22 mars 2017 | à 16h14

Comptes : un redressement en trompe-l’œil

Les comptes du Stade rennais sont de nouveau dans le rouge pour la saison 2015-2016, mais se sont redressés grâce à une balance des transferts affichant un excédent record. Rennes présente toutefois un résultat opérationnel hors mutation encore largement négatif. La faute, en particulier, à une masse salariale qui a progressé. Analyse et mise en perspective sur les douze dernières saisons.

Comptes : un redressement en trompe-l'œil

La Ligue de Football Professionnel a publié il y a quelques jours les comptes individuels des clubs professionnels pour la saison 2015-2016. Les comptes du Stade rennais, largement déficitaires la saison précédente (-15,8 M€), restent dans le rouge (-2,8 M€) mais se sont redressés grâce à une balance des transferts qui a atteint un niveau d’excédent record : Rennes a ainsi plus vendu qu’il n’a acheté (+10,2 M€). Le club breton présente toutefois un résultat opérationnel hors mutation encore négatif (-11 M€). Sa masse salariale, qui représente plus de 94 % de ses produits d’exploitation, a de nouveau progressé et s’élève désormais à 44 M€. Analyse et mise en perspective sur les 12 dernières saisons. Voir le lexique

Un chiffre d’affaires en progression

PNG

Stable les trois saisons précédentes (42,6 M€), le chiffre d’affaires du Stade rennais a progressé d’un peu moins de 10 % en 2015-2016 pour s’établir à 46,6 M€. Les revenus sont en effet à la hausse pour les différentes catégories de produits d’exploitation - droits audiovisuels (+1,3 M€), sponsors et publicités (+2 M€), autres produits (+1 M€) -, à l’exception des recettes liées à la billetterie (-0,3 M€), qui atteignent leur plus bas niveau en valeur absolue depuis la saison 2012-2013 (et leur plus bas niveau en valeur relative sur les 12 dernières années). On notera toutefois que les recettes billetterie sont de manière générale en baisse pour les clubs de Ligue 1 (-4 % entre 2014-2015 et 2015-2016), et que Rennes, 11e sur les recettes des matchs de championnat pour 2014-2015, se classe désormais 8e au titre de la dernière saison.

À la hausse, le chiffre d’affaires du Stade rennais reste cependant encore loin du record enregistré en 2011-2012 (54,4 M€), avec depuis une baisse de plus de 7 M€ des revenus issus des droits audiovisuels. En cause, bien sûr, les résultats sportifs du club, et son absence de participation à une coupe d’Europe. Rennes, en 2015-2016, se classe en 7e position pour les recettes liées aux droits audiovisuels, dont « le système de répartition comporte une partie égalitaire (6,6 M€ de part fixe et 4,4 M€ de licence club) et une partie variable liée à la performance sportive (de 0 à 16 M€ pour le classement sportif de la saison) et à la notoriété (de 0,8 à 19,5 M€) », précise la LFP. Les droits audiovisuels représentent 58 % des produits du club breton.

PNG

Une masse salariale toujours très élevée

PNG

Malgré la volonté affichée de la direction du club de réduire la masse salariale, cette dernière a encore augmenté de 3,7 M€ entre 2014-2015 et 2015-2016, passant de 40,3 à 44 M€, et atteignant ainsi un montant record. Certes, la proportion de la masse salariale dans le chiffre d’affaires est restée stable (de 94,5 % à 94,4 %). Mais elle est incroyablement élevée par rapport aux autres clubs de Ligue 1.

PNG

La Ligue de Football Professionnel a ainsi classé en trois groupes les clubs de Ligue 1 : ceux dont la masse salariale est supérieure à 70 M€, ceux dont la masse salariale est inférieure à 30 M€, et ceux dont la masse salariale est comprise entre ces deux valeurs. Rennes appartient à ce dernier groupe (groupe 2), comprenant cinq autres clubs : Bordeaux, Lille, Saint-Étienne, Nice et Montpellier. Tous ces clubs affichaient pour la saison 2015-2016 un rapport masse salariale / chiffre d’affaires compris entre 72 et 86 %, là où le Stade rennais se situe donc au-delà de 94 %.

Un résultat opérationnel toujours largement dans le rouge

PNG

La hausse des produits d’exploitation étant quasiment absorbée par l’augmentation de la masse salariale, le Stade rennais affiche sans surprise un résultat opérationnel hors mutation (c’est-à-dire excluant les transferts) de nouveau largement dans le rouge (-11 M€) pour 2015-2016. Si le club avait souligné la saison précédente que la « baisse des charges d’exploitation, notamment salariales, a[vait] permis de réduire le déficit du résultat opérationnel », ce dernier a de nouveau plongé. Rennes a ainsi présenté pour la dernière fois un résultat opérationnel hors mutation positif en 2010-2011 (2,6 M€).

Transferts : un excédent record

PNG

Si le résultat hors mutation est dans le rouge, la balance des transferts penche en revanche largement du côté positif pour Rennes. En 2015-2016, le Stade rennais a ainsi vendu pour 19,5 M€, soit presque au niveau du record enregistré en 2012-2013 (19,8 M€, avec notamment les ventes de Yann M’vila, Yacine Brahimi, Jirès Kembo, Razak Boukari ou encore Kader Mangane). Rappelons que seuls sont comptabilisés les transferts enregistrés entre le 1er juillet 2015 et le 30 juin 2016, période qui a en particulier vu Rennes céder Abdoulaye Doucouré à Watford et Ousmane Dembélé au Borussia Dortmund - le club breton devant vraisemblablement encore toucher quelques bonus sur cette dernière vente.

