Scores Rennes en direct
28 avril 2022 | à 15h57

Stade rennais - Saint-Etienne / Genesio : « Développer notre jeu sans calcul »

Avant la réception de Saint-Etienne samedi, Bruno Genesio est passé en conférence de presse jeudi.

Stade rennais - Saint-Etienne / Genesio : « Développer notre jeu sans calcul »

Groupe : Il y a le retour de Jérémy Doku. Pour le reste, Alfred Gomis a repris l’entraînement collectif, et est en bonne voie de guérison. Il sera sûrement opérationnel pour le match de Nantes, c’est aussi une bonne nouvelle parce qu’on ne pensait pas quand il s’est blessé qu’il pourrait rejouer d’ici la fin de saison. Pas d’autre retour, concernant Loic Badé, ni Kamaldeen Sulemana, ni Jérémy Gélin.

Une chance de revoir Sulemana cette saison : Oui, on espère.

Suspension d’Aguerd : C’est la règle, après on peut toujours discuter du fond, ça ne changera rien. On subit.

Rennes manque d’entre-gens : Sûrement et c’est pour ça qu’il faut construire une histoire encore dans le haut niveau pour peut-être avoir plus de considération et de légitimité. J’ose croire que la règle est pour tout le monde pareil.

Santamaria : Oui il jouera axe gauche (défense) puisque j’ai dit la dernière fois que j’avais sûrement fait une erreur de faire l’inverse. Je ne vais pas renouveler l’erreur. Rassuré face à Lorient ? Oui, même si c’était dans un contexte favorable. J’étais un peu en colère après le match de Metz qu’on ait lâché les dernières minutes. On s’est évertués à être solide, ne pas concédé de but, être solide. J’ai l’impression qu’on a progressé dans ce domaine.

Omari et Santamaria sous la menace : La meilleure manière de ne pas en prendre (de jaune) c’est de ne pas calculer. On ne doit pas calculer, il nous reste 4 matchs et il faudra à chaque match être à 100% voire plus pour espérer l’emporter.

Saint-Etienne : C’est une équipe qui lutte pour le maintien, est dans une situation difficile. C’est un match qui risque de ressembler à celui de Lorient. Là on a eu la bonne idée de marquer deux buts en 20 minutes, ce qui nous a facilité la tâche et mis un bon coup à Lorient. On a envie d’attaquer fort, comme quasiment chaque fois ici au Roazhon Park, et développer notre jeu sans calcul

Jamais de victoire suite à une grosse victoire : Je ne ressens pas de relâchement à l’entraînement, au contraire, je sens un groupe concerné pour atteindre l’objectif de fin de saison.

Saint-Etienne : Ils ont un effectif avec certains joueurs de qualité, un coach habitué à ce genre de situation. Il faut être prudent, plein d’humilité, bien se préparer. On sait que si on est à notre niveau et qu’on fait ce qu’on a l’habitude de faire pratiquement à tous les matchs ici, il y a de grandes chances pour qu’on prenne les trois points. Si on baisse la garde, on sera en difficulté.

Enfoncer Saint-Etienne : Non, je pense que Saint-Etienne ou Bordeaux, de grands clubs français, doivent rester en Ligue 1. Je ne suis pas là pour les enfoncer, mais pour aider le Stade rennais à atteindre ses objectifs. Et pour ça, il faut battre Saint-Etienne.

Terrier : Pour l’équipe c’est important. Quand vous un joueur en pleine bourre comme ça, ça donne confiance à tout le monde, lui le premier. Dans des moments difficiles, on sait qu’il peut marquer un but exceptionnel qui va nous aider. Ça peut être le cas de Bourige, de Gaëtan. C’est important d’avoir des joueurs capables de marquer à tout moment, même si notre domination n’est pas suffisante. C’est toujours positif.

