9 octobre 2017 | à 21h16

René Ruello prend la parole

René Ruello prend la parole

Face au mauvais début de saison du Stade rennais (quinzième de Ligue 1 avec six points en huit matchs), son silence interrogeait. Lundi soir, dans une interview publiée sur le site officiel du club, René Ruello s’est décidé à prendre la parole après plusieurs semaines d’absence médiatique.

« Je ne suis absolument pas satisfait du classement actuel de l’équipe même si, avant la réception de Caen, nous restions sur trois matchs de très bonne qualité », déclare le président du Stade rennais, qui « attend maintenant une réaction rapide du groupe et ce dès le prochain match à Guingamp », ce samedi.

« Mon rôle de président m’impose de prendre de la hauteur et du recul face à des événements que je pense conjoncturels. C’est-à-dire de rester lucide et de ne pas être dominé par l’émotion qui forcément nous envahit après un match comme celui-là », poursuit René Ruello, en réponse notamment au communiqué du Roazhon Celtic Kop demandant la démission de Christian Gourcuff.

Le dirigeant a d’ailleurs rencontré jeudi dernier des membres du RCK. « Le club avait pris l’engagement de les recevoir après le match de Caen. Ils avaient manifesté leur mécontentement ce soir-là mais ce n’était ni le lieu, ni le moment pour discuter. Notre échange de jeudi a été positif et constructif. Quatre joueurs de l’effectif et plusieurs dirigeants m’accompagnaient ». Il s’agissait de Romain Danzé, Benjamin André, Ludovic Baal et Morgan Amalfitano, comme l’a indiqué le journaliste à Ouest-France Benjamin Idrac sur son compte Twitter.

René Ruello a également précisé que le club recherchait « activement un joker » suite à la blessure d’Ismaïla Sarr, indisponible au moins jusqu’à la fin de l’année. « Mais la réglementation impose qu’il évolue obligatoirement en France et les possibilités qui nous sont offertes sont extrêmement restreintes. Nous avons néanmoins pris des contacts. »