Rennes, en parallèle, a dépensé 9,3 M€ en transferts, et se retrouve donc avec une balance excédentaire pour ses opérations de mutation pour la première fois depuis 2012-2013, et ce à un niveau jamais atteint (+10,2 M€).

Un résultat net toujours négatif

PNG

Malgré une balance des transferts largement excédentaire, le Stade rennais, avec un tel résultat opérationnel déficitaire - auquel il faut ajouter un résultat non courant de -1,8 M€ - affiche de nouveau une perte pour la saison 2015-2016, avec un résultat net de -2,8 M€. Certes, ce résultat net s’est largement amélioré par rapport aux deux saisons précédentes (-15,2 M€ en 2013-2014 et -15,8 M€ en 2014-2015). Mais ce rééquilibrage est uniquement lié aux opérations de mutation (transferts), pour lesquelles Rennes était dans le rouge lors des deux précédentes saisons, et affiche donc a contrario un excédent record en 2015-2016. Car, le résultat opérationnel est lui toujours largement déficitaire (entre -10,8 et -12,9 M€ ces trois dernières années), notamment du fait d’une masse salariale qui a encore progressé la saison passée pour se maintenir dans une proportion du chiffre d’affaires bien supérieure à celle des autres clubs de Ligue 1 comparables.

Rennes, avec ce résultat opérationnel dans le rouge, ne fait toutefois guère mieux que les autres clubs de Ligue 1. « Le résultat d’exploitation hors-mutations des clubs professionnels reste fortement déficitaire et représente près du quart de leur chiffre d’affaires hors-mutations » (24 % pour le Stade rennais), souligne ainsi la DNCG dans son rapport. « Toutefois l’excédent record réalisé sur le résultat des mutations (plus du double d’une année moyenne) permet aux comptes du football professionnel français d’afficher un résultat opérationnel courant et un résultat net positifs de respectivement + 42 M€ et + 3 M€ », poursuit la DNCG. Là encore, le Stade rennais ne fait pas exception, avec une balance des transferts qui, si elle ne lui permet pas d’afficher un résultat net positif, lui permet largement de rééquilibrer ses comptes.

On notera enfin que le Stade rennais, 8e au classement budgétaire (et 8e également pour la masse salariale) la saison passée, a terminé à une place identique sur le plan sportif. La saison précédente, déjà, les Rennais avaient terminé le championnat à la 9e place, en cohérence avec le classement budgétaire du club breton (8e en 2014-2015).



- Lexique :
Le compte de résultat se divise en deux grandes parties :

1. La « contribution compétition », ou résultat opérationnel, qui comprend l’ensemble des recettes d’exploitation et subventions diminuées de la totalité des charges récurrentes d’exploitation. Les recettes d’exploitation, c’est-à-dire le chiffre d’affaires, comprennent les revenus issus des droits audiovisuels, des sponsors et de la publicité, des recettes des matchs et d’autres produits. Les charges d’exploitation comprennent la masse salariale chargée, c’est-à-dire les rémunérations brutes versées à tous les salariés du club (joueurs, entraîneurs, staff technique et médical, personnel administratif) avec les charges sociales, ainsi que les charges liées aux frais de déplacement, frais d’organisation de manifestations, etc.

2. La « contribution mutation », ou balance des transferts, qui est la différence entre les indemnités de mutations reçues (les revenus issus des transferts des joueurs vendus) et le coût des mutations (l’argent dépensé pour acheter des joueurs), honoraires inclus.

Le résultat net est la somme de la contribution compétition, de la contribution mutation, du résultat financier, du résultat non courant et de l’impôt sur les sociétés. Le résultat non courant, ou résultat exceptionnel, permet de repérer les interventions de l’actionnaire, qu’il s’agisse de combler un trou pour ramener le résultat net à l’équilibre ou, à l’inverse, de procéder à une remontée de trésorerie.

Vos réactions (45 commentaires)Commenter
Stan22 mars à 16h53

Nils, tu oublies à nouveau les apports en capitaux venant d’Artemis qui font que ce déficit est selon moi factice. Il y en a eu à nouveau lors de l’exercice 2015-2016. C’est pour ça que la DNCG ne sanctionne jamais le SRFC. Ça ne figure pas dans le résultat comptable mais ça doit figurer dans un bilan financier donc ça aurait été bien de le mentionner.
C’est aussi pour ça que le budget 2016-2017 s’établit à environ 50 millions d’euros.

17 votes
|
PAT5922 mars à 16h57

On paye des joueurs à ne rien faire, hier Makoun, Pagis aujourd’hui Armand, Lenjani, Cavaré, Zeffane sans oublier Habibou, Bruls, Erasmus heureusement partis au mercato.
Que faut-il faire pour être excédent ? vendre encore (Gnagnon ?)
En tout cas un bien bel article qui aurait du être commenté par la direction du club.