Traoré : C’est une très bonne saison. Il a un rôle très important, il fait le lien avec tout le monde, les plus anciens, les plus jeunes, c’est un peu le grand frère. Il est tout le temps positif, parfois très positif. Parfois il me reproche que je m’énerve trop sur le banc. Je vais lui montrer les images de Guardiola (rires). Il a un rôle très important dans le groupe et sur le terrain. Il a aussi acquis beaucoup de maturité. Il se sent bien dans le jeu qu’on développe. C’est un joueur très technique qui pourrait jouer au milieu de terrain sans problème. Le fait qu’on ait la possession, qu’on presse très haut, il est dans ses points forts. Je pense que c’est aussi pour ça qu’il s’exprime pleinement. Étourdi ? Non, il vient d’une académie où on prône le jeu, et c’est vrai que parfois il peut avoir des petits erreurs d’inattention défensive, mais comme il joue dans une équipe où il y a moins de situation comme ça que de situation offensive, forcément il est très impliqué dans notre jeu. Puis il a progressé dans son jeu défensif, il tient compte des remarques qu’on lui fait. Même s’il est expérimenté, il est toujours à l’écoute, friand de corrections qu’on peut lui apporter. Il a cette faculté de s’adapter à des situations différentes, et de ne pas rester dans des stéréotypes du latéral restant le long de la ligne. Sa doublette avec Bourige fonctionne très bien.

Traoré défenseur central : C’est difficile, ce n’est pas évident. C’est un poste complètement différent. C’est un peu comme un gardien de but qui joue dans une équipe qui domine, il n’a qu’un seul arrêt à faire. Ça demande beaucoup de concentration.

Rotation compliquée entre Traoré et Assignon : Hamari a un temps d’avance sur Lorenz et c’est normal. Lorenz est un jeune joueur. Ce que Lorenz a fait en janvier ou quand il a joué contre Clermont, ses rentrées, montrent qu’il progresse aussi et qu’il est tout prêt de pouvoir postuler à un poste de titulaire dans notre équipe. C’est aussi ça la concurrence, ce qui fait avancer les jeunes joueurs, pour lui comme pour Hamari. C’est aussi un moyen de se remettre en question.

Santamaria : C’est lui qui va reculer car c’est lui aussi un joueur expérimenté. C’est important dans ces situations. Je pense que c’est celui qui remplit le plus de caractéristiques pour jouer au poste de défenseur central compte tenu de l’absence de Loic Badé. Logiquement c’est Loic qui devrait jouer, malheureusement il est pas opérationnel. Les autres solutions sont Jeanuel (Belocian) qui a 16 ans et demi, et je ne suis pas certain que ce serait lui rendre service que de le lancer dans ce genre de situations. Ou Lesley (Ugochukwu) qui a peut-être une ouverture à ce poste là. Le fait que Baptiste ait lui aussi l’expérience des matchs de Ligue 1, avec une fin de saison qui peut être stressantes, je pense que c’est lui qui est le mieux placé pour jouer à ce poste. Baptiste a eu des difficultés à s’imposer, mais reste d’égale humeur quelque soit sa situation personnelle. Quand il a été remplaçant, il a continué à travailler, ne s’est pas plaint, n’est pas venu pleurer dans mon vestiaire pour savoir pourquoi il ne jouait plus alors que c’était une recrue. Il a travaillé et nous a amené petit à petit ce pourquoi on était allé le recruter, à savoir sa qualité de récupération, son volume de jeu, mais aussi depuis janvier un apport dans notre jeu par sa faculté à varier jeu court et jeu long. Il a lui aussi franchi un cap.

Tait : Petit à petit je pense qu’il revient. Physiquement il est bien mais je pense qu’il retrouve aussi beaucoup de sensations qu’il avait peut-être perdu avec sa blessure longue et perturbante pour lui.

Trou de 10 jours entre Saint-Etienne et Nantes : On va partir en vacances avec les gens qui ont fait le calendrier. On profitera tous ensemble de leur bonne idée. Ça m’agace parce qu’on fait les deux dernières journées même heure même jour, pour l’équité. Mais à trois journées (de la fin), pas besoin d’équité ? Je ne veux pas pleurer, on a l’habitude de jouer tous les trois jours, Marseille joue aussi beaucoup. Finalement on sera quand même sur le même pied d’égalité. Mais c’est quand même une incohérence de la part de certaines personnes décidant de ça. Coupe de France devrait être placée en fin de saison ? Oui, c’était le cas avant et on trouvait (joueurs et entraîneurs) que c’était très bien comme ça. Je trouve ça un peut incohérent.

