9 août 2011 | à 03h28

Abdoulaye Doucouré : « Je le vis sereinement »

Interview. À 18 ans, Abdoulaye Doucouré est le premier élément de la génération 1993 à avoir empoché un contrat professionnel, sans passer par la case stagiaire. Après une dernière saison perturbée par une blessure importante, ce jeune milieu relayeur prometteur pourrait-être une figure de proue du club dans les années à venir.

Abdoulaye Doucouré : « Je le vis sereinement »

Stade Rennais Online : Il y a quelques jours, tu as signé ton premier contrat professionnel de trois ans au Stade Rennais. Comment le vis-tu ?

- Abdoulaye Doucouré : « Je suis très heureux et honoré d’avoir pu signer au Stade rennais. Je le vis assez sereinement et je ne me prends pas la tête plus que ça ».

SRO : Sincèrement, te doutais-tu de cette promotion ? Surtout que l’an dernier, ta saison a été perturbée par une blessure au genou ? (rupture des ligaments croisés, NDLR)

- A.D. : « Je n’ai jamais douté de moi et j’ai toujours eu confiance en Dieu. Donc, cela ne me choque pas plus que ça, car Dieu avait prévu quelque chose pour moi après ma blessure ».

SRO : Comment as-tu vécu le fait d’être éloigné si longtemps des terrains ? N’étais-ce pas frustrant dans le sens où tu commençais peu à peu à t’intégrer dans le groupe CFA de Laurent Huard au début de la saison 2010-2011 ?

- A.D. : « Cela a été difficile dans le sens où c’était ma première grosse blessure depuis mon arrivée au centre de formation de Rennes. J’ai effectué ma rééducation à Capbreton. Cela m’a été finalement bénéfique car j’ai pu m’aérer l’esprit en étant loin de Rennes et ainsi suivre un très bon programme de reprise. Ce genre d’expérience nous permet de relativiser, car j’ai côtoyé des personnes qui étaient atteintes de graves blessures, au contraire de moi ».

SRO : Cette période d’inactivité t’a t-elle permis de travailler dans un domaine spécifique ?

- A.D. : « Oui, j’ai pu travailler au niveau du haut du corps avec des exercices de gainage et d’abdominaux. Cela m’a renforcé musculairement et je suis dorénavant plus costaud sur le terrain, notamment dans l’impact athlétique ».

SRO : Quel style de joueur es-tu et quel regard portes-tu sur ton poste en général ?

- A.D. : « Je suis un milieu de terrain relayeur. Dès que je récupère le ballon, j’aime bien me porter vers l’avant pour apporter le surnombre et être aussi décisif pour mon équipe. En général, j’aime aussi défendre et accompagner, le plus souvent possible, les phases offensives de mon équipe. Dans le futur, je dois m’améliorer dans la récupération du ballon, être plus concentré et lucide dans mes temps forts ».

SRO : Évolues-tu au milieu de terrain depuis toujours où as-tu joué à d’autres postes dans le passé ?

- A.D. : « J’ai tout d’abord débuté au poste d’attaquant aux Mureaux OFC (club où il évolua jusqu’à treize ans avant de rejoindre le Stade rennais, NDLR). Par la suite, je suis passé au milieu, et depuis c’est le poste qui me convient le mieux, où je peux exprimer toutes mes qualités ».

SRO : Avant de signer à Rennes en juin 2007, tu es recalé au concours d’entrée de l’INF Clairefontaine. T’es-tu servi de cet échec pour avancer ?

- A.D. : « Mon échec à Clairefontaine m’a été bénéfique car j’ai su gommer mes erreurs et rebondir. Par la grâce de Dieu, le Stade rennais avait un œil sur moi et ils m’ont donné ma chance ».

« J’aimerais bien évidemment m’approcher de plus en plus du groupe professionnel »

SRO : Y’avait-il beaucoup de clubs à te suivre à l’époque ? Quelles sont les raisons qui t’ont poussé à privilégier le Stade Rennais à ce moment là ?

