les supporters..

Je ne sais pas si cette politique à toujours été à l’ouvre, j’ai souvenir de saisons avec Féret, Pagis, Leroy, où l’effectif me semblait plus âgé...

En tout cas je pense sincèrement que le club va rectifier et s’assoir en partie sur cette politique de plus-value à la revente pour grimper au classement..

un supporter 15 mai à 16h46

Pour avoir vu le petit Diallo en Gambardella, il a vraiment l’air affûté et prometteur, si les petits cochons ne le mangent pas. C’est un attaquant... Jeremy Jacquet 1,90 m quand même et avec un nom pareil, notre défenseur central prêté à Clermont est pas mal non plus...mais vu les à priori sur les jeunes au sortir de la saison c’est peut-être compromis.

Jordbzh15 mai à 17h54

Maurice me fait bien rire. Pourquoi par exemple avoir fait partir Loum Tchaouna, qui explose en Italie ? Pour recruter à la place un Salah qui n’a rien prouvé. Je ne comprends pas le concept je dois avouer. Pareil à son arrivée, pourquoi faire partir Raphina, pour le remplacer par Doku qui a eu besoin de 2 ans et demi pour enfin enchainer 15 bons matchs ?
Même chose pour Georginho Rutter, même si c’etait un cas plus compliqué.
le seul qu’il a souhaité garder c’est le plus mauvais...

Jeanbzh 15 mai à 18h20

Lucas Rosier, Amadou Diallo, Kader Meite, Yael Thebault, Joël Coulibaly, Ruben Lomet, Mohamed Chebbi , dee shawn Jacinthe, Notre centre de formation compte parmi lui de nombreuses pépites donc il n’y aucune raison de douter sur la qualité du centre de formation !

mich3515 mai à 18h30

L’année prochaine il faudra faire sans les jeunes du centre de formation . Il n’y a plus de talents qui pointent . Là encore mauvais recrutements chez les jeunes .Décidément Mr Maurice et les formateurs qu’il a nommé lui-même ne sont pas très bons . Donc on devra piocher chez les autres . Mr Maurice a eu un an pour trouver des défenseurs .On va vite savoir les résultats de ses contacts .Cela ne pourra pas être pire que l’année dernière .

Kerango 2915 mai à 18h53

Les jeunes faut les prêter aux clubs de ligue 2 voir ligue 1 en France ou à l étranger pour s aguerrir .certains jeunes n auront peut-être pas le niveau pour jouer en ligue 1 et là le club pourra faire le choix.

campesien3515 mai à 19h01

À Dodo, le volatile disparu retrouvé sur SRO , quand vous écrivez les planqués de la Fonction publique, vous visez les personnels de la Fonction publique de l’État dont les enseignants, les policiers et gendarmes, les militaires, ceux de la Fonction publique territoriale ou bien ceux de la Fonction publique hospitalière ? Tous des planqués ?

Redondo515 mai à 19h15

Plusieurs remarques suite à l’article de Thomas : on ne parle pas de Mathis Lambourde ? Le creux observé sur les futures pépites à + de 30M€, c’est pas étonnant, pas de quoi remettre tout en cause non plus. Le recrutement de FM ? Par définition c’est une activité à risque, qui peut citer un club qui réussit tout ? Et a-t’on oublié que -contrairement à la période Letang- FM réussit plutôt bien à prolonger les jeunes. D’où les ventes citées. FM n’est pas parfait, son pari de cette saison a échoué mais il serait malhonnête de s’acharner sur lui et lui attribuer tous nos malheurs. N’oublions pas le lâche Genesio.

