Scores Rennes en direct
21 mai 2024 | à 09h39

DECRYPTAGE : sans Maurice, un bouleversement à venir au Stade rennais ?

Le départ de Florian Maurice se précise et pourrait entrainer avec lui un chamboulement au Stade rennais, tant au niveau des hommes que de la stratégie sportive future.

DECRYPTAGE : sans Maurice, un bouleversement à venir au Stade rennais ?

Florian Maurice n’a pas loupé le dernier match de la saison du Stade rennais. Proche d’un départ, le directeur technique était en tribunes au côté d’Olivier Cloarec à Reims pour admirer la dernière représentation du club breton, décevant jusqu’au bout. Il est en revanche moins probable qu’il assiste au prochain. Les jours suivent et la probabilité de voir Maurice continuer à Rennes se fait de plus en plus infime. La dernière journée entérinée, les objectifs non atteints, un départ du DS est attendu dans les prochains jours, et pourrait être le point de départ d’un bouleversement au Stade rennais.

Après Barraud, Arnaud ?

Le premier départ est acté depuis samedi. Comme nous vous l’annoncions en exclusivité, Philippe Barraud va quitter le Stade rennais pour l’OGC Nice. Le directeur du recrutement des jeunes était depuis près de 20 ans la figure historique du centre de formation rennais, dans lequel il a fait défiler nombre de talents. Son départ, comme celui de Patrick Rampillon par le passé, est nécessairement un virage important pour la formation des rouge et noir.

Mais sera t-il le seul ? Directeur du centre de formation, Denis Arnaud arrivé sous le mandat d’Olivier Létang exerce depuis 2020 en étroite collaboration avec Barraud, mais aussi avec Florian Maurice. Le départ de ses deux principaux soutiens peut-il provoquer celui d’Arnaud ? Cette question se pose au regard du virage sportif pris par le SRFC. Avec le départ de Maurice, c’est toute la stratégie sportive qui pourrait être remise en question, et notamment la place des jeunes du centre de formation, au coeur du projet actuel.

« Le projet devra perdurer, à condition que les jeunes joueurs qui arrivent aient la qualité pour intégrer l’équipe, au-delà d’intégrer le groupe », a prévenu Stéphan vendredi. « Ça doit être l’objectif permanent du centre de formation, de fournir l’équipe professionnelle. Ensuite, il y a peut-être un petit rééquilibrage à faire dans l’effectif pour qu’on puisse avoir un peu plus de maturité, d’expérience, en gardant ce modèle. Ce rééquilibrage a fait l’objet de discussions ».

Stéphan, un rôle prépondérant ?

Le départ d’un directeur sportif n’est jamais quelque chose d’anodin. Censé amener une vision sur le long terme, il définit une stratégie appliquée à l’ensemble du club. Le départ de Florian Maurice pourrait donc entrainer celui de ses équipes au recrutement, et il faudra au président Olivier Cloarec intégrer au puzzle une nouvelle pièce. Celle-ci sera t-elle définie en fonction de Julien Stéphan ?

L’entraineur arrivé en novembre puis prolongé en mars est installé avec la confiance de l’actionnaire, une particularité pouvant faire de lui un coach à la parole qui compte, et qu’il prend. Vendredi avant d’aller affronter Reims, Stéphan n’a pas hésité à donner ses préférences sur le prochain mercato. Place des jeunes dans l’effectif, profil de ces derniers, changement en défense, au milieu, apport d’expérience, l’entraineur n’a éludé aucune question.

Malgré une fin de saison compliquée au retour de trêve, son avenir au Stade rennais n’est à ce jour pas menacé, et c’est plutôt autour de lui que pourrait se créer la stratégie sportive. Le choix du nouveau directeur sportif indiquera la tendance. Il sera proposé par Olivier Cloarec, mais le président sera t-il le seul à le valider ?

Enfin, les joueurs. L’effectif actuel, conçu avec et pour Bruno Genesio, n’est pas à l’image de Stéphan ni de son jeu. Bon nombre de départs pourraient donc être enregistrés, comme d’arrivées, pour un chamboulement qui sur ce point ne fait aucun doute. Le Stade rennais ne repartira pas de zéro mais ce pourrait être le cas de sa défense notamment. En attendant d’évoquer ce bouleversement, le SRFC devra trouver son nouveau directeur technique, et avant tout constater le départ de Florian Maurice.

