6 février 2024 | à 22h00

Sochaux - Stade rennais : « On va avoir de plus en plus d’appétit », les réactions de Stephan et Bourigeaud

Après la victoire du Stade rennais sur la pelouse de Sochaux (6-1), Julien Stephan et Benjamin Bourigeaud se sont arrêtés au micro de beIN SPORTS.

Sochaux - Stade rennais : « On va avoir de plus en plus d’appétit », les réactions de Stephan et Bourigeaud

Julien Stephan : On a fait un match très très sérieux, on a pris le match par le bon bout. Je pense que notre première mi-temps est complètement maitrisée sur tous les aspects du jeu, sur le pressing, sur les transitions, sur le jeu en possession aussi. Il fallait faire ça pour ne pas laisser d’espoir à l’adversaire. Je voudrais vraiment les féliciter pour leur parcours, et féliciter le public qui a été exceptionnel tout au long du match. Même avec 4 ou 5 buts d’écart ils n’ont cessé d’encourager leur équipe, c’est remarquable et je leur souhaite vraiment une très belle deuxième partie de saison parce que c’est un club, un public et une équipe qui mérite de faire un beau parcours sur cette deuxième partie de saison. On arrive maintenant en quarts de finale, à deux matchs du Stade de France, donc on va avoir de plus en plus d’appétit, c’est sûr. Mais avant ça, on a le championnat, la coupe d’Europe donc on va se rajouter un 8e match au mois de février avec cette qualification. On est heureux. Je suis aussi déçu par la blessure d’Enzo Le Fée, ça nous fait mal. Je pense que c’est musculaire et ça semble assez sérieux. C’est un secteur de jeu où on n’a pas beaucoup de monde et où on avait déjà la blessure assez sérieuse de Fabian Rieder donc il va nous rester deux joueurs dans le calendrier qui nous attend. Ça c’est vraiment une mauvaise nouvelle. On va devoir trouver d’autres options, d’autres solutions. Pour le reste, c’est toujours bien de gagner et de continuer à prendre de la confiance. On va penser à bien récupérer et préparer le match de dimanche au Havre.

Benjamin Bourigeaud : La coupe de France on sait à quel point c’est difficile. Chaque match a son histoire, ça peut être parfois des matchs pièges. Là ça ne l’était pas car on a joué dans un vrai stade avec une belle équipe de foot en face. Il a fallu rester sérieux et c’est chose faite. Je regrette un peu le penalty encaissé car on avait à coeur de repartir le but vide. Mais bon le travail est fait, on sera là au prochain tour et c’est l’essentiel. Peu importe la compétition dans laquelle on joue, le principal c’est de donner le maximum à chaque match, et on sait que si on en fait moins, on va être punis tout de suite. Il y a 2-3 mois, chaque match a été difficile. On sait d’où on vient, pourquoi on a inversé la tendance aussi. Il faut continuer de travailler, rester sérieux comme on l’a été ce soir et l’essentiel est fait, on est qualifiés. Maintenant il va bien falloir se reposer parce qu’on a un match important dimanche.

Vos réactions (3 commentaires)Commenter
Xavier7 février à 07h46

Julien Stéphan redresse l’équipe d’une façon magistrale ! Quel super entraineur ! et un vrai Rennais.

Lolo7 février à 10h43

Oui c’est beaucoup mieux depuis le départ de Genesio ,pourvu que cela dure

On dit souvent qu’un seul homme ne va pas changer la situation

La pourtant la ça marche

Ça n’enlève rien à la superbe première année de Genesio

gsi567 février à 12h52

Il n’y a pas de secret ... le travail paie !
Et quel travail.
Le boulot effectué pendant la trêve hivernale est tout simplement remarquable non seulement pour les têtes (ce que dit Bourig est loin d’être anodin) mais aussi (et surtout) sur le plan tactique.
Même si tout n’est pas top (les relances défensives surtout même si c’est beaucoup mieux) les mouvements de la ligne médiane au camp adverse sont(sans doute) dus à un travail de longue haleine et beaucoup de répétitions (même les commentateurs étaient sur le c.l ! Surtout Bravo qui est loin d’être un supporter inconditionnel du jeu rennais).
Ils vont en perdre des matchs c’est sur ... mais savourons le moment (le vrai test sera Milan je pense ...).
Quant à Julien Stéphan il faut maintenant qu’il nous prouve que ce n’est plus un entraineur de « coup » mais bien un entraineur qui peut s’inscrire dans la durée avec cette vraie patte qui pourra le caractériser (nul doute qu’il a bossé pendant sa période de chômage car, ça se voit, ce mec est un « bosseur ».). Allez le SRFC et comme disait lafesse « pourvu que ça dure » :-)

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.