23 septembre 2021 | à 16h54

Jonas Martin, symbole de relance

Il était l’un des titulaires surprises face à Clermont hier soir, et n’a pas manqué l’occasion qui lui était donnée. Posté en sentinelle, Jonas Martin a fait dans le dépassement de soi pour inscrire le premier but des Rouge et Noir, et relancer la machine. Encore une fois.

Jonas Martin, symbole de relance

C’était le 6 février dernier. Dans la boue, à Lens. Au terme d’un 0-0 pas forcément heureux, un homme avait surnagé dans la gadoue du Nord. Revenu d’une blessure à la cheville, Jonas Martin redonnait l’espoir de le voir enfin endosser un rôle régulier dans l’équipe de Julien Stéphan, et faisait déjà preuve d’un caractère tant recherché à Rennes, au détour d’une brouille avec Yannick Cahuzac. Un mois plus tard, son entraîneur démissionnait, et Jonas se rendait peu à peu à l’évidence, celle de devoir opérer une cheville trop douloureuse.

Passé sur la table d’opération en avril, le milieu de terrain a repris le rythme d’entrainement tout doucement ces derniers mois, en spécifique avec Loïc Badé à Dinard, puis en stage en Espagne, retrouvant des sensations. La confiance, le milieu de terrain l’a semble t-il toujours eu malgré des débuts plus que compliqués avec Rennes. Arrivé en 2019, Martin avait disputé des bouts de matchs face à Brest et Lille, avant d’être titularisé face à Marseille le 29 septembre 2019, puis face à la Lazio Rome en Europa League, le 3 octobre, dernier match avant de devoir tirer un trait sur toute la saison à cause d’un problème à la cuisse.

Car Jonas Martin, c’est seulement 988 minutes de jeu depuis son arrivée il y a deux ans, autant dire une sacrée frustration pour un joueur régulier à Montpellier, Amiens, Séville au Bétis, puis Strasbourg. Sur le banc face à Reims puis Marseille, son heure est enfin venue hier, face à Clermont. « C’était le moment car ça fait 15 jours que je le vois monter en puissance à l’entraînement. Je suis là pour faire confiance aux joueurs qui montrent qu’ils le méritent. » lâchait Bruno Genesio après la rencontre. « On est dans un enchainement de matchs très serré, donc c’est important d’avoir des rotations et donner du temps de jeu à des joueurs qui avaient plus de fraicheur. C’est aussi un joueur expérimenté, qui nous fait du bien. C’est un des joueurs qui a certainement le plus de matchs en Ligue 1 dans l’effectif. Je suis content car il est passé par des moments très difficiles. »

Le sens du timing

Ces deux dernières années n’ont en effet pas été toutes roses pour le robuste milieu. Blessures à répétition, concurrence coriace avec le duo Nzonzi-Camavinga ou incapacité à enchainer les rencontres, tout était propice à une perte de confiance, ou de motivation. Et pourtant. « Il ne faut pas oublier que c’est un mec qui revient de blessure, il s’est fait opérer, et montre l’exemple. » confiait Nayef Aguerd hier soir, encensant son coéquipier. « A l’entraînement je le vois tout le temps à fond. Il donne tout aujourd’hui, il a même fini avec des crampes. C’est ça qu’on veut voir. » Dans l’état d’esprit, Jonas Martin a ces derniers mois montré un visage irréprochable. Très apprécié dans le vestiaire, le joueur de 31 ans incarne donc désormais un titulaire possible, dans un secteur de jeu considérablement remodelé cet été. Nzonzi et Camavinga partis, Baptiste Santamaria a fait son arrivée, officiant tantôt au côté de Flavien Tait lorsqu’il est posté plus bas, tantôt avec Lesley Ugochukwu, jeune joueur de 17 ans sur qui Genesio fonde beaucoup d’espoirs. Titulaires tous les deux à Marseille pour le naufrage des Rennais, ils ont hier soir laissé leur place à un Martin positionné devant la charnière, et épaulé par Tait en phase offensive, Benjamin Bourigeaud se rajoutant en phase défensive. Le tout donnait une prestation plus qu’aboutie pour Martin et son SRFC, auteur d’un carton face à Clermont. Nayef Aguerd le confirme, Rennes a du caractère, et c’est en grande partie grâce à des profils comme ceux de Jonas Martin, combatif et guerrier, à l’image de ce tacle rageur pour rattraper une erreur de Warmed Omari (37e) hier soir. Sur le flanc pendant trop longtemps, le milieu récupérateur entend bien jouer sa dernière carte et incarner plus qu’une solution de rechange pour Bruno Genesio. En fin de contrat en juin prochain, Jonas Martin sait ce qui lui reste à faire, au sein d’une équipe où la concurrence est abordable, et la jeunesse présente pour un tiers de l’effectif.