CRICRI 7115 mai à 20h20

Très bon analyse de Thomas R. Mais je partage aussi les avis de Pascalou et de Korrigan.
Depuis très longtemps, notre centre de formation sort des pépites mais nous n’en profitons que financièrement. C’est rageant, quand j’observe que pendant 5 ans, nous avons été meilleur centre de formation sans accrocher aucun trophée...avec dans le même temps un actionnaire breton et investi pour lequel j’ai un infini respect !! Mais je pense aussi que si ce dernier avait géré le SRFC comme ses sociétés, on aurait assurément moins d’humain mais plus de perf.sportives.
Les jeunes ont évidemment leur place et sans le satané « Arrêt Bosman »,le foot européen n’aurait pas la même configuration aujourd’hui.
Il n’empêche que pour le SRFC, toujours dans l’antichambre du grand club, on n’a plus l’opportunité de prendre du temps pour faire émerger une pépite ; les M’vila, Dembélé, Camavinga et maintenant D. Doué ont validé rapidement leur capacité. Cette année aura d’ailleurs été celle de l’échec d’une politique trop « jeuniste » et pas assez critique sur le niveau de certains.
Mais, l’erreur serait aussi de jouer les censeurs et de tout balancer.
N’oublions pas que nous avons été européens pendant 6 ans consécutifs (seuls avec le PSG svp) et qu’il est permis que l’institution ne soit pas aux rendez-vous la 7e année.
Le club est sain, les supporters fidèles et top, je fais confiance à tous les intervenants, staff et dirigeants, pour se racheter et nous préparer la prochaine saison à la hauteur de nos attentes.

rogers15 mai à 20h44

D’accord avec campasien35 au sujet de dodo, il bosse celui là ?
J’ai travaillé dans la fonction publique pendant 35 ans ,dimanches, fériés,nuits .je ne dirai pas quel métier ,honteux de dire ça sans connaître
le sujet.

Delagrée15 mai à 20h47

Festival de Cannes oblige, après l’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, nous avons le plaisir de vous annoncer le film qui concoure pour la palme d’or de Cannes l’homme qui murmurait à l’oreille de la famille Pinault , je vous donne dans le mille Monsieur Delanoé, il connait rien au foot mais propose des noms, chapeau à l’artiste.

rocheteau3515 mai à 20h55

Bonsoir à tous il faut vendre terrier hélas il ne retrouvera jamais son niveau. Bourigeaud trop dans le confort. Vous allez me traiter de fou mais je suis pour virer Delanoë Maurice cloarec je garde juste Mandanda theate lefee et Matusiwa et devant kalimuendo mais avant centre mais ailier droit comme à Lens ! Je garde Stephan par soucis d économie mais je préfère le jeu que genesio nous a proposé ! Stephan n a aucun système de jeu c est de l imposture.

l’exile15 mai à 21h27

Il y avait-il une bonne ambiance entre joueurs, un préparateur mental Problème de preparation physique, le foot de haut niveau c’est l’intensité, trop de joueurs dans le dur, Defense trop fébrile, les blessures n’ont rien arrangé.
Pour le reste tout a été dit plus haut
Il manque au stade un vrai président sur place.
Il y a du travail pour recréer une dynamique.

axman3515 mai à 22h15

bla bla bla bla. ..... c’est simple si omari n avait pas été titulaire on serait européen et la saison ne serait pas loupée

Capten15 mai à 22h19

Et bien moi la stratégie qui consiste à miser sur les jeunes et voir éclore des jeunes comme Dembele, Camavinga et Doué me plaît. Le problème est plutôt qu’il faudrait les garder un an de +. Pour les autres jeunes plus « ordinaires », il devrait être d’abord remplaçants sur leur poste de prédilection. Mais voilà, le chantage des agents est permanent sur le temps de jeu de ces jeunes et dans les négociations avec ces agents, l’institution stade rennais ne semble pas assez respectée.

On a une vraie emprunte maintenant de club formateur. Il faut a tout pris garder cette spécificité. Le manque de talents chez les u17, u18 et u19 est une vraie mauvaise nouvelle à ce titre. Il serait intéressant d’avoir une explication : plus forte concurrence ? Moins de talents chez les dirigeants du centre de formation ?

La politique du stade rennais nous a quand conduit à vivre des moments top ces 5 dernières années. Et cette année ratée ne doit pas conduire le club à tout changer.