Vos réactions (29 commentaires)Commenter
Dodo 21 mai à 09h46

Bruno Genesio à Nice au lendemain du dernier match de la saison dernière….
Maurice lui a donné trop de pouvoir il en paie aujourd’hui le prix et c’est tout à fait logique
Romain Salin chez Rauzy hier pointait les mêmes problèmes que nous dénonçons ici chaque semaine, c’est à dire un problème de gouvernance, une non acceptation de la critique au sein du club (et aussi parmi les supporters on le constate ici chaque jour )
Alors le départ de Maurice est une première étape nécessaire mais malheureusement insuffisante pour assainir le club
Il devra, pour avoir un quelconque impact, être suivi par celui de l’imposteur Stephan (8e de ligue 1 si l’on considère ses propres résultats)

MOUSTACHE 21 mai à 10h01

Pas d’accords si le stade rennais et ce qu’il est aujourd’hui c’est grâce a Maurice pour ceux qui ont la mémoire courte j’espère que les pinaults vont le persuader de rester au club n’en déplaise au grincheux

Dodo 21 mai à 10h05

@moustache vous vous êtes trompé vous vouliez écrire Olivier Letang et vous avez écrit Maurice

Criss2221 mai à 10h11

Voila, c’est terminé, le Stade a loupé sa saison, idem pour Marseille, miracle pour Lyon qui sans un investissement de 60 millions finissait en ligue 2. J’ai vu des clubs comme Lille, Nice, Monaco se prendre les pieds dans le tapis, j’ai vu des grands clubs comme Nantes, ASSE, Bordeaux finir en L2. Alors, bon une saison mal gérée, ce n’est pas la fin du SRFC, c’est juste l’incertitude du sport, on ne gagne pas à tous les coups.

LE MEUR21 mai à 10h14

kENAVO Maurice !!!
Devraient également quitter le club Kalimuendo, Gouiri, Salah, Yldirim
en attaque.

Bourigeaud me semble au milieu, plus enclin à poursuivre sa carrière sous
d’autres couleurs, Santamaria arrive aussi dans la fin de son cycle
au Stade Rennais, Rieder souhaitera sûrement continuer ailleurs.

En défense un changement d’atmosphère pour Omari apparaît comme salutaire,
les départs de Truffert et de Theate souvent malmenés par les critiques
sont plus que probables tout comme celui de Wooh.

Désiré Doué ne pourra être quant à lui retenu, restera le cas Blas plutôt
décevant cette saison.

C’est une révolution qui se prépare je pense plus qu’un bouleversement.

Exigeant21 mai à 10h25

Monsieur Rassouly, vous parlez de l’image de Stéphan et de « son jeu ».
Pourriez-vous svp, ce n’est ni une taquinerie ni un piège de ma part je vous l’assure, nous définir ce que vous voyez comme étant « son jeu ».
Perso, mais je ne suis pas un spécialiste, je trouve ses stratégies et aussi ses compositions d’équipe passablement fluctuantes et même déroutantes, peut-être incertaines, au point de me demander même si cela n’étouffe pas les qualités de certains joueurs qui ont pu mieux exprimer celles-ci dans leurs anciens clubs. Merci.

Matambel 21 mai à 10h33

Il faut franchir un palier. Et celui-ci passe par la restructuration complète du club. Même en interne, avec ces puissances obscure, qui pourrissent l’organisation. Personnellement Mr Pinault père devrait passer la main complètement à son fils.

Rodighiéro 6521 mai à 10h34

Depuis aout dernier ,régulièrement, anciens joueurs ,journalistes, régionaux, et nationaux, 90% des supporters dénoncent les même maux dont souffre le Stade Rennais et une direction qui a nettement affaibli l’équipe. Où en est le club aujourd’hui avec l’acharnement de Mr Maurice dans ses erreurs :" 10éme de Ligue 1, avec des sous recrues (Salah, Yldirim,Blas, Seidou) 12 défaites comme d’ab, une demi finale de coupe ratée pourtant sésame pour une finale, sortir 2éme des poules comme d’ab, en Europa Ligue, éliminé comme d’ab par des club qui ne sont pas des foudres de guerre (pitié pas la victoire contre le Milan)
les meilleurs joueurs qui partent, un entraineur qui déserte, la vedette internationale qui fait un pied de nez, un vestiaire divisé ,voila mon cher "MOUSTACHE"la réalité , alors vient on à Rennes pour l’argent (Rennes paye bien) ou pour le projet sportif ?la question est posée .

