25 février 2006 | à 23h36

Rennes réalise l’exploit !

Incontestablement, trois jours après la victoire lyonnaise en Ligue des Champions sur la pelouse de Eindhoven, le Stade Rennais s'en allait défier le quadruple champion de France à Gerland en outsider. Utaka, roi de Gerland ce soir Et pourtant ce soir tout a réussia aux hommes de Laszlo Bölöni ; présents dans les duels face aux Cris, Diatta, Junhino et autres, faisant preuve d'un grand réalisme offensif, d'un sang-froid et d'une sérénité impressionante en défense. Tous ces ingrédients ont permis aux “Rouge et Noir” de réaliser le gros coup de la soirée en s'imposant sur le score de 4 buts à 1 face aux protégés de Jean-Michel Aulas. En réalisant une nouvelle fois un triplé ce soir, John Utaka prouve finalement aux dirigeants rennais qu'ils ont eu pour leur argent en allant chercher l'attaquant nigérian qui, depuis son retour de la CAN, a inscrit six buts en deux rencontres (deux triplés consécutifs, historique). Ce soir, le pari tactique de Laszlo Bölöni d'aligner Hadji sur la gauche à la place de Monterrubio, Sorlin au centre aux côtés de Källström et Gourcuff à droite s'est avéré payant, d'autant plus que la charnière centrale composée de Mensah et Bourillon a tenu et délivré de bons ballons. Joie des Rennais, à la hauteur de leur performance Malgré un but de Junhino sur un penalty plutôt sévère, les Bretons ont su contrer les offensives lyonnaises et sur quatre contres ou occasions franches, inscrire les quatre buts qui les ont menés à la victoire grâce à Utaka (triplé) et Yoann Gourcuff (un but, une passe décisive) La performance du Stade Rennais ce soir a été à la hauteur de celle du trio offensif rennais Källström-Gourcuff-Sorlin, qui a notamment su intercepter et neutraliser les deux hommes forts du milieu de terrain lyonnais, à savoir Juninho et Tiago, puis délivrer d'excellents ballons à l'homme providentiel du Stade Rennais à l'heure actuelle, Utaka. Même si le gros match des Rhôdaniens aux Pays-Bas mercredi devait encore se faire sentir dans les jambes lyonnaises, la performance des Rennais est loin d'être déméritée tant leur match était plein, sûrement l'un des plus aboutis de la saison. Rennes est la deuxième équipe à s'imposer à Gerland cette année après Lille en décembre dernier (3-1).

Rennes réalise l'exploit !

Feuille de match

Olympique Lyonnais 1 - 4 Stade Rennais
Ligue 1, 28e journée
Samedi 25 février 2006 à 20h00

Stade Gerland

(JPG)
Laszlo Bölöni après le penalty de Juninho


Affluence : 39 168 spectateurs

Temps frais
Pelouse correcte

Arbitre : M. Auriac

Buts : Juninho (37e SP) pour Lyon ;
Utaka (19e, 53e et 73e) et Gourcuff (31e) pour Rennes.

Avertissements : Edman (89e) et Faty (90e) pour Rennes.

- Olympique Lyonnais : Coupet, Diatta (Clerc 51e), Muller, Abidal, Cris, Malouda, Tiago (Diarra 46e), Juninho, Wiltord, Benzema (Govou 64e), Fred

- Stade Rennais : Isaksson - Perrier-Doumbé, Bourillon, Mensah, Edman - Källström (Faty 90e), Mbia, Sorlin - Hadji, Gourcuff (Monterrubio 88e) - Utaka (Briand 81e).

Réactions

- Gerard Houllier : « Nous avons eu surtout trop de défaillance collective. Il est difficile de trouver un joueur dans un bon jour. C’est un jour sans. Cela arrive.

(JPG)
Gourcuff heureux après avoir inscrit son quatrième but de la saison

Nous avons manqué de fraîcheur et d’idées mais pas de courage, d’amour propre et de rébellion. Le troisième but a été le tournant du match et je me suis dit alors qu’il serait trop difficile d’entamer une course-poursuite après le difficile match de mercredi. C’était trop dur même si ce n’est pas une excuse. Il faut rendre hommage à Rennes. C’est une journée bizarre car nos poursuivants n’en n’ont pas profité. Il faut tourner la page et penser à la suite. Il y a eu une usure mentale et psychologique surtout sur la défense qui est sur le fil du rasoir depuis plusieurs matches. Dans la victoire, je ne suis pas euphorique et après la défaite il faut passer à autre chose. C’est le sport. »

- Laszlo Bölöni : « C’est un très bon coup. J’ai eu l’impression que ce que nous avons mis en place a bien fonctionné. Peut-être y a-t-il eu des exploits mais il y a eu aussi une bonne construction. Je suis content mais je reste réaliste. Nous n’avons pas changé notre classement par rapport à Lyon même si nous avons gagné aujourd’hui. Je sais que l’OL a eu un match très fatiguant mercredi à Eindhoven. Je peux dire tranquillement que je suis fier de mes joueurs. Je les félicite de leur travail. Nous avons bien joué. Nous avons su contrer la force physique des Lyonnais. Nous avons gagné car nous avons eu une bonne maîtrise au milieu. Nous avons évité les cadeaux et les pertes de balles. C’est plus facile comme cela. J’avais vu le match contre Lille en vidéo. Malgré cette victoire, je reste un grand supporteur de Lyon pour la Ligue des Champions. »

- Yohann Gourcuff : « Il y avait des espaces pour jouer. On savait que Lyon jouait bien au ballon.

(JPG)
Coupet, médusé, aura du mal a digérer sa soirée

Dès le début du match nous avons su développer un jeu simple allié à une bonne efficacité et les trois buts de John Utaka, qui vient d’inscrire six buts en deux matches. Je suis content pour lui après les critiques qu’il a subies en début de saison. Peut-être Lyon était-il dans un mauvais soir et qu’il y avait un peu de fatigue.

- Simon Pouplin : « Nous avons eu un peu la chance de tomber sur une équipe de Lyon un peu fatiguée après son match de mercredi en Coupe d’Europe. Nous avons su saisir notre chance. Il y a eu des moments importants que nous avons bien su négocier. Contrairement aux autres matches disputés depuis le début de l’année, nous avons mieux réussi notre entame. Nous n’avons pas eu de mauvaises périodes dans la rencontre. Tous les joueurs ont su être concentrés et afficher leur meilleur niveau. C’est ce qui a fait la différence ce soir (samedi soir). »

- Analyse : “Époustouflant !”
- Vidéo (Résumé Canal+)
- Avant-match

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.