6 juin 2024 | à 13h18

BILLET : Quel bilan pour Florian Maurice à Rennes ?

Quatre ans après son arrivée au Stade rennais, Florian Maurice le quitte sur une note amère, pour un bilan pourtant loin d’être mauvais.

BILLET : Quel bilan pour Florian Maurice à Rennes ?

Il n’y aura pas de bilan cette année pour Florian Maurice, du moins pas avec lui. Au sortir de la première saison sans Europe depuis 2018, le directeur technique ne s’exprimera donc plus en tant que représentant du Stade rennais, qu’il quitte après un peu plus de 4 ans d’exercice. Ce n’est pas une surprise, car le départ de Florian Maurice se faisait de plus en plus probable depuis que l’objectif coupe d’Europe avait été écarté avant la dernière journée. C’est un regret, car tout échange public autour d’une saison, bonne ou mauvaise, est toujours enrichissant, même si le dirigeant s’est avéré peu à l’aise dans l’exercice tout au long de son passage au SRFC.

Communication difficile

Si elle n’est pas la composante majeure de son métier, la communication n’a jamais été le fort du directeur technique. Censée rassurer des supporters qui fêtaient finalement une qualification in extremis en Ligue Europa l’an dernier, la conférence de presse de fin de saison s’était finalement transformée en règlement de comptes. Un bilan aux conséquences néfaste pour Maurice, qui traine encore aujourd’hui cette image négative, à l’heure où bon nombre de supporters l’attendaient dans le même exercice en mai, cette fois avec un résultat plus décevant pour le club.

Présent pour les présentations de joueurs, multiples tout au long de l’été sur un court intervalle, Florian Maurice l’a moins été à des moments clés ces deux dernières saisons, quand l’équipe marchait moins bien. Mais est-ce également le rôle d’un directeur sportif ? La question se pose, et continuera de se poser avec son successeur, réputé discret. Surtout, les récents passages de Maurice au micro ont souvent débouché sur une polémique. Le bilan de la saison dernière donc, son refus d’un mea culpa sur le recrutement ou tout du moins d’une remise en question, sa réponse sur les joueurs libérés pour les Jeux Olympiques : chaque sujet était propice à confusion ces derniers mois, et chaque réponse ou presque a été décriée, à tort ou raison.

Une mauvaise note de fin

C’est précisément ce climat que Florian Maurice aura eu du mal à gérer tout au long de son passage à Rennes. À la différence de son poste à Lyon, il devait prendre davantage la lumière dans ce nouveau rôle, avec tout ce que cela implique publiquement, comme dans les coulisses. Pour un personnage très (trop ?) humain comme lui, cela a pu lui jouer des tours. Tout au long de ses 4 années rennaises, Maurice n’aura en tout cas jamais joué de rôle qui n’était pas le sien. Franc, parfois trop, direct, le directeur technique a gardé son cap, dans sa façon d’être comme dans sa stratégie sportive. Dans ses bons choix comme ses erreurs.

Mettre en avant les jeunes du centre de formation, leur mettre en concurrence des recrues en post-formation, privilégier les profils techniques, les lignes directrices auront été multiples mais toujours les mêmes pour un directeur sportif avant cela très bon recruteur et auteur de bons coups, de Jérémy Doku à Lovro Majer, de Nayef Aguerd à Martin Terrier. Les discussions sur ses décisions auront toujours été les mêmes aussi, du jeunisme dans le recrutement aux difficultés de stabilisation d’une bonne défense.

Les « bons résultats sportifs » sous son mandat, les siens également donc, ont été listés par le club via le communiqué : « 6e de L1 en 20/21, 4e de L1 et 8e de Conférence League en 21/22, 4e de L1 et 16e d’Europa League en 22/23, demi-finaliste de la Coupe de France et 16e d’Europa League en 23/24 ». La non-qualification en coupe d’Europe, au terme d’une saison cauchemar ayant vu son entraineur et ami Bruno Genesio partir en cours d’exercice, vient ternir un bilan loin d’être mauvais, de 4 années où le Stade rennais a vu défiler quelques bons joueurs dont on se souviendra longtemps, comme d’un jeu flamboyant, cru 2021-2022. Pourtant, ce n’est pas par un bilan, mais sur une mauvaise note que s’achève l’ère Florian Maurice au Stade rennais. Sur plusieurs interrogations. Sur un silence, regrettable, surtout.