Hier, il connaissait le bonheur de marquer son premier but avec Rennes face à Clermont, ouvrant un festival auquel il participait plus tard en offrant à Laborde son deuxième but avec le SRFC. La dernière fois que Martin avait trouvé le chemin des filets en Ligue 1, c’était déjà à Rennes, mais avec Strasbourg. Le 2 décembre 2018, Jonas y allait de son doublé sur penalty, et affichait un statut de patron dont le RCSA tirait tous les bienfaits. Presque 3 ans plus tard, et revenu de galères qu’on ne voyait jamais finir, Jonas Martin exultait, au sens le plus strict du terme. Il n’y a qu’à se repasser son explosion de joie suite à la communion d’équipe succédant son but. Un cri pour évacuer la frustration. Un cri de révolte, au meilleur des moments pour le Stade rennais.

Vos réactions (10 commentaires)Commenter
Rodighiéro 6523 septembre 2021 à 17h32

Un gars comme ça , avec tout ce qui lui est arrivé, qui n’a jamais rien lâché, qui revient , qui est très bon en plus il marque il sort avec des crampes sous les applaudissements du Rhoazon Park , bravo mille fois bravo ; à Rennes nous aimons ce genre de caractère, ce genre de joueur coriace avec ce qui ne gâche rien du talent , la meilleure « recrue » du mercato

KINGHUB23 septembre 2021 à 17h53

Jonas Martin la meilleure « recrue » du mercato..bonjour la culture de l’instant
. Faut se détendre un peu. Il fait son match,mets de l’engagement,mais objectivement en face le milieu clermontois c’était faiblard.
On est content pour lui car il n’a pas été épargné par les blessures et a toujours gardé un bel état d’esprit.

Le Moine23 septembre 2021 à 17h57

3000% d’accord avec toi.....un vrai combattant et quel mental pour revenir après 2 ans de blessures

BONNET ROUGE 23 septembre 2021 à 18h39

Un gros plus pour GENESIO.
Sur les gros matches, un axe défensif MARTIN-SANTAMARIA devrait lui donner pas mal de garanties.
En tout cas, bravo à lui car il mérite toute notre estime pour tous les efforts consentis pour revenir à son meilleur niveau.

CondateFan 23 septembre 2021 à 18h40

Rien à voir avec Martin, mais juste pour signaler que sur la brève d’ à côté intitulée « Tottenham et Mura patinent... », les Spurs ne jouaient pas un match de Premier League mais de League Cup. Et les potes de N’dombele se sont imposés et qualifiés aux tirs aux buts. Donc, tout compte fait, ça ne patine pas tant que ça pour nos futurs adversaires londoniens.

Lolo23 septembre 2021 à 19h59

MARTIN ,ANDRÉ style de joueur indispensable pour une équipe

La gnac tout simplement

Debreakeur24 septembre 2021 à 04h16

Y a quand meme concurrence avec Santamaria. Clermont c’était l’équipe A’ ils ont fait tourner 5joueurs, Rennes seulement 3, donc à confirmer

Mimilzola24 septembre 2021 à 09h14

Ainsi c’est le retour en grâce de Jonas Martin mais je me souviens comment il a été descendu en flammes,raillé.Quand certains parlaient d’un nouveau recrutement raté,qu’il squattait l’infirmerie et gagnait son salaire à rien foutre.Les blessures sont pourtant ce qui peut arriver de pire aux sportifs,surtout professionnels.J’imagine par où il a du passé moralement et les efforts consentis pour revenir.Alors oui,je suis content pour lui,en espérant que ce soit le vrai départ d’une belle histoire sous le maillot rouge et noir.Je doute qu’un joueur blessé pense à son salaire quand il se retrouve diminué et éloigné des terrains.Donc,évitons les commentaires cyniques si ça arrive à l’un des joueurs du stade Rennais.

Srfc201124 septembre 2021 à 10h01

Il peut,il doit même être le patron qui manque sur le terrain,sa gnaque donnera le tempo à l’image de ce qu’était André.

MOREL Jean24 septembre 2021 à 12h09

la derniere foi que le stade à gagné 6à0 c’était le jour meme de mes 20ans

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.