Polow21 mai à 10h43

Je pense que c’est une énorme erreur d’appuyer la stratégie sportive sur Stéphan. Dans un premier temps c’est montrer qu’on apprend pas de nos erreurs car les dirigeants de l’époque ont laissé beaucoup de pouvoirs à Génésio.
Il faut un DS expérimenté, avec un carnets d’adresse qui ne se situe pas qu’en France. Le club n’évoluera jamais positivement si les dirigeants ne font pas des pas vers l’inconnu. La piste Massara est dans ce sens une belle pioche.

Rouge et Noir21 mai à 10h56

J’apprécie J. Stéphan (la CDF 2019, il inspire de la sympathie, et puis il est Rennais).
Mais attention à ne pas trop faire dans les sentiments. Que ce soit pour J. Stéphan ou les autres (O. Cloarec, F. Maurice, J. Delanoë, R. Danzé, et j’en passe...). Et le copain d’un tel, et le gendre d’un autre, et lui est un Breton, et lui est un Rennais...
Seul doit primer l’institution, et rien que l’institution.
J’espère donc que le choix du directeur sportif se fera en la qualité du directeur sportif, et rien d’autre. Ce sera ensuite aux autres acteurs du club de s’adapter (dont le coach). Le cas contraire j’ai bien peur que l’on ronronne encore longtemps.

Lolo 21 mai à 11h01

Stephan intouchable, c’est lui qui a ramené le dernier, et le seul titre au père PINAULT

Caliméro.21 mai à 11h21

L’anarchie c’est quand tout le monde commande, le problème au stade rennais c’est que c’est le patron qui décide... Tant pis pour les bigorneaux du site !...
Longue vie au stade rennais.

Dodo 21 mai à 11h31

@calimero c’est le patron qui décide, avec quels résultats ? Longue vie au srfc qui finit 10e de ligue 1 avec la 3e valeur d’effectif ?

Julien21 mai à 11h33

Construire du long terme autour d’un entraineur au lieu de choisir un directeur sportif et de faire des fondations solides...
Les entraineurs sont les premiers à sauter en cas de problème. Très bizarre de construire autour de Stephan.
Rennes devrait choisir un nouveau DS et batir avec lui la suite du projet et passer enfin un cap. Massara serait parfait

Dingofoot21 mai à 11h45

Des noms sont cités, comme étant des parasites, en interne(des forces obscures). Quelqu’un peut-il en dire plus ?

penduick21 mai à 11h47

Il semblerait donc que le club, le propriétaire et ses « conseillers historiques » (suivez mon regard) ait choisi de donner les clés du camion « Stade Rennais » à l’imposteur/lobbyiste stephan. C’est leur choix respectons le, mais le club en paiera très vite le prix.
— 
Aussi je ne pense pas qu’il y ait grand monde dans l’organigramme actuel qui veuille collaborer avec cet impétueux et arrogant personnage et je les comprends. Monsieur Pinault (et surtout Pinault fils) doivent bien être conscient de cette situation mais les « conseillers historiques » leur dise que c’est ce qu’il y a de mieux pour leur club. Monsieur Pinault (fils) ne veut alors pas intervenir contre son père à l’aube de ses 88 ans.
— 
Que les prétendants au poste à responsabilité, qui seront prochainement à pourvoir, soient bien conscients de cette situation avant de venir.
— 
Quand on voit la simplicité et l’humilité d’un Eric ROY (par exemple) on se dit quand même qu’une autre voie est possible. Aussi pourquoi pas un Habib Beye très prometteur.

tetel4621 mai à 12h05

Très déçu par la majorité des posts...Ne nous trompons pas de combat : ce qui manque à notre Stade Rennais aujourd’hui ce sont des joueurs de bon niveau.Les dirigeants ,bons ou médiocres voire mauvais ,ne sont pas sur le terrain.Alignons une équipe de qualité et nous aurons du résultat.C’était ça notre problème ces 2 dernières saisons.Allez Rennes !!