Pertre15 mai à 23h14

A quoi tient une saison…les bourdes d’Omari…et les deux matches perdus contre Lorient…RAGEANT. Car sinon les commentaires changent du tout au tout….sur l’équipe sur le staff sur l’entraîneur….Sur la politique du club….

supporter16 mai à 08h39

Je pense que si le propriétaire a choisi et imposé J. Stéphan comme entraineur c’est qu’il considère que c’est l’homme de la situation pour la formation des jeunes et que la stratégie de recrutement restera la même. Si la réserve s’appauvrit on recrutera à l’extérieur. J. Stéphan à fait ses preuves comme formateur et il n’a pas beaucoup de concurrence dans ce domaine.
Là encore c’est le patron qui fixera la feuille de route à ses salariés que sont Cloarec et F. Maurice ... est qu’il ne faut pas s’attendre à gagner une coupe d’europe ce n’est pas l’objectif.

loucedé16 mai à 10h35

A en croire Maxifoot ( lu ce matin ) ...
Omari intéresserait des clubs de Premier League ..

talarmoor16 mai à 10h39

Présenter l’échec relatif de la saison comme l’échec d’une stratégie sportive me parait discutable. N’est-ce pas plutôt l’échec d’une stratégie financière ? (qu’on dissimule en stratégie sportive)

LE VERITABLE PROBLEME16 mai à 11h45

Constat simple : Mr. Omari nous coute à lui tout seul 10 points sur la saison... Pour 0 point gagné, là ou Mr. Aguerd où encore Mr. Mexer par exemple pouvaient nous rapporter 6 points sur une saison. Faites le calcul c’est très rapide, on serait en train de jouer le podium sur la dernière journée.

C’est assez fou comme la prétention et l’entêtement de Mr. Maurice à vouloir nous prouver qu’il avait raison sur le sujet des défenseurs nous coûte notre saison.

Son orgueil est démesuré et sa prise de risque est trop grande, certes. Maintenant, il ne faut pas tout jeter non plus. Je suis persuadé qu’avec un grand président autour de lui qui saurait contrebalancer ses penchants mégalo, nous aurions une équipe dirigeante forte et prête à nous emmener très haut.

Le problème aujourd’hui est que Mr. Cloarec n’a pas les épaules, la stature d’un chef d’entreprise qui doit pouvoir guider ses employés. A ce niveau de compétence il faut une certaine prestance, une aura, un caractère bien trempé. Preuve en est des Mrs Tapi, Aulas, Rocher, F. Perez, Abramovitch....

A contrario, M. Cloarec « c’est de l’eau »....

Lolo16 mai à 12h17

On reviens toujours au même problème ,il manque avant tout au stade Rennais
Un grand Président sachant mettre un peu de pression sur l’ensemble de l’institut stade Rennais , directeur sportif, joueurs, entraîneurs ,comme l’était Olivier Letang
L’actionnaire est la malgré le manque évident de présence au match
les joueurs , l’entraîneur,le directeur sportif toutes ces personnes sont très bien rémunérés , mieux en toute cas qu’une équipe de milieu de tableau

même le public n’est pas très exigeant ça les joueurs l’ont bien compris
D’où le manque flagrant de motivation , ils font le minimum

liam16 mai à 23h01

ça fait des années que je suis le stade rennais et toutes les années se ressemblent à part avoir gagné 3 coupes de France pour le reste rien, nada, c’est la grande valse des joueurs des entraîneurs et des présidents pour des résultats qui ne sont pas au rendez-vous , sans parler de l’actionnaire ,il a l’argent parait il ? il fait quoi avec ? il joue aux billes ?
si quelqu’un connait le fonctionnement du stade rennais qu’il me l’explique !!!