26 votes
|
Nils22 mars à 17h22

Stan > Pourquoi « oublié à nouveau » ? J’en ai parlé la saison dernière.
Cette année, je n’ai pas détaillé le bilan pour éviter d’entrer dans des détails trop complexes - cet article pouvant déjà l’être parfois -, mais aussi parce que l’on n’a pas le détail du bilan. Mais oui, les capitaux propres sont passés de 3,2 M€ en 2014-2015 à 14,5 M€ en 2015-2016, et les comptes courants d’actionnaires de 8,5 M€ à 12 M€. Les capitaux propres représentent ainsi 32 % du total du bilan (contre 10 % la saison précédente). Et la couverture des immobilisations par les capitaux propres, les comptes courants et les dettes financières est passée de 61 % à 165 %. Ce qui ne change rien à ce qui a été développé dans cet article. Il n’a jamais été question de sanction de la DNCG à l’encontre du Stade rennais.

31 votes
|
accro3522 mars à 17h42

La vache ! on ce croirait chez Macron. Le foot c’est moins compliqué que ça, une belle équipe, tu gagnes(ex : coupe de France, coupe de la ligue, finir en championnat dans les 5 premiers) tu joues pas trop mal, le public viens au stade, les sponsors sont la et le pognon qui va avec.

45 votes
|
RITONINHO22 mars à 17h47

Sachant que Doucouré a été vendu 10M€ environ et que les indemnités de mutation s’élèvent à 19.5M€, par déduction, Dembélé semble n’avoir été cédé que pour moins de 9M€ (hors bonus) ??!!

20 votes
|
Mururoa22 mars à 17h53

Sans doute est-ce la faute des supporteurs qui ont le culot d’avancer que ce club est géré en dépit du bon sens avec un nombre de joueurs sous contrats digne des plus grands européens ! Merci à SRO et à Nils de placer certains dirigeants devant leur incompétence.

33 votes
|
Bruno 22 mars à 18h02

Juste une question à qui appartient là marque
Puma

13 votes
|
Xavier22 mars à 18h35

Dembélé vendu trop vite...aujourd’hui l’équipe le place à une valeur marchande de 70 m€.De toute façon même si ce n’est QUE 50m€ :
René s’est fait avoir sur le coup !

29 votes
|
ShabShab22 mars à 18h51

Merci à Nils pour ce bel article ! Là c’est du factuel :)

Pourquoi ne pas fonctionner avec un groupe d’une quinzaine de joueurs « confirmés » (je met entre guillemets car je ne parle pas de niveau, mais d’expérience), et combler les blessures/suspensions/méformes avec les jeunes ?

Ainsi, nous aurions peu de salaires élevés, et nous pourrions avoir 5-6 joueurs de qualité plutôt que 30 joueurs moyens grâce aux économies monstrueuses sur les salaires. Et les jeunes Janvier, Poha et consorts pourraient se montrer d’avantage.

C’est pourtant pas compliqué...

ShabShab

30 votes
|
Bruno 22 mars à 18h53

De mémoire la famille pinaut à des billes chez Puma et quand je vois ce qui va être injecté à Marseille
Ont ils l amour des rouges et noirs (famille pinaut )

29 votes
|
BZH57622 mars à 19h03

Article compliqué pour les non-initiés. Quelques remarques :
- pourquoi tant de salaires versés par rapport aux autres clubs du même acabit ? celà explique aussi qu’il ne nous reste pas grand chose pour acquérir des bons joueurs. Mieux vaut acheter (payer le transfert) de bons joueurs, plutôt que de recruter « gratuitement » des fins de contrat trop moyens et les payer pendant 3 ans en les laissant sur la touche ;
- pourquoi ne pas tenter plus souvent des partenariats avec de grands clubs européeens ? ils nous prêtent des joueurs pour les aguerrir ou pour les faire jouer (comme Lorient le faisait avec Arsenal) ?
Il est évident que l’évolution de la L1 avec l’arrivée des mécènes étrangers va changer la donne de la compétition : elle sera plus intéressante pour les spectateurs mais plus difficile pour les clubs sans mécénat (M. Pinault étant plutôt une assurance « coups durs » qu’un vrai mécène).
D’où l’intérêt et l’importance encore plus grandes d’avoir une équipe de recruteurs active et compétente, et un staff technique très performant et constructeur : on a vraiment besoin de Ch. Gourcuff.
Tant pis pour ceux qui n’aiment pas trop son football : c’est notre seule chance d’exister.

27 votes
|
accro3522 mars à 19h09

Fortune perso de Pinault 6.5 milliards d’euros patrimoine professionnel plus de 8 milliards.
Il doit pouvoir boucher les trous.

32 votes
|
Pepette22 mars à 20h09

« Il n’a jamais été question de sanctions de la DNCG à l’encontre du Stade
Rennais » , Nils vient de l’écrire .
Tout le reste est sans importance pour le supporteur lambda , enfin ça devrait l’être , nous vendrions Gnagnon 100M€ ( c’est stupide je sais ) que ça ne changerai rien au recrutement Rennais , ni au salary cap .
Mr Pinault sait très bien que cela ne ferait venir aucun joueur de Monaco
ou du PSG , tout ça il l’a essayé après le rachat du Stade , avec la réussite que l’on sait et qui l’a définitivement convaincu que son club
ne ferait jamais parti des grands d’Europe .
Retour au Stade Rennais actuel .
Tant que l’actionnaire se satisfait de la politique financière en place , qu’attendre de tous ces chiffres sur le sportif , à mon avis rien .
Rennes est dans les mains de Ruello - Gourcuff , la gestion leurs appartient.
Je comprendrai parfaitement que François Pinault dise aux supporteurs « si la gestion du club ne vous convient pas allez à la concurrence , sportivement vous avez un club potable de L1 , la aussi si pas satisfait
à vous de choisir , je ne retiens personne contre son gré » .