CondateFan21 mai à 12h14

Oui bon en même temps ça fait plus de 25 ans qu’elle dure cette mauvaise gestion. Un quart de siècle que ça patauge grave. Depuis le rachat du Stade Rennais par le Père Pinault via sa holding Artemis, entre les fameuses forces obscures et les forces est de constater : c’est un échec. Et c’est pas une Coupe de France, qu’on doit d’ailleurs plus aux erreurs du Grand-Seco-Allemand qu’à la grâce du coach local et son art du cassage de crayons, qui s’affiche en vitrine comme l’exception confirmant la règle qui va changer quelque chose au jugement. Rennes est un club de louseurs. Et après tout pourquoi pas. Tant il peut y avoir une certaine grâce et un certain romantisme à endosser le costume d’éternel perdant. Oui. Mais pas là. Car ici on a affaire à un proprio dont la fortune personnelle tourne autour des 30 milliards. Facile d’imaginer qu’un pourcentage de cette somme, même faible, suffirait au club du Père Pinault pour rivaliser avec le PSG sur le plan national et autre Real Madrid sur la scène continentale. Sauf que l’objectif sportif ne semble pas être la première source de motivation du Grand-Capitaliste-Breton. Commençant son cycle de Boss-Supremo par les achats de Turdo, Loeschbor, Lucas pour le finir par du Ibrahim Salah après avoir titillé du Kermit Erasmus et du John Veroeck, on peut légitimement se demander si des mouvements d’argents (douteux) aux profits de quelques uns ne sont pas tout simplement privilégiés par rapport au choix sportifs.
Ce qu’il se passe sur le terrain, ce qu’on voit au stade où devant sa télé, ne représente que la partie immergée de l’iceberg, mais l’autre face, celle de l’obscurité des abymes, abîme depuis bien trop longtemps ce club.
Ici, Strate et gît Rennes.

un supporter 21 mai à 12h17

Jusqu’à la décision de donner ce penalty litigieux au PSG, Stephan était parfait dans son costume de l’entraîneur providentiel. Et la journée d’après contre Lorient, l’arbitrage remet ça penalty indiscutable non accordé et Terrier sifflé pour une faute imaginaire alors qu’il filait au but.
Et a suivi ce qui a suivi...
Avec un parcours sans faute Stephan et son équipe pouvaient mathématiquement accrocher la troisième place.
Stephan peut espérer sans doute qu’on lui laisse sa chance la saison prochaine.
Doku champion d’Angleterre, Camavinga champion d’Espagne. Bourige, Terrier, Gouiri, Le Fée. Mandanda, Theate,10ème du championnat de France méritent peut-être une revanche pour eux-mêmes et pour le supporters rennais.

Lulu Berlu21 mai à 12h36

Il n’aurait pas fallu grand chose pour que le Stade Rennais soit européen encore cette année !!
Tout simplement un défenseur central de métier genre les « quadras » Dante, Abdelhamid ou tant d’autres que l’on aurait sûrement pu dénicher ds les championnats européens !!!!
Ou comment et pourquoi Genesio ou Maurice ne l’ont-ils pas fait ? Peut-être que le big boss s’y soit opposé pour valoriser les jeunes issus du centre de formation à fin de juteux transferts par la suite.

Pascalito3521 mai à 12h39

Il est évident que ce club a besoin de joueurs d’expérience. Tout a été essayé au niveau de la défense (Omari, Whoo, Belocian,Théâtre). Ils ont tous fait un paquet de boulettes. Certains traitent Stephan d’imposteur ce n’est pas correct. Tu peux mettre qui tu veux sur le banc avec ces joueurs là, tu coules.Genesio qui s’en est rendu compte s’est barré du jour au lendemain alors qu’il était responsable du recrutement. Avec Maurice, il va réformer son tandem à Nice. Il est clairvoyant le président de Nice

KIRK21 mai à 13h42

Pour moi ce n’est pas seulement un problème d’effectif sinon Brest serait dernier du classement.
Ce n’est pas en changeant 2 ou 3 joueurs que le problème sera résolu.
A mon avis il faut un vrai entraîneur. Avec Stephan il n’y a rien à espérer auieux le milieu de tableau. Sa tactique est trop floue, les joueurs n’y adhérent pas Son jeu de passes sterile est contre productif et ne fonctionne pas.

Eugenie2221 mai à 14h16

Rennes : Anatomie d’une chute.