- A.D. : « Rennes était le club qui m’attirait le plus, déjà par la renommée de son centre de formation mais également par le discours de Mickaël Pellen, l’ancien recruteur du Stade rennais (devenu ensuite entraîneur-adjoint à Quimper puis éducateur au Stade brestois, NDLR). Il a été important dans ma prise de décision ».

SRO : Peux-tu nous raconter un peu ton évolution au Stade Rennais depuis les 14 ans Fédéraux ?

- A.D. : « J’ai débuté sous la coupe de Franck Haise (entraîneur actuel des U15 Rennais, NDLR). Dans l’ensemble, j’avais réalisé une bonne saison. Le coach m’avait beaucoup fait progresser sur le plan technique car dans mon club d’origine, on ne travaillait pas beaucoup cet aspect. En U16, cela a été l’année de mon éclosion et c’est durant cette saison que j’ai intégré l’équipe de France, en réalisant notamment de bonnes prestations. Cette saison-là, j’avais vraiment pris beaucoup de plaisir à venir aux entraînements pour progresser et écouter les conseils de Franck Haise. En U19 Nationaux, j’ai beaucoup appris mentalement et tactiquement avec Régis Le Bris. C’est un coach qui nous laissait nous débrouiller tout seuls pour résoudre des problèmes de jeu car, comme il nous le répétait souvent, un footballeur doit savoir aussi utiliser sa tête. Ce fut une bonne saison dans un groupe homogène et une concurrence qui a fait hausser le niveau de l’équipe ».

SRO : En parallèle de Rennes, tu es souvent sélectionné en équipe de France. En février 2009, tu remportes même l’Aegean Cup en compagnie d’Eliott Sorin (actuellement sous contrat stagiaire à Rennes, NDLR). Cela fait-il partie de tes meilleurs souvenirs en tant que jeune footballeur ?

- A.D. : « Oui, ce fut l’un des plus beaux souvenirs en tant que footballeur car on avait réalisé un superbe tournoi. Puis, notre objectif était de le remporter, ce qui fut le cas ».

SRO : Dernièrement, tu viens d’être élu meilleur joueur du tournoi de Ploufragan. Es-tu honoré par cette distinction quand on sait que des joueurs comme Yacine Brahimi ou encore Étienne Didot l’ont reçu avant toi ?

- A.D. : « J’ai été surpris par cette distinction, surtout que je reviens tout juste de blessure. Mais cela m’a fait énormément plaisir et cela récompense aussi tous les efforts que j’ai effectué pendant ma rééducation. Je remercie d’ailleurs mon entourage de m’avoir aussi bien soutenu pendant cette période difficile et Dieu de m’avoir facilité ma guérison ».

SRO : Avec ton nouveau statut, quels sont désormais tes objectifs personnels ?

- A.D. : « J’ai la volonté tout d’abord de m’intégrer dans le groupe espoirs de Laurent Huard en CFA2. Si tout se passe bien d’ici-là, j’aimerais bien évidemment m’approcher de plus en plus du groupe professionnel ».

SRO : Tu es originaire du club des Mureaux comme le Caennais M’Baye Niang. Qu’est-ce que ça t’inspire de l’avoir vu débuter avec réussite si tôt en L1 ?

- A.D. : « M’Baye est un ami proche, puisque l’on a grandi dans la même ville, tout en évoluant ensemble dans l’équipe du collège. J’ai suivi son ascension en Ligue 1 de près, on s’envoyait souvent des textos et j’étais vraiment content de sa réussite. C’est certain que cela me donne envie d’avoir la même trajectoire. Un jour, il se peut que l’on se rencontre sur une pelouse de Ligue 1. Ce serait vraiment bien ».

