21 mai 2005 | à 11h20

L’Europe se rapproche pour les Rennais

Pour ce dernier match à domicile, Rennes a offert une belle victoire et du spectacle à son public : dans une ambiance des grands soirs, les « Rouge et Noir » ont inscrit quatre buts et occupent désormais la quatrième place, qualificative pour la coupe de l'UEFA, profitant des déroutes de l'OM et d'Auxerre. Le Stade Rennais a son destin entre ses mains avant de se rendre à Paris, samedi prochain...

La feuille de match

Stade Rennais 4 - 0 RC Strasbourg
- 37ème journée du championnat de France de Ligue 1 - Orange
- Samedi 21 Mai 2005 à 20h45

- Stade de la Route de Lorient
Affluence : 28 419 spectateurs

- Temps doux
- Pelouse en bon état

Arbitre : Pascal Garibian

Buts : Maoulida (44ème), Didot (59ème), Frei (60ème) et Källström (84ème)

Cartons jaunes : Källström (37ème) et Frei (60ème) pour le Stade Rennais ; Pagis (20ème et 79ème) et Keita (66ème) pour Strasbourg

Expulsion : Pagis (79ème) pour Strasbourg.

Stade Rennais FC : Isaksson - Sorlin (N’Guéma, 83ème), Faty, Ouaddou (Adailton, 69ème), Jeunechamp - Didot, Bourillon - Maoulida (Perrier-Doumbé, 77ème), Källström, Monterrubio - Frei.

RC Strasbourg : Cassard, Deroff, Devaux, Kanté (cap.), Boka, Lacour (Arrache, 61ème), Abdessadki, Keita, A. Farnerud (Le Pen, 46ème), Pagis et Niang.

Le film du match

44ème minute (1-0) : Frei ouvre parfaitement dans l’axe pour Maoulida qui efface Cassard grâce à un double contact parfait. Il marque ensuite tranquillement dans le but vide.

59ème minute (2-0) : Monterrubio sert Didot dans sa course. Ce dernier devance Devaux et Cassard dans la surface et marque de l’extérieur du pied droit.

60eme minute (3-0) : Sorlin se débarrasse de son défenseur sur la droite et adresse un centre parfait au second poteau pour Frei libre de tout marquage. Le meilleur attaquant de Ligue 1 marque à bout portant de la tête.

84ème minute (4-0) : débordement de Monterrubio sur la gauche. Son centre en retrait trouve Källström qui reprend sans contrôle et trompe Cassard de prêt.

Statistiques

Stade Rennais : 12 frappes, dont 6 cadrées
Strasbourg : 6 frappes non-cadrées

Réactions

Laszlo Bölöni (entraîneur rennais) : « On a eu du mal à faire la différence au début. Puis on a réussi à faire le spectacle. C’est une saison très positive. Rennes n’est pas encore grand : on doit augmenter le budget, avoir 20 000 abonnés. Alors patience s’il vous plaît. Sinon, si on grandit trop vite, on va perdre contact avec le sol. »

Jacky Duguépéroux (entraîneur strasbourgeois) : « En deuxième mi-temps, on s’est énervé, on a commencé à tout contester. Mais ce n’est pas l’arbitre qui empêche mes joueurs de suivre les milieux offensifs rennais. Je pense que mon équipe a subi la décompression après tous les efforts que je lui ai demandés. On est quand même revenu de l’enfer. On avait été quand même été longtemps avec le couteau sous la gorge. Et puis Rennes a été euphorique. »

Les échos du match

Observateurs : des émissaires de Tottenham, du PSV Eindhoven, du FC Shakhtar et du FC Lorient mais aussi le sélectionneur national suédois étaient présents hier soir dans les tribunes du Stade de la Route de Lorient.

Banderole : le RCK avait déployé une banderole pour remercier Laszlo Bölöni, l’entraîneur rennais, pour le travail effectué cette saison : « Laszlo, merci pour le boulot ».

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.