Que sportivement le supporteur ait droit à la parole , c’est normal mais
vouloir donner des leçons de gestion à François Pinault et aux personnes
en place , ce n’est pas son rôle .

21 votes
|
hyuga9122 mars à 22h02

Merci Nils pour l’article.
Personnellement j’hallucine quand je vois la masse salariale du club, trop de joueurs, certains trop payés, d’autres payés à rien faire...Un problème de gestion flagrant, sans parler des ventes de joueurs dans le mauvais timing ou très mal négocié...J’adore le stade rennais, mais entre prestations décevantes et gestion du club douteuse je ne sais plus trop quoi attendre...

13 votes
|
Raclur22 mars à 22h33

Un actionnaire radin (qui va effectivement en plus aller filer de la tune à l OM via puma), une gestion catastrophique dont le cas dembélé est le parfait exemple... 19,5 millions de balance ? Donc dembélé vendu a 9 hors bonus puisque doucouré à 10,5... Je ne sais pas son prix aujourd’hui mais on doit être entre 40 et 70 !!! Et en plus nous devons donc en conclure que la direction et en particulier M Ruello nous ment (il avait parlé de 15+15 de bonus à PL en décembre). Une masse salariale qui déborde ben oui tu m étonnes avec tous les lofteurs... Et nous pauvres supporters on se fait chier comme jamais avec une équipe de plus en plus faible mais surtout de plus en plus ennuyeuse... Pinault casse toi et surtout emmene le grand René avec toi ! Je préfère un club pauvre qui se bat que la soupe que vous nous servez aujourd’hui ! Je m éclatais plus dans les années 90 ! C est dire... Alors merci et au revoir dirigeants ! Le club est à ses supporters

42 votes
|
Yun 5622 mars à 22h57

- les comptes sont certes plombés par la masse salariale trop élevée due à un effectif qui a enflé considérablement sous l’ère Montanier validé par Ruello. Je pense que celui-ci a peut-être crû pouvoir accrocher l’Europe quand nous sommes restés 3/4 mois en 3/4 ème position : il s’est dit qu’il financerait les transferts par les recettes d’une ligue Europa ...
- ils sont aussi plombés par les faibles
Prix de reventes de joueurs qui ne jouent pas et donc invendables .
- il fallait sans doute préserver le fonds de commerce futur constitué par les néo-pros mais 8 ou 9 d’1 coup ,même à
Moins cher : ça pèse ! C’est le mix jeunes/expérimentés qui était mal équilibré .
- autre motif : les indemnités versées à
Montanier , Troin , Courbis , dont on pouvait vraiment se passer en attendant la fin du contrat de Montanier,
Mais Ruello a pété 1 câble devant le refus de Montanier d’ouvrir les entraînements à Courbis ! C’est un coup de Calgon qui coûte cher .
- dans la même série , n’oublions pas la dizaine de licenciements/prudhommes initiés par notre sanguin Président à son arrivée . Au prix où l’on paye 1 cadre même moyen dans le foot : ça monte vite !
En fait , c’est une vraie chance d’avoir F.Pinault qui veille au grain, et d’avoir vendu quelques pépites :
Bakayoko, Doucouré , Dembele, Ntep et Grosicki . Sinon quelle cata !
Quelle chance on a d’avoir un Président très bon gestionnaire qui accumule les réussites !

19 votes
|
anonyme3523 mars à 05h40

et où en sommes nous de la promesse de Ruello de rentrer dans le capital ?

12 votes
|
Louis G23 mars à 06h04

Merci à Nils pour son article bien détaillé et bien expliqué...Pinault est pour le Stade Rennais une assurance « tous risques » pour le maintien en Ligue 1...Pour moi, c’est au niveau de la formation que le Stade Rennais assurera le mieux sa pérennité et un classement honorable...Les nombreux Clubs français qui vivent de plus en plus avec des capitaux de pays étrangers ne me font pas rêver...

25 votes
|
françois3523 mars à 08h46

Bon article de Nils. Merci. D’accord avec beaucoup d’entre vous, la gestion Ruello/Montanier fut catastrophique. Heureusement qu’il y a l’assurance-vie ’Pinault’. Certains de vous le trouve radin, moi je trouve qu’on a la chance qu’il soit là pour boucher les trous, même après recettes sur les transferts.. Dembélé 70 mio ? Et si demain il se blesse ? En fait ce fut une bonne chose de vendre N’Tep (encore blessé). Les clubs français vivent au dessus de leurs moyens et espèrent boucher les trous d’exploitation avec les plus-values sur les transferts.
Il faut continuer à reduire l’effectif (Armand, Lejani, Figuiero), sur 20-22 pros (aujourd’hui 27) et intégrer les néo-pros de + en +. Je crois, que c’est la politique de CG, et c’est bien. D’accord svec vous, le licenciement de Montanier & co aurait pu attendre jusqu’en juin et l’épisode Courbis, sachant que CG viendrait, totalement inutile.. Espérons que nous sommes sur le bon chemin..