Vos réactions (20 commentaires)Commenter
Dodo 6 juin à 13h25

Bilan de Maurice : n’a pas fait progressé le stade rennais
En effet il n’a rien fait qui aurait pu avoir un impact positif sur le club
L’armoire à trophées n’est pas plus garnie, la réputation du club est la même qu’avant son passage, et un piètre entraîneur a été laissé aux commandes ainsi que de nombreux joueurs inutiles et coûteux tels Salah, Yildirim, Blas….

Marcel Loncle6 juin à 13h48

Excellent article, bien documenté, objectif et honnête.

pascalito356 juin à 13h51

Il n’est pas dans la capacité de reconnaitre qu’il s’est planté dans les grandes largeurs lors de son recrutement de l’été dernier. Outre l’absence de défenseurs de qualité, il y a aussi le recrutement de flops ( Blas...). A Nice, il va avoir un Franck Haise en face, un garçon qui sait ce qu’il veut et qui ne supportera pas l’incompétence

LeRageuxParleTrop6 juin à 13h54

Son grand défaut au final n’aura pas été de ne pas savoir recruter, mais de revendre trop rapidement. Sur les tout les gros coup mentionnés, seul terrier figure encore dans le 11

kurtlars6 juin à 13h58

Tout est dit dans l’article ! Maurice a fait du bon (recruter Doku, Majer, Aguerd...) et du moins bon (recrutement de cette année) comme tout directeur sportif car il est impossible d’avoir raison à tous les coups mais l’impression qui restera sera négative pour ma part car sa communication fut désastreuse notamment en fin de saison dernière. Alors que le Stade Rennais termina miraculeusement à la 4ème place, Maurice ne se remit pas en question (absence de joueurs d’expérience en charnière) et préféra traiter les journalistes avec condescendance.
Le retour de bâton fut brutal puisque les manques entrevus l’an dernier ont été criants cette année.
On m’a toujours dit qu’il faut apprendre de ses erreurs, j’espère que Maurice retiendra la leçon dans le futur !

ping 356 juin à 14h20

un bon a rien en moins, payé a rien faire bon débarras !!

Superunkonown6 juin à 14h24

Son bilan est mitigé comme le résume cet article. Sur le fait de promouvoir les jeunes, il a surtout acheter des jeunes en espérant les revendre plus cher tout en laissant partir les bons joueurs du centre de formation, parfois pour de belles sommes. Financièrement, il a fait le travail qu’on devait attendre de lui. Mais si le SRFC envisage un nouveau stade, veut exister en Europe, il faudra avoir d’autres ambitions que de faire simplement du trading. Cela passera par la construction de vrais effectifs, avec de l’expérience et par la capacité à garder les meilleurs éléments.

MOUSTACHE 6 juin à 14h28

Grâce a Maurice stade le Stade Rennais a passé un cap n’en déplaise au rochons et au journaliste ant y Maurice

Le fort bloqué 6 juin à 14h36

Dodo, bon résumé sauf pour l’entraîneur, c’est Mr Pinault qui l’a choisi et non lui

CondateFan6 juin à 15h07

Doit-on conclure que le Grand-Muet n’aura pas droit à sa banderole « Merci pour tout Flo-Mo » lors du prochain match au Roazhon Park ?
Pas si sûr. Car le RCK aveuglé par sa propre fumée pourrait bien decider de rendre hommage à l’autre bigleux incapable, lui, de voir les manques de l’effectif notamment en défense. Mais tout cela serait sans doute passer crème si l’ancien lyonnais n’avait pas dégueulé ses grosses insanités prévisionnelles en plein mois de juillet dernier : « On va finir sur le podium. J’te le dis. On a un effectif taillé pour la Ligue des Champions ».
Nan mais Flo-Mo, serieux, tu t’es vu quand t’es imbu ?
Alors tu dégages maintenant sinon j’appelle les services sociaux. Et qu’on ne te revoit plus traîner par ici. Nan mais.

Amarouge6 juin à 15h29

Une dernière année complètement ratée. Alors qu’il visait la troisième place !!!!un responsable est parti comme un lâche lui part sans s’exprimer le président continue de présider. Il y a un gros problème...qui nous a mis dans la merde ???nous n’aurons jamais de réponse...ça se passe comme ça au stade rennais.