2021/22 : une équipe de rêve, un Majer de rêve, un entraîneur de rêve, un public de rêve .... 101 buts marqués dont 82 en championnat !
La meilleure équipe depuis l’ère Jean Prouff !
Une priorité : la défense à consolider et tous les espoirs sont permis.

2022/23 : Bruno perd la raison (ce coaching au Fener !) mais limite la casse grâce à un DOKU hors norme.
La priorité : toujours la défense.

Et puis le scandaleux mercato 2023/24 : on vend tous les joyaux, on passe à la caisse.
Tout s’éclaire : le profit d’abord, l’ambition sportive n’était qu’un leurre.

Maintenant la source de la formation est tarie (qui après Doué ?), le recrutement est taré (on « pille » les petits clubs comme Nantes, Lorient (D2), Clermont (D2), on complète avec Salah, Yildirim, Nagida, .. ), sans expérience du haut niveau.

Le spectacle est fini, pas besoin de grand stade.
Ciao les fossoyeurs.

Merci Mrs Pinault de reprendre les choses en main. Allez Rennes

Kerango 2921 mai à 15h00

Ça parle de donner les pleins pouvoirs à Stephan, j hallucine,il va recruter que du made in France, nous auront aussi droit à aucun fond jeu ,j espère que c est des conneries car là nous toucherons le fond

campesien3521 mai à 15h26

Je trouve particulièrement scandaleux de qualifier J. Stephan d’imposteur. Quels mensonges a-t-il proféré pour abuser la famille Pinault. A t’il usurpé sa qualité d’entraîneur ? Il sera jugé en fin de saison prochaine. Bon ou mauvais entraîneur pour le SRFC.

marchandor21 mai à 16h07

S’il s’en va, c’est qu’il trouve que le club n’est pas structuré (...) Ce n’est pas structuré ici pour performer. Il s’est donc dit que ce n’était pas possible de continuer", a déclaré Romain Salin sur France Bleu.
Romain Salin parlait de Matic qui a quitté Rennes pour Lyon.Est ce par dépit ou vengeance que R.S a fait cette déclaration ?

En tout état de cause les faiblesses on les connait :un actionnaire absent la plus part du temps, un président en retrait des affaires, un ds trop axé sur la revente de nos pépites pour en tirer profit(pas personnel)et aveugle quand aux besoins criants de la défense rennaise et de l’attaque et un entraîneur pas très crédible dans ses choix de compositions d’équipe (Omari,Kali,Sala,Yldrim,Blas)au détriment des Lambourde,Lefé,Rieder.
Après l’organisation interne de l’administratif, et du sportif c’est autre chose qui ne nous concerne pas.
De la rigueur on ne l’a ressent pas pendant les matchs ,des joueurs jouant trop en retrait ou à toi à moi, sans âme, sans directives...
Tout le monde est unanime pour dire que pour franchir un palier il nous faut en haut de la pyramide des hommes d’expérience et de rigueur et un actionnaire plus présent,il nous faut aussi des joueurs reconnus pour leur qualité et non pas des illustres inconnus recrutés à la va-vite le 30 ou 31 aoùt. On le voit,il y a du pain sur la planche avant d’envisager un stade neuf et des envies de Champions League.

Dingofoot21 mai à 16h35

Excellents diagnostics de CondateFan et Eugénie 22. Tout est dit. Petit club.

Pertre21 mai à 22h04

Il y a pour moi un joueur qui ne retient pas beaucoup l’attention c’est Terrier….qui est le plus gros salaire du club et sur lequel on peut quand meme se poser légitimement des questions…Après être revenu à un bon niveau pendant la période faste du Stade…..il est retombé dans une certaine apathie chronique….Apres sa grave blessure des questions se posent sur son retour….Va-t-il revenir comme le joueur décisif qu’il était avant… ? S’il doit continuer à aligner les memes matches….il va y avoir un problème à résoudre….

John.p24 mai à 18h08

A pertre
S’il n’y a pas de retour de Terrier c’est aussi parce qu’il n’a pas de bons joueurs a ses cotes.Bourrige en dessous les autres tous vendus ( Tait,Majer,Doku ect. Rieder seul capable de loger 3 cf,et,qui ne joue que 6 à 10 minutes par match,le reste de l’équipe à part Mandanda est à jeter

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.