20 votes
|
Mimilzola23 mars à 09h33

Par une ironie du sort,c’est 3 jours après un sujet dans le journal de FRANCE 2 sur la parution du mensuel FORBES qui publie la liste des grandes fortunes de notre monde que parait cet article sur les comptes du stade Rennais. Rassurons nous,notre actionnaire y figure en bonne place,puisqu’il possède la 4e fortune de France.Pas de chiffre donné mais à la louche,sans doute plus de 10 milliards d’euros.Et notre bon club dans tout ça,dans le rouge et l’avenir s’annonce noir.Difficile d’imaginer que l’entraîneur puisse faire venir des joueurs de qualité avec en plus le poids du salary cap.Je me demande parfois quel est l’intérêt de Mr PINAULT à rester propriétaire du stade Rennais puisqu’il ne fait rien pour le faire évoluer.Une marotte de milliardaire Breton qui allait au stade avec son papa voir son club de coeur.Il évite à celui-ci,tel un malade sous perfusion,une fâcheuse sortie de route financière et offre au bon peuple Rennais son matche de ligue 1 le samedi soir.

25 votes
|
Mimilzola23 mars à 09h54

...SUITE
D’accord,il a sauvé le club d’un avenir encore plus sombre.Et,il n’a pas lésiné sur les moyens au début,mais sans doute mal entouré et mal conseillé,et voulant aller plus vite que la musique,son argent a été gaspillé dans des recrutements foireux.Maintenant,on a l’impression que ça ne l’intéresse pas plus que ça.La valse des présidents,des entraîneurs,le nombre de joueurs impressionnants plus que moyens recrutés à Rennes ont eu raison de son intérêt.Ce n’était déjà pas un passionné sinon il aurait du présidé son club,bien s’entourer et franchement,tel RIVIERE à NICE qui fait un boulot remarquable,l’histoire aurait pu être tout autre.Quel gâchis !
Ce n’est sûrement en gérant ainsi ses sociétés qu’il a réussi dans les affaires. 8e ville de France,8e budget et donc 8e place ou plus. Pas d’ambition,alors que nous ne sommes pas moins bien armés que les autres pour bien figurer derrière les poids lourds.
Vraiment dommage !

16 votes
|
Pepette23 mars à 13h16

lire le post de Yun 56 (au dessus ) .

C’est rassurant puisque tout ça est derrière nous ,Rennes est donc
sur la bonne voie .
Ce n’est pas de l’ironie , je le pense .
Gourcuff devrait enfin recruter les quelques joueurs qu’ils désirent pour avoir une saison prochaine meilleure dans le jeu , tout en gagnant quelques
rangs , ce qui mettrait le Stade vraiment à sa place , derrière les meilleurs comme je viens de le lire .
Tout ça en restant dans les limites voulues par l’actionnaire .
Comment voulez vous avoir une certaine stabilité sportivement , si financièrement ce sont les Montagnes Russes d’une saison à l’autre .

Rennes a voulu vivre trop haut, nous payons en ce moment toutes ces dernières saisons anarchiques dans le fonctionnement , le recrutement au
petit bonheur des agents, les entraîneurs mal ciblés etc . etc.

Rennes doit trouver de la stabilité et de la cohérence au niveau des ambitions moyennes qui sont les siennes , je pense que le tandem Ruello-
Gourcuff colle à ce projet .
Nous devrions le voir au cours de l’été et la saison prochaine .
Une chose encore ,quand on est vraiment supporteurs du Stade Rennais , on sait très bien le niveau que nous ne dépasserons jamais , je l’accepte depuis des dizaines d’années , même si la période actuelle des matchs nuls
me fatigue un peu .

17 votes
|
Lulu Berlu23 mars à 14h03

Le stade Rennais et Pinault père c’est un peu comme un vieux jouet qui se trouve dans une malle au grenier que l’on ressort de temps en temps et que l’on remet finalement dedans,certes parfois après un moment d’hésitation !
On ne le jette pas parce qu’il représente une valeur sentimentale et puis après tout il n’est pas bien encombrant.Sur le plan financier dan le cas qui nous intéresse !!
Par contre il n’est pas impossible que lorsque le fils prendra définitivement les rênes du pouvoir,il ne fasse pas le grand ménage y compris dans ce dit grenier !!

13 votes
|
Korrigan23 mars à 14h24

Super Nils, Bravo pour cet article.

Là, je me suis dit, « ça va clouer le bec à tous les rageux qui pensent que Pinault se fait du fric avec le SRFC ». Mais non, que nenni, il y a encore des commentaires débiles sur la radinerie du propriétaire de SRFC, des amalgames avec le sponsoring de Puma avec Marseille, (même si cette société est propriété de Pinault, il ne faut pas confondre), .. bref, encore des âneries (désolé si cela vexe) mais franchement c’est d’un triste. A titre d’exemple : 30 M€ de déficits depuis 3 ans et si on y inclut le résultat non courant des années préc. (que j’assimile, sans certitudes, à des augmentations de capital pour combler les pertes), le déficit cumulé est proche de 45 M€... 45 M€ et y’en a qui osent dire que M. PINAULT est radin... cela me révolte (même si c’est une goutte d’eau dans son patrimoine)

Par contre l’intérêt de cet article montre clairement l’échec de la stratégie d’empilement de joueurs moyens et aussi des coups de sang de Ruello (indemnités licenciements notamment). Cela a coûté cher pour des résultats très moyens. Le recrutement aussi pose question : des joueurs moyens qui semblent un peu trop bien payés... M. Buisine, avez vous des arguments de défense ?

25 votes
|
Korrigan23 mars à 14h25

(Suite) Nouvelle stratégie avec Gourcuff : dégraissage (on comprend pourquoi), formation (on comprend pourquoi), vente de N’Tep et Grosicki (17 m€ avec des joueurs qui ne les valent pas et qui souhaitent partir). Difficultés à prolonger Costil avant un dégraissage...