Majer : Il avait mis la barre très haute en début de saison, mais il est aussi dépendant des performances de l’équipe. On a eu une période très faste, un début d’année plus difficile, mais là je trouve qu’il a retrouvé un bon niveau. A Strasbourg, il a été marqué parce que sur le corner amenant le deuxième but c’est lui qui perd le ballon, et je sais que lui il est tellement perfectionniste et ambitieux qu’il s’en est énormément voulu. Mais je lui ai dit que ça pouvait arriver de perdre des ballons. Il a besoin d’être rassuré, ça reste un jeune joueur arrivant pour la première fois dans un club étranger. Je trouve qu’il s’est adapté très vite et a montré beaucoup de qualité. Il progresse dans le jeu, en français, et ça montre tout ce qu’il met en oeuvre pour s’impliquer et s’intégrer pleinement au projet du Stade rennais.

Pression : Elle augmente de l’extérieur. On ne peut pas rester insensible, mais il faut être conscient de ça, et nous savoir pourquoi on en est là, troisième à quatre journées de la fin, ce qu’on a mis en oeuvre pour en arriver là, et continuer dans cette voie là. On aura la place qu’on mérite à la fin du championnat. Mais si on continue à jouer nos matchs comme on les a joué 90% du temps, on sera dans nos objectifs, voire peut-être même au-dessus. C’est de ne pas se fixer une obligation de résultat avant de penser au jeu qu’on doit mettre en oeuvre pour atteindre ce résultat.

Ugochukwu en charnière : Je pense qu’il est plus intéressant dans un premier temps de le fixer au milieu de terrain parce qu’il a beaucoup de qualités pour jouer devant la défense voire même en relayeur ou box-to-box. Il a aussi cette capacité de s’adapter au poste de défenseur central et c’est toujours intéressant quand vous pouvez compter certains joueurs comme ça dans votre effectif. Justement ça permet de pallier à certaines absences pas forcément prévues. On peut toujours dire qu’on aurait pu prendre un 4ème défenseur, mais aujourd’hui ce qui nous met le plus en difficulté c’est l’absence longue durée de Loic Badé finalement, qui n’était pas prévue au départ de sa blessure. Avoir un joueur polyvalent peut à l’avenir être important pour l’équipe.

Extension de la Piverdière : Je n’ai pas été consulté dans ce dossier. Je ne suis que l’entraîneur du Stade rennais. Je pense que pour un avenir proche, ça va être une belle amélioration de la Piv. Mais que le club a une histoire encore après, et que peut-être que d’ici quelques temps on manquera un petit peu de place.

Agression de Denis Arnaud : Condamner c’est la moindre des choses. C’est condamnable mais aussi inadmissible. Quelque soit la situation, parce qu’il peut y avoir des désaccords, chacun a un avis, mais en arriver à ce point là c’est juste inadmissible. Malheureusement, c’est aussi le reflet de ce qu’il se passe dans la vie de tous les jours. Ça nous fait aussi beaucoup réfléchir sur notre métier et sur l’avenir des éducateurs dans les clubs pros ou amateurs. Je pense qu’il y a une vraie réflexion à avoir et pas que dans le foot. Ça dépasse largement le cadre du football.

Gomis titulaire si opérationnel contre Nantes : On verra.

Impatience des jeunes difficile à gérer : Les jeunes ici sont très bien élevés et « faciles » à gérer. On n’a aucun problème, y compris avec Noah, je pense qu’il faut le dire. C’est le premier pénalisé et il n’y est pour rien. C’est un garçon qui s’est toujours très bien comporté quand il est monté à l’entrainement avec nous. Tous les jeunes composant le groupe professionnel se comportent de la meilleure des manières. Le problème, c’est parfois le comportement des gens qui sont autour.

Vos réactions (1 commentaire)Commenter
Lolo28 avril 2022 à 16h31

Faut pas accabler le président en ce moment (bon rétablissement à lui )mais il faut un président qui monte au créneau aussi ,rien que pour la sanction Daguerd on entend personne de la direction se plaindre ,on a entendu Letang pour l’agression de Mr Arnaud ,la présence d’un président à Rennes manque un peu quand même

Ajouter un commentaire

Ajoutez votre commentaire ici
  • Votre commentaire sera publié après modération, sous réserve du respect des règles élémentaires d’orthographe, de syntaxe et de grammaire.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.