Le match contre la Juventus Turin en 1999

En 1999, le Stade Rennais, qualifié pour la Coupe Intertoto grâce à une 5e place en championnat, reçoit la Juventus Turin de Zidane, Del Piero et Inzaghi, qui sort d'une saison ratée...

Le parcours

Le Stade Rennais fait son entrée au troisième tour de la compétition

  • 3e tour :
    • Aller : Austria Lustenau 2 - 1 Stade Rennais FC
    • Retour : Stade Rennais FC 1 - 0 Austria Lustenau
  • Demi-finale :
    • Aller : Stade Rennais FC 2 - 0 Austria Vienne
    • Retour : Austria Vienne 2 - 2 Stade Rennais FC
  • Finale :
    • Aller : Juventus Turin 2 - 0 Stade Rennais FC
    • Retour : Stade Rennais FC 2 - 2 Juventus Turin

Les équipes de la finale

  • Aller :
    • Juventus Turin : Van Der Sar, Mirkovic, Ferrara, Juliano, Zambrotta, Conte, Oliseh (Zidane, 46’), Tacchinardi, Bachini (Birindelli, 80’), Inzaghi, Kovacevic (Del Piero, 46’)
    • Stade Rennais FC : Malicki, Dogon, Bassila, Sommeil, Reveillere (Le Bris, 65’), Bigne, Gregoire, Le Roux, Gava, Nonda, Diouf (Bardon, 66’)
  • Retour :
    • Stade Rennais FC : Malicki, Bassila, Dogon, Sommeil, Gregoire, Bigne (Le Bris, 77’), Le Roux, Gava, Diouf (Yapi, 77’), Nonda, Bardon (N’ Diaye, 60’)
    • Juventus Turin : Van Der Sar, Iuliano, Ferrara, Montero, Conte, Oliseh, Tacchinardi, Zambrotta, Zidane (Pessotto, 69’), Inzaghi (Kovacevic, 77’), Del Piero (Esnaider, 85’)

La fiche de la finale retour à Rennes

- Le 24/08/1999, Rennes (Stade de la Route de Lorient)
- Arbitre : Melo Pereira
- Stade Rennais FC 2 - 2 Juventus Turin
- Mi-temps : 1-1
- Buts : Diouf (20’), Nonda (92’) pour Rennes ; Conte (30’), Zambrotta (73’) pour Turin
- Corners : 12 pour Rennes, 6 pour Turin
- Cartons jaunes : Gregoire (jeu dangereux), Gava (protestation) pour Rennes ; Oliseh (jeu dangereux) pour Turin
- Spectateurs : 15 500 dont 11 427 payants

Résumé

11.500 spectateurs seulement, pour une affiche qui aurait pu en réunir 50.000 si le Stade de la route de Lorient n’avait pas été en travaux. La Juve de Zidane fait rêver. Mais les Rennais entendent rester sur terre. Et faire tomber les Italiens de leur piedestal car, malgré le 2-0 encaissé à l’aller, les Bretons ont eu de réelles possibilités de tromper la vigilance des Turinois.

Alors, avec Nonda, Diouf et Bardon devant, les hommes de Le Guen attaquent bille en tête. Et, malgré un superbe service de Zidane que Conte reprend de volée et que Malicki détourne superbement (12e), ce sont les Rennais qui dominent et bousculent les Italiens, prenant des risques dans les frappes (Gava 11e, Bardon 13e et 15e, Nonda 16e)...

JPEG - 34 ko
Shabani Nonda et Christophe Leroux après le but égalisateur inscrit par le joueur du Burundi lors de Rennes-Juventus (2-2), Route de Lorient
Photo RaiSport

Mais la plus belle occasion est pour Bardon, qui se retrouve seul devant Van der Sar à la suite d’une belle action Diouf-Nonda. Las, l’avant-centre rennais trouve le poteau (18e). Mais ce n’est que partie remise car, dans la minute qui suit, Bardon, servi par Le Roux, se rachète en offrant sur un plateau le premier but à Diouf. Tout Rennes est debout (19e). Et la folie n’est pas loin lorsque sur un centre de Bigné, Nonda reprend à bout portant de la tête, mais Van der Sar détourne miraculeusement le ballon (24e).

La chance vient de passer car, en grosse difficulté, les hommes d’Ancelotti vont revenir à la marque sur leur deuxième occasion : un centre de Del Piero repris joliment de la tête par Conte (29e). 1-1 : le but qu’il fallait à tout prix éviter, car la qualification rennaise ne pouvait dès lors passer que par trois nouveaux buts.

Dès lors, la partie baisse un peu de rythme et Zidane en profite pour distiller quelques ouvertures dont il a le secret. « Zizou » a même l’occasion d’enfoncer le clou sur un corner. Mais sa tête est repoussée sur la ligne par un arrière rennais (33e). La tâche des Bretons parait donc impossible à la mi-temps, d’autant que Nonda, bien décalé par Bardon, rate son duel avec Van der Sar (45e).

Grégoire et les siens, pourtant, repartent de plus belle, à la recherche d’une victoire à défaut d’une qualification. Nonda, Gava sur coup-franc et Diouf sont encore dangereux, mais, avec Zidane à la baguette, la Juve maîtrise, se contente de voir venir. Des fautes quand il le faut, des contres quand c’est possible... La marque de l’expérience.

A Rennes, la frustration est donc de mise et sera d’antant plus grande lorsque, suite à un superbe travail de Del Piero, Zambrotta, du plat du pied gauche, doublera la mise (73e). Le but de Nonda dans les arrêts de jeu ne changera rien. Hier, la « vieille dame » était trop grande.
Source : Le Télégramme

Les buts en vidéo

- 1-0 : But de Diouf
- 1-1 : Egalisation de Conte
- 1-2 : But de Zambrotta
- 2-2 : Egalisation de Nonda