Il faut axer le club sur une identité de jeu, avec des jeunes éduqués footbalistiquement sur les principes de Gourcuff. Cela peut marcher mais il faut du temps, et encore du temps.

Cet été, ne rêvez pas, il va falloir malheureusement se refaire la cerise, on investira pas plus de 8M€ pour des nouveaux joueurs histoire d’espérer un compte équilibré à terme.

19 votes
|
philiplt23 mars à 14h29

1 Sur Montanier (YUN 56 et françois35), le problème est que Ruello avait prolongé Montanier jusqu’en 2019, et ça je ne sais vraiment pas pourquoi vu le style de « non jeu » qu’il nous infligeait de plus en plus. Personnellement je n’aurais pas pu continuer 3 années de plus à regarder la nullité des prestations footballistiques.
2 Sur Dembele certes on ne l’a pas vendu assez cher mais c’est parce que le staff pro en 2015 (Montanier et consorts encore) n’en voulait pas et le jugeait trop frèle. Donc il refusait de s’entrainer et il aurait pu partir pour vraiment rien. Cet évènement montre surtout la nullité du staff Montanier.
3 Quand on voit la concurrence externe des salaires anglais et allemands, il est clair qu’on ne peut conserver très longtemps un joueur qui veut partir ; par contre on devrait plus diversifier les recrutements, quitte à y mettre le prix, sur des styles de joueurs qu’on ne possède pas en formation. Ainsi si Gourcuff pouvait nous refaire cet été les coups Gameiro ou même Alladière ce serait super pour le stade.
4 Les recuteurs manquent parfois beaucoup d’imagination et suivent trop les modes de type physique de joueurs : ainsi Ribery (non retenu par Guingamp !!!), Griezmann, Valbuena, Giroud ne sont pas passés par des centres de formation, il y a surement d’autres joueurs à détecter en France.

19 votes
|
jjb23 mars à 14h43

Petite remarque
Seuls les transferts réalisés avant le 30 juin 2016 sont comptabilisés.
Pour Dembélé je ne me souvient plus de la date de son transfert mais ceux de Grosicki et PG ne sont pas pris en compte.
De plus ces départs plus ceux d’autres joueurs cet hiver ont forcément fait baisser la masse salariale

19 votes
|
Yun 5623 mars à 17h32

Réponse à Philipit concernant la date de fin de contrat de Montanier : j’ai lu , me semble-t-il en tout cas , que Ruello s’était justement vanté ( comme d’hab )
D’avoir fait prolonger Montanier avec des contrats d’1 an renouvelable ( ce qui est peut-être d’ailleurs impossible )
Si Tel était le cas , l’épisode Montanier puis Courbis et enfin Gourcuff est du grand n’importe quoi puisqu’il suffisait seulement d’attendre l’été pour avoir notre Druide ( qui était déjà d’accord pour rappliquer ) sans indemnité pour Montanier et en se passant de Courbis.
Mais je peux me planter ...

10 votes
|
Petitpat23 mars à 19h41

Dur d’être supporter rennais mais quand c’est dans ton adn
Rien n’y fait
Rennais forvever

11 votes
|
Mimilzola24 mars à 10h15

@korrigan
Je suppose que je dois me sentir visé par tes propos peu amènes sur les ânes et les débiles qui fustigent la radinerie supposée de notre actionnaire.Je ne l’accuse pas de radinerie mais d’incompétence,en tous cas,pour ce qui est de la gestion d’un club de foot.Il aime le stade Rennais et il serait effectivement peu avisé de ne pas reconnaître qu’il a sauvé le club notamment grâce à son argent et qu’il en a mis beaucoup.Au bout d’une quinzaine d’années,nos seules satisfactions sont les premières années LEGUEN,la période BOLONI et l’europa league avec ANTONETTI et trois finales...perdues.Je m’étonne simplement qu’un homme si avisé pour bien s’entourer dans la gestion de ses différentes sociétés n’ait pas su trouver la bonne personne pour mener notre club ou il avait l’ambition de le mener.D’ailleurs,tu illustres fort bien ce que je pense,45 millions utilisés uniquement pour réparer les conneries qui s’accumulent depuis des années, est-ce que ce n’est pas triste à pleurer ?
Quand à nous annoncer encore des années ou on devra se refaire la cerise et un recrutement limité financièrement,je ne sais pas ou tu en es de la patience,mais moi il y a un moment que je racle le fond du tonneau !

11 votes
|
Korrigan24 mars à 11h17

Non au contraire Mimilzola tu n’étais pas « visé ».. tu as ton avis, il est argumenté, expliqué... je te trouve peut être un peu dur mais je comprend ton positionnement. Je ne veux surtout pas empêcher un débat qui pourrait d’ailleurs être intéressant.

Ce qui m’agace ce sont les commentaires (parmi les premiers messages) ou on ne ressent que l’expression (non respectueuse à mon sens) d’une frustration du supporter et dont l’origine n’est peut être même pas en lien avec le Stade Rennais.
Quand je vois certains commentaires, je me dis que ces personnes doivent se positionner ainsi sur tous les sujets de leur vie courante...