Jo6 juin à 15h32

Maurice aura quand même obtenu 3 qualifications européennes par le championnat, un 1/8ème de conférence league et deux seizièmes d’europa league. Plusieurs resultats de suite que le Stade Rennais n’a jamais obtenu avant. C’est lors de la saison 2021-2022 qu’il aura réussi
à construire le meilleur effectif avec du jeu et beaucoup de buts. Malheureusement en vendant Aguerd et Doku lors des deux derniers mercatos, l’effectif s’est affaibli et on a eu un Genesio qui a clairement fait les mois de trop avec le départ de ces deux là. Ce qu’on pourrait reprocher à Maurice, c’est de ne pas avoir été contester certaines décisions des deux staff avec lequel il a travaillé surtout celui de Genesio.

Jojo356 juin à 15h51

Sincèrement quand on voit nos matchs de préparation de la saison qui vient de s’écouler, on pouvait se dire qu’on s’était renforcé sur toutes les lignes et que ça allait être LA bonne saison.
puis patatras... Les ventes de Majer, Doku, Tait. La plaque tournante d e l’équipe. Quelle erreur.
il aurait fallu garder ces profils (remplacer Doku par un ailier percutant) et la saison aurait été sublime.
Comme pour Raphina à son arrivée, impossible de le garder ? Pour Leeds ?! Comment évoluer si on ne peut pas garder nos meilleurs joueurs surtout pour des clubs mois bons (west ham, Wolfsburg, leeds, Nice). A Rennes avec Maurice c’est open bar « je veux partir » OK tu pars... Bref bon recruteur, très mauvais directeur sportif. Massara ça va être autre chose je pense (j’espère)

Dodo 6 juin à 16h01

@le fort bloque vous avez tout à fait raison et c’est justement le problème
Un bon directeur sportif aurait du avoir plus que son mot à dire sur l’entraîneur puisqu’en réalité c’est au directeur sportif de proposer un entraîneur or il n’a pas été écouté donc j’estime que c’est de sa faute si Stephan est notre entraîneur aujourd’hui puisqu’il a failli à en trouver un meilleur
Bien à vous

Lolo6 juin à 17h03

Maurice savait ce qu’il faisait des le mois de décembre, il a bien savonne la planche pour Stéphan en ne recrutant pas de centraux
Après c’était que des discours de façade pour aller jusqu’au mois de juin et toucher ses indemnités

La même attitude que Genesio

pokou6 juin à 20h52

d accord avec toi Marcel Loncle bien le resumé dU SRO

manilalegrand6 juin à 23h02

Un bon bilan au début, il faut le reconnaître avec un beau jeu et des joueurs inconnus qui ont montré leurs qualités.
L’erreur de Maurice commence en fin de saison dernière quand Rennes s’est qualifié miraculeusement pour la coupe d’Europe avec beaucoup de concours de circonstances favorables entre un doku incroyable sur la fin ou les clubs concurrents qui perdent inexplicablement.
Il était pourtant évident que Rennes avait eu beaucoup de chance alors que tout le monde évoquait déjà des manques dans l’équipe, des joueurs pas au niveau, un Génésio usé qui avait perdu la flamme avec un jeu pas efficace et loin d’être flamboyant.
Le tournant indispensable pour remettre le Stade Rennais sur de bons rails et l’amener plus haut n’a pas été pris par Maurice qui est resté droit dans ses bottes en ne voyant pas ou ne reconnaissant pas que le club allait dans le mur. Il a alors fait des paris très risqués qu’il a perdu.

Laurier7 juin à 11h01

Je lis que le départ de Doku est une cata pour l’équipe : c’est vrai. Mais Doku n’a été essentiel pour l’équipe que sur ses derniers mois exceptionnels chez nous, quand l’équipe était totalement à la dérive et qu’il l’a tenue à bout de bras, pour finalement la qualifier pour l’Europe. L’équipe elle-même était déjà très malade, principalement de sa défense, et Maurice n’a rien fait pour améliorer les choses. En fin de saison dernière, Doku a été l’arbre qui cachait la forêt et les manques de Maurice.

pascalou 7 juin à 11h28

Si il fait venir Omari à Nice avec Salah et blas son bilan sera formidable

Mururoa7 juin à 16h28

En quoi avons-nous réellement progressé ? Une coupe de France en plus de 50 ans. Certes une longue participation à la Ligue 1 sans crainte d’une descente. Mais est-ce suffisant devant les moyens mis en œuvre ? Quant à la Coupe d’Europe, à part 4 ou 5 matches de gala, je n’ai pas vu une réelle progression. On ne se souviendra de Maurice que par son apport budgétaire. De belles ventes mais aussi de sacrées dépenses avec l’argent de papy Pinault. Le Stade est devenu une belle entreprise. Pour l’aspect sportif, rien de bien folichon.

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.