4 mai 2024 | à 12h01

Metz - Stade rennais : Focus sur le FCM

Avant la rencontre entre Metz et Rennes, focus sur l’adversaire du jour pour le Stade rennais, le FCM.

Metz - Stade rennais : Focus sur le FCM

De nouvelles raisons d’y croire

Malmené cette saison, le FC Metz était un temps annoncé comme condamné au maintien mais en cette fin de saison c’est l’espoir qui prime. Après 31 journées, les Grenats sont barragistes, à égalité de points avec Le Havre (15e) et à 3 points de Nantes (14e). Lorient (17e) est à 3 points derrière, tandis que Clermont est à 4 unités et referme la marche. Sur ses trois derniers matchs, le FCM reste sur 2 victoires contre Lens et Le Havre, mais a perdu à domicile contre Lille le week-end dernier. Après son match contre Rennes, Metz ira à Strasbourg et recevra le PSG déjà champion.

Des anciens de la maison

Le FC Metz est entraîné par Laszlo Bölöni, entraineur bien connu du public rennais. Passé au SRFC entre 2003 et 2006, le Roumain y a coaché Alexander Frei et Olivier Monterrubio notamment. À ses côtés, le directeur technique Pierre Dréossi connait lui aussi très bien la maison rennaise où il est arrivé en 2002 comme manager avant de prendre les commandes de l’équipe en 2006-2007 suite au départ de Bölöni, puis de redevenir manager jusqu’en 2013. Chez les joueurs, passé parmi les catégories jeunes du SRFC, Arthur Atta est désormais pro au FC Metz.

Le danger Georges Mikautadze

Revenu au mercato hivernal, Georges Mikautadze est l’arme numéro 1 du FC Metz cette saison. Sur ses 14 matchs depuis janvier, l’attaquant a inscrit 9 buts sur les 15 du FC Metz. « C’est beaucoup de situations de transition où il est là pour terminer » analyse Julien Stéphan. « Ils ont la capacité de faire des courses longues, de récupérer très bas. C’est un joueur un peu déchargé dans l’animation défensive, qui met à profit son énergie et son talent pour bonifier les ballons offensifs qu’il peut avoir. Il est là-dedans très performant, réaliste ».

Le mot de Julien Stéphan

« C’est une équipe qui marque beaucoup son animation défensive sur l’individuel, qui contre beaucoup ses adversaires. Qui a réussi ces derniers temps à augmenter son efficacité offensive notamment avec le retour de Mikautadze. C’est surtout une équipe qui lutte pour sa survie, donc on sait ce que ça veut dire en terme d’engagement, de motivation, dans ces fins de championnat. Ce sont certainement les matchs les plus difficiles à aborder car il y a tout un club derrière son équipe pour rester en Ligue 1 ».

Vos réactions (9 commentaires)Commenter
Dodo la saumure 4 mai à 12h50

Le génie breton veut federer et voit ça comme un test sur le plan mental
J’imagine déjà les doux supporters rennais se gausser d’une victoire face à l’ogre messin surtout si Kalizero marque, alors la il sera à deux doigts d’être nommé pour le ballon d’or
Questions au recruteur : combien de buts pour Yildirim et Blas cette saison ? Combien de buts pour Omari (en csc pas en buts classiques)
Pourquoi les joueurs en feraient plus ? À Rennes, et on le voit avec une minorité sur ce forum, les messieurs qui supportent ce club se satisfont largement d’une 7e ou 8e place, ça leur paraît bien

Pertre4 mai à 13h57

Alors Haize ou Galtier ?

Olivier 4 mai à 14h15

Rennes n a pas un budget league des champions, mais il est bien au dessus du FC Metz. Je trouve que le stade Rennais voyage mal et ne sais toujours pas ramener les points qu il faut pour passer un cap. Aujourd’hui c’est 3 points si tu as la mentalité pour finir 5ème du championnat. J’ai des doutes.

Pertre4 mai à 15h08

Anciens contre Modernes….Conservateurs contre progressistes…Pondérés contre Rageux….
VOILÀ les données du problème…..
Le Stade c’est vrai revient de loin….Pendant longtemps elle a été une équipe provinciale sans beaucoup de moyens mais arrivait quand meme à être le porte-fanion du football breton….Si l’on met de coté le problème Nantais….(BZH or not BZH)….
Jusque dans les années 70/80 c’était le club de foot emblématique de la Bretagne n’en déplaise à certains.
Dans ces années une blague faisait le tour des médias : Qu’est-ce qui est rouge et noir….qui monte et qui descend….? Le Stade rennais bien sur…C’est vrai qu’on prenait souvent l’ascenseur pour monter et descendre…
Bref notre club comptait vraiment peu à coté des Nantais Stéphanois ou Bordelais….
Et puis devant les difficultés financières récurrentes…Edmond Hervé a eu une idée géniale ….celle d’inciter François Pinault à devenir seul propriétaire du club…..Ce qu’il est devenu…
Petit à petit on a senti la puissance financiére qui a permis de stabiliser le club et d’éviter chaque fin d’année de se poser des questions sur le devenir meme du club.
Des équipes se font formées avec plus ou moins de bonheur mais soulagés de ne plus avoir l’épée de Damoclès financiére dans le dos.
Malgré la qualité de certains recrutements il faut l’avouer…cela ne s’est pas traduit par des résultats forts ….Une seule coupe de France c’est peu meme si on apprécie que Rennes est souvent placé dans les cinq six premiéres places…Et tous les ans on se dit….c’est peut-etre notre année…qui ne vient pas…
Autant nous avons eu de bons entraîneurs et de très bons joueurs autant nous n’avons jamais eu de Dirigeant à la hauteur….L’ombre de l’actionnaire est trop présente pour avoir des dirigeants qui …..dirigent réellement….Léternel probléme de la Délégation….
Alors sans tomber dans les excès de certains je dois dire que comme beaucoup je suis lassé par ce manque évident de résultat, par cette incapacité à se surpasser, par ce manque de combattivité, par cette fragilité psychologique récurrente, par cette politique de vente de nos meilleurs talents sans que cela profite à l’équipe, par cette impossibilité à gagner quand il le faut absolument….
VOILÀ j’ai vidé mon sac en ayant bien conscience que cela ne changera rien…mais cela justifie si l’on aime son club à être quelquefois du coté des rageux et je l’assume.

Yann de Bretagne 224 mai à 15h17

Comment peut-on avoir peur en allant à METZ ?
On doit aller chercher la victoire dès l’entame de match et ne pas deserrer l’étreinte.

Xavier 4 mai à 16h01

Le duel Mikautadze / Omari sera sans doute cruel...

Ruz ha Du4 mai à 16h10

« se gausser » = se moquer ouvertement ! Quelques problèmes de vocabulaire chez notre Dodomari du commentaire...

Dodo 4 mai à 16h27

Merci Pertre de votre franchise
Messieurs bonne purge à tous ! Je regarde Stuttgart-Bayern et Guirassy n’a effectivement plus les pieds carrés, il est souvent bien placé mais il faut dire que cette équipe joue bien au foot avec des milieux techniques et ne rechignant pas à l’effort, bref pas des mercenaires comme ceux qui se produisent au roazhon Park une semaine sur deux, avec un spectacle de moins en moins qualitatif et des prix de plus en plus élevés

Pertre4 mai à 18h27

C’est quand meme intrigant de voir Monsieur PINAULT à qui tout a réussi comme capitaine d’industrie se contenter de ce brouet qui lui est servi par son Club depuis bientôt trente ans….

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.