15 votes
|
maurice24 mars à 13h22

S’il y a une manque de talent chez la plupart des joueurs, cela provient sans doute d’un problème de recrutement et ce paramètre est bien essentiel quant à la bonne marche d’un club.
Ce qui sous-entend un manque de talent chez nos recruteurs et cela devient plus que récurrent mais également un manque de talent évident chez nos derniers entraîneurs (la palme revenant de fait à Montanier) et nos derniers présidents. J’inclus dans ce florilège notre actionnaire qui n’a pas su s’entourer mais dans son cas, je soupçonne plutôt un manque d’intérêt pour ce bien anecdotique dans son patrimoine démesuré.
A nouveau, nous ne pouvons que souhaiter bon courage et bonne chance à Ch. Gourcuff dans son entreprise de réhabilitation du club, c’est notre seul espoir.
Quant au pseudo décifit, la nouvelle politique salariale aidant, la saison prochaine devrait voir enfin les comptes assainis, d’autant que la masse salariale a considérablement baissé depuis cette étude.

14 votes
|
sebastien24 mars à 13h35

Pour voir un jour une superbe équipe à Rennes il faut rêver un peu ! Proposer aux Qataris du PSG une fusion entre les deux clubs ! Imaginer la gueule du fanion, une hermine bouffant un triskel sous la tour Eiffel ! Évidemment c’est de l’ironie mais malheureusement dans le foot moderne c’est le pognon qui décide d’une grande équipe ! Pinault n’est là que pour faire des plus values avec son fric investi dans le club. Il n’a jamais eu l’intention d’aller concurrencer les cadors du championnat en injectant la somme nécessaire pour lutter avec les forts budgets de la Ligue 1 et donc les belles équipes jouant les premiers rôles. Malheureusement tant que le club restera entre les mains des dirigeants et actionnaires actuel nous ne pourrons pas espérer grand chose de mieux que le ventre mou du championnat. 7e,8e au mieux ! Je le répète mais le foot aujourd’hui pour avoir une équipe compétitive c’est l’argent qui gouverne !

19 votes
|
BZH57624 mars à 16h27

@ Mimilzola : je ne souscrits pas du tout à ton opinion favorable sur la période LEGUEN ! Certes j’aime bien l’homme, mais la gestion fut catastrophique.
Lucas pour 20 M€ (on en rêverait acutellement), César, Turdo, Fabiano, Vander etc ... d’ailleurs ça a du dissuader à vie Pinault d’investir dans le foot.
Certes on termina correctement bien classé gràce à Cyrille Chapuis, mais la saison fut vraiment quelconque compte tenu des investissements.
D’ailleurs le tandem Ruello / Gourcuff (déjà) arriva la saison suivante ... sans aucun moyen financier, comme cette année.

13 votes
|
Mimilzola24 mars à 19h31

@korrigan
Pas de soucis,je te remercie pour ta réponse et je te concède que c’est vrai,mes propos sont un peu durs mais ils sont à la mesure des années qui passent et des déceptions et désillusions qui se succèdent.Je serais curieux de savoir quel bilan notre actionnaire tirent de ces années,mais le moins qu’on puisse dire,c’est qu’il est très discret sur le sujet.
@BZH576
Tu as meilleure mémoire que moi.J’avoue que je n’avais pas souvenir que tous ces « merveilleux » joueurs étaient arrivés sous LEGUEN. Pour FABIANO néanmoins,on l’a condamné un peu vite,il est sans doute arrivé trop jeune à RENNES.Je me souviens surtout d’un reportage à STADE 2 avec LEGUEN et E.CISSE,nous étions l’équipe surprise du début de championnat.Les bons souvenirs sont parfois trompeurs,il faut dire qu’il ne sont pas si nombreux.Je me rappelle aussi d’un certain G.LEFILLATRE qui s’occupait du recrutement.Ceci explique sans doute cela.

7 votes
|
mangeclou24 mars à 23h08

En cette période de trêve internationale, je me suis amusé à regarder dans les grand championnats européens, à quel club notre cher Stade Rennais (roi du nul) pouvait être comparé, toute proportion gardée, avec ses 9 victoires, 12 nuls et 9 défaites.
- Allemagne : comparaisons avantageuses = Koln (6e) 9/10/6 ou Frankfurt (7e) 10/6/9, moins avantageuse = Augsburg (14e) 7/8/10.
- Angleterre = Stoke (9e) 9/9/11.
- Espagne = Espanyol (9e) ou Alaves (10e) 10/10/8.
- Italie = Torino (10e) 10/10/9.
Dans la répartition des victoires entre domicile/extérieur, ce sont les turinois qui nous ressemblent le plus, avec comme nous, 8 victoires et 5 nuls à domicile.
Je sais que je suis, un peu, hors sujet, mais c’est amusant non ?

14 votes
|
Raclur24 mars à 23h35

Korrigan je vais te répondre puisque je suis des frustrés (Tu es qui pour dire ca ?) proférant des âneries (2e jugement).. Je ne vais certes pas remercier Pinault d avoir fait du stade le club aseptisé et ennuyeux qu il est devenu, club que je supporte depuis plus de 30 ans soit dit en passant... Sa générosité sert essentiellement à combler les trous que créent les ânes qu il a mis en place (dont le dernier est le pire de tous) avec leur gestion désastreuse ! Au mieux il se goure complètement ce qui est dommage pour quelqu un comme lui au pire il s en fout complètement (je penche plutôt pour cette 2e version). Dans tous les cas le stade est aujourd’hui un club peu respecté et tellement ennuyeux que même un bon nombre de ses propres supporters (dont moi et la plupart de mes potes qui sont pourtant tous des fans de la première heure) ne regardent même plus les matchs... Ya le droit de se tromper et même d être nul sur le terrain (j ai connu des équipes très mauvaises depuis la fin des années 80) le foot n est pas une science exacte mais cautionner cette ambiance club Med et l arrogance du président ruello quand il s adresse aux supporters est juste indigne d un propriétaire ! Et c est bien là que le bat blesse. L ambiance feutrée de Pinault est en train de tuer le club à petit feu. C est mon avis et celui de beaucoup d autres. Continues à kiffer cette soupe ce n est pas notre conception du foot Les ânes te saluent