baron ousmane 17 mai à 09h40

Florian Maurice n’est pas mauvais et même plutôt bon. Il a fait des bons recrutements , notamment au début ( N.Aguerd - qu’il est allé chercher en ligue 2 - J. Doku , S. Guirassy, M.Terrier, et la seconde saison : L.Majer, B.Meling , G.Laborde , B. Santamaria - très bon avant ses ennuis conjugaux et sentimentaux - ). Son travail antérieur était responsable du recrutement. De la même façon que les enseignants - et bien d’autres personnes dans d’autres fonctions - apprennent leur métier en le pratiquant , Florian Maurice a appris le métier de Directeur Sportif d’un club de football depuis son arrivée au Stade Rennais. Notamment au niveau des ventes. On peut penser qu’il a été grisé par des ventes non refusables comme celle d’Edouard Mendy par exemple (bien que le montant aurait pu être plus élevé). Le reproche sur une telle vente , c’est qu’il n’avait pas assuré le recrutement d’un gardien remplaçant concomitamment. Et il s’est fait « entuber » ensuite par Dijon - avec A.Gomis - qui a bien jugé la situation et connaissait le montant du transfert d’E.Mendy. Même manque d’anticipation lors du départ de N.Aguerd , avec les conséquences durables que l’on connait.
L’autre reproche que l’on peut faire à F. Maurice et à sa cellule de recrutement , c’est de ne pas prévoir suffisamment de plans de secours. Il faut un plan B , un plan C , un plan D .... plutôt que de ne rien avoir au final.
Depuis 2 ans il est question de défenseurs centraux. le grand objectif était Kim Min-jae. Qui a filé ailleurs. Il a été question de Davinson Sanchez, très bon aussi. Et au dernier mercato d’hiver 2 noms de très bons défenseurs européens ont circulé. Au final, on se retrouve avec A.Seidu qui n’est ni un défenseur latéral droit , ni un défenseur central indiscutable, en raison de sa taille. Et pour un prix super élevé ! Alors que des alternatives existaient en ligue 2 et dans beaucoup de pays , à commencer par le joueur camerounais de superlig turque , valorisé 1,4 millions par Transfertmarket, et ayant fait ses preuves à la fois comme défenseur latéral et défenseur central à Niort et en Turquie. Viser des joueurs de très bon niveau , OK, mais à condition d’avoir simultanément des plans B, C, D, E acceptables.
A la décharge de F.Maurice, il faut évoquer l’influence néfaste de B.Génésio sur la dernière année. Quel a été son rôle dans l’échange G.Laborde- A. Gouiri ? ( « Je l’ai eu avec moi en formation.... »). Le rôle de B. Génésio dans les départs de B. Meling et F.Tait notamment est clairement prépondérant. Il faudra revenir sur le passage de B. Génésio au Stade Rennais.

Cris 3517 mai à 11h00

Quand Rassouli parle d’un tiers de joueurs d’expérience dans l’équipe, le problème c’est qu’aucun de ces joueurs dit d’expérience n’a été à la hauteur cette saison ( Bourrigeaud, Terrier, Santamaría,Gouiri, Mandanda, Blas, Le fée)tous à la ramasse cette saison. Quant aux jeunes, à part Doué, tous les autres trop tendres pour jouer en ligue 1. Maintenant que l’on m’explique pourquoi on recrute des joueurs de seconde voire troisième zone à des prix exorbitants, qui ne jouent jamais ou qui apparaissent sur le terrain quelques minutes, souvent quand les matchs sont pliés et perdus, comme lot de consolation. C’est d’ailleurs honteux de voir des entraîneurs se conduire de la sorte, c’est se moquer des joueurs et les humilier. Cette parenthèse fermée, pourquoi avoir recruter de très bons joueurs ,Aguerd, Doku, MAJER, Méling ,Rafigna etc ….. et les revendre très rapidement. Certes cela rapporte de l’argent, mais quel gaspillage après. En conclusion on se retrouve avec une équipe n’ayant aucune structure réfléchie, et sans coupe d’Europe, il va être compliqué de recruter des joueurs de très haut niveau et expérimentés.
Je souhaite beaucoup de courage à monsieur PINAULT pour remettre de l’ordre dans toute cette pagaille, mais surtout qu’il ne se trompe pas de directeur sportif (adieu Maurice) sinon catastrophe, déjà qu’il a falloir supporter Stéphan qui n’a rien à faire à Rennes.

Fanch18 mai à 14h12

Imputer les dirigeants des (nombreux) échecs de cette saison est évident mais il ne faut pas négliger tous ceux qui tournent autour du club et notamment les agents qui gravitent autour de l’effectif pro et du centre de formation où certaines places se négocient selon l’agent qui s’occupe de toi etc...
Un genre de pratique qui existe depuis pas mal d’année à la Piv apparemment.
Et d’observer certaines garantit données à certains joueurs me laissent à penser que des arguments autres que le sportif pèsent sur la gestion de l’effectif

00718 mai à 20h43

Bravo à Guirasy qui a fait une superbe saison en Bundesliga, son club termine 2eme
Ligue des champions
Et comme titre : Guirasy conduit son équipe à la ligue des champions !!!
Merci Maurice et Génésio...

Chaumier19 mai à 15h15

Où voyez vous une stratégie sportive ? Dans la vente de Doku, Majer ou Camavinga ?
Changez de lunettes et regardez le bilan comptable. La stratégie financière vous apparaîtra plus clairement.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.