SRO : Tu as régulièrement été sélectionné avec les sélections jeunes de l’équipe de France (des -16 ans aux -18 ans l’an dernier, NDLR). Porter un jour le maillot des Aigles du Mali est-il ancré dans un coin de ta tête ?

- A.D. : « Dans cette génération, on a une très bonne équipe avec d’excellentes individualités. Il y a même mes meilleurs amis Axel (Ngando) et Dimitri (Foulquier) avec lesquels je joue à Rennes, qui sont présents dans cette sélection. J’espère que l’on sera sélectionnés tous ensemble pour le prochain championnat d’Europe [1]. Concernant le Mali, c’est certain que ce pays tient une place importante dans mon cœur, mais je préfère continuer à évoluer avec l’équipe de France pour le moment. Si je ne parviens pas à atteindre les A avec la France, j’opterais pour le Mali. Et ce, sans hésiter ».

Notes

[1Il faudra pour cela que la France se qualifie, au bout d’une campagne éliminatoire qui durera toute la saison, l’Euro U19 n’étant prévu qu’au mois de juillet 2012.

Vos réactions (9 commentaires)Commenter
Louis G9 août 2011 à 14h40

Abdoulaye Doucouré est aussi un milieu de terrain qui aimerait bien comme ses « potes » pouvoir jouer en Ligue1...pas étonnant dans ces conditions que le Stade Rennais (Club formateur) cherche à « dégraisser » un peu ce secteur pour faire place aux jeunes !!...

11 votes
|
gwenzon9 août 2011 à 16h40

En espérant que Dieu lui offre une belle carrière(4 fois cité dans l’interview)... moi je suis comme st Thomas je ne crois que ce que je vois^^
Trêve de plaisanterie, qui vivre verra, bonne chance à lui en tout les cas !

14 votes
|
jacques9 août 2011 à 19h52

1 er entrainement de doucoure avec les pros cet apres midi !

4 votes
|
vincent10 août 2011 à 09h21

Lemoine annoncé à St etienne, c est dommage, j ai l’impression qu on se sépare des bretons de souche, un peu comme avait fait Lacombe avec Didot...Le club perd un peu de son identité....

10 votes
|
melaine10 août 2011 à 10h22

Oh là là exactement le type de réaction que je redoutais sur le départ de Lemoine... « Bretons de souche » sérieusement ? Tu peux me donner une définition de l’expression ? Et puis je veux bien qu’on fasse un effort pour recruter des jeunes du coin pour notre centre de formation, mais pour les pros il nous faut une équipe compétitive. Moi aussi ça m’ennuie un peu qu’on se sépare de Lemoine, mais c’est évident que depuis son accident il a baissé de niveau. C’est en tout ca dans son intérêt de partir dans un club moins embouteillé au milieu de terrain.

9 votes
|
christo351610 août 2011 à 11h57

alors moi je suis totalement pour un pret de Lemoine et j’étais satisfait du pret de Lemoine a Evian-TG mais là saint-étienne je trouve ça très génant car st-étienne s’est fortement renforcé cette saison et représente un concurant direct a mon sens et les renforcer d’avantages je suis vraiment pas pour !

5 votes
|
bouchon10 août 2011 à 12h01

N’oubliez pas que derrière il y a des joueurs à fort potentiel comme Doucouré ou N’Gando.... donc il faudra bien leurs donner une chance à un moment donner, et pour ca il faut donc « dégraisser » chez les pros. Et je peux vous dire que potentiellement N’gando, c’est superieur à Lemoine ou Mandjeck.

7 votes
|
Muriotin10 août 2011 à 12h07

Connaissant la famille d4abdoulaye, je ne suis pas surpris qu’il mentionne Dieu à plusieurs reprises dans cet interview. Que Dieu le préserve et lui facilite Sa voie.

8 votes
|
christo351610 août 2011 à 12h21

Bon et bien apparament Lemoine serait transferé définitivement et non sous la forme d’un pret.... (a confirmer)

Au revoir Fabien !

2 votes
|

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.