19 votes
|
jjb25 mars à 10h59

Raclur
Ton post est plein de contradictions tu dénonce le fait que certains portent des jugements mais tu fais la même chose en traitant d’âne des capitaines d’industries reconnus .
Après je ne sais pas si le stade est bien géré ne connaissant pas tous les éléments me permettant de porter un jugement

10 votes
|
GH25 mars à 13h53

PINAULT entrepreneur ? non , il a fait fortune en faisant des coups de bourse , pas étonnant qu’on applique la même méthode au Stade Rennais ....sans la même réussite en achetant des joueurs très moyens à des prix exorbitants et en revendant des joueurs talentueux pas assez chers.
Le Stade Rennais n’est pas pire que les autres clubs puisque lorsqu’on lit les journaux sportifs , c’est le sujet principal ...le fric !

13 votes
|
henrinzaghi25 mars à 14h45

A noter quand même dans le rapport de la DNCG presque 21M€ de créances sur transferts pour le Stade, a priori non comprises dans les mutations exposées ici.

4 votes
|
Oisivete Franci25 mars à 16h04

1 - Il y a donc deux variables d’ajustement principales pour avoir des comptes beneficiaires.
- Sur les revenus : les droits teles sont LA manne financiere incontournable.
- Sur les depenses : la masse salariale est fondamentale.
La balance des transferts vient ou non corriger le resultat operationnel.
Cet article est donc assez deprimant pour plusieurs raisons :
1 - il me semblait que le salary cap avait deja ete instaure la saison passee savez-vous si c’est le cas ou non ?
2 - sans suprise les ventes de Doucoure, Dembele nous permettent d’avoir une balance des transferts ultra favorable mais cela ne semble pas suffire ... deprimant. Sur ce point les chiffres de vente de ces deux joueurs posent questions laissant envisager un systeme de bonus fort qui devrait nous permettre de ne plus etre deficitaire sur les transferts pendant un bout de temps !

Conclusion : le classement final est fondamental (droit tele, rayonnement, billeterie, maillots ...) mais ce que dit l’article c’est que le classement final est FORTEMENT correle a la masse salariale (plus les joueurs sont payes chers, plus l’equipe a de chance de bien figurer). Le probleme semble donc presque insoluble pour rennes comment amoindrir la masse salariale sans chuter lourdement au classement et greffer les recettes ?
Une des reponses : un recrutement restreint et TRES qualitatif, l’appel aux jeunes du centre. Nous sommes donc sur la bonne voie meme si le salary cap limite l’aspect qualitatif.

8 votes
|
Oisivete Franci25 mars à 16h25

2 - Ruello table donc pour l’exercice 2016-2017 sur le salary cap et une balance des transferts tres favorable pour atteindre l’equilibre. Mais pretendre que finir 14 eme est OK est une heresie absolue voir une enorme faute professionnelle. Rappelons que les droits teles sont LA recette principal, diminuer la masse salariale n’est pas suffisant et ne garantit pas grand chose. Le levier sur lequel devrait jouer rennes c’est les droits teles et non la masse salariale ! Ce serait evidemment plus simple si notre recrutement cessait d’etre ubuesque.

Il me semble neanmoins que nous sommes sur la bonne voie mais pas si on finit 14 eme ! La baisse des droits tele ne peut pas longtemps etre corrige par la vente de joueurs de moins en moins attractifs.

ALLEZ RENNES !

9 votes
|
Nils25 mars à 16h47

henrinzaghi > Les créances, cela a un impact sur la trésorerie. Pas sur le compte de résultat. Ces créances sur mutations de joueurs correspondent à des transferts déjà comptabilisés.

11 votes
|
thabor3527 mars à 09h13

Bravo à Nils pour ce travail fort complet et détaillé.
Je pense que la première difficulté de notre club est le recrutement.
Nous le découvrons bien sur ces tableaux. Je maintiendrais toujours que la famille Pinault a fait ce qui fallait faire en terme d’investissements.
Je pense que la gestion des joueurs qui incombe à un Président inefficace
procédant avec des « deals » avec les joueurs et un recruteur qui est « hors sujet et personnes » depuis de nombreuses saisons.Avec les pépites revendus à des prix bradés, on aurait pu obtenir de meilleurs résultats.Certains me jugeront peut être hors sujet mais plus cela va , plus on s’enfonce.
Premier club de l’ouest pour son déficit et dans le ventre très mou au niveau national.
Les sièges rouges dans un stade c’est bien mais un recrutement très intelligent c’est mieux.

7 votes
|
Korrigan28 mars à 13h23

Oui Thabor.. C’est vrai, mais il faut reconnaître qu’un recrutement très intelligent ce n’est pas évident à faire... très peu y arrivent
Mais ok, c’est leur job, donc il faut les juger la dessus, et pour le moment c’est peut mieux faire !!

3